BANQ

Plus de respect pour nos institutions

Solidarité populaire Estrie invite le gouvernement Legault à faire preuve de plus de respect et de moins d’arrogance envers les institutions parlementaires et des processus démocratiques permettant à la société québécoise de s’exprimer plus qu’une fois aux quatre ans. Les dernières actions et déclarations du gouvernement Legault n’apportent rien de très rassurant à cet égard. Nous n’avons qu’à penser à un quatrième recours au bâillon en trois sessions parlementaires pour faire adopter des projets de loi, ce qui est une bien sinistre moyenne au bâton, ou de buts par tir au filet si le Premier ministre Legault préfère cette analogie.

Réduire les partis d’opposition au silence est une mesure parlementaire d’urgence et de dernier recours, justement parce qu’elle brime la démocratie, empêche les Québécois d’écouter tous les points de vue et nuit à la meilleure prise de décisions collectives possibles. D’ailleurs, en 2015 et alors dans l’opposition, l’actuel ministre responsable de l’Estrie, François Bonnardel, avait affirmé que le gouvernement Couillard bâillonnait l’ensemble des Québécois en utilisant le bâillon contre l’opposition pour faire passer l’un des projets de loi du moment (projet de loi 28). Nous invitons donc M. Legault à écouter son propre ministre d’il y a cinq ans et de cesser le recours à cette pratique.

De plus, nous nous opposons à une modification des procédures et les règles parlementaires afin de faire avancer des dossiers plus rapidement. C’est en effet lors des commissions parlementaires que les groupes et organisations de la société civile ont l’occasion de se faire entendre, encore une fois à plus d’une occasion aux quatre ans. Les organismes communautaires, les syndicats et les associations étudiantes qui possèdent l’expertise spécifique à leur champ d’activité, ont la chance d’y faire valoir leurs opinions et bonifier et/ou de corriger les projets de loi qui sont déposés. Les ministres de la CAQ responsables des dites commissions n’ont pas la vérité infuse et doivent faire preuve de plus d’écoute, même si cela prend plus de temps. En le faisant, le gouvernement Legault éviterait des imprévus et des retournements de situation magistraux au détriment des Québécois et des nouvelles personnes arrivantes, comme ce fut le cas avec la réforme du Programme expérience Québec (PEQ) pour les étudiants issus de l’immigration. Comble de malheur et d’inquiétude, le ministre qui a manqué de consultation et d’écoute dans le précédent dossier se retrouverait possiblement à piloter cette réforme des institutions parlementaires. Nous invitons donc le premier ministre Legault à revoir sa position à leur sujet.

Enfin, nous dénonçons l’intégralité de la nouvelle loi 40 qui ne sera aucunement bénéfique pour les élèves, les enseignants, les finances publiques et surtout la représentativité démocratique de nos institutions scolaires. Nous déplorons tout particulièrement la manière honteuse avec laquelle les commissaires scolaires furent relevés de leurs fonctions vendredi soir. Une entreprise multinationale devant fermer une de ses succursales au visage de ses employés aurait eu pratiquement autant sinon plus d’élégance, de respect et de considération envers ceux-ci et celles-ci que le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge en a eu envers les commissaires scolaires. Nous espérons donc un rapide changement de ton de la part du gouvernement Legault en faveur d’une plus grande écoute et collaboration.

Solidarité populaire Estrie est un organisme de défense collective des droits qui fait la promotion et défend les intérêts économiques, sociaux et culturels de la population de l’Estrie, en regroupant des organisations syndicales, populaires, communautaires, féministes, environnementalistes, religieuses, étudiantes et de solidarité internationale estriennes.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • L’ambiance du camp de jour au beau fixe
    Actualités

    L’ambiance du camp de jour au beau fixe

    Claudia Collard / 6 juillet 2020
  • Sept ans après: un devoir de mémoire
    Actualités

    Sept ans après: un devoir de mémoire

    Claudia Collard / 1 juillet 2020
  • Montignac rend hommage à ses finissants
    Actualités

    Montignac rend hommage à ses finissants

    Claudia Collard / 29 juin 2020
  • Les éducatrices en milieu familial revendiquent plus de justice
    Actualités

    Les éducatrices en milieu familial revendiquent plus de justice

    Rémi Tremblay / 25 juin 2020
  • La dernière nuit illustrée en bande dessinée
    Actualités

    La dernière nuit illustrée en bande dessinée

    Claudia Collard / 18 juin 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Les négos en santé: ça ne va toujours pas mieux!
  2. L’ambiance du camp de jour au beau fixe
  3. Nouvelles mesures à la plage
  4. Sept ans après: un devoir de mémoire
  5. Lambton: tronçon de piste cyclable dans le noyau urbain
  6. Début de l’autocueillette
  7. Chantier du Pont de fer
Docile ou non?
Festival virtuel pour Songe d’été en musique
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Directeur général
    Lac-Mégantic
  2. Inspecteur municipal
    Notre-Dame-des-Bois
  3. Agente - Agent de communication
    Lac-Mégantic
  4. Mécanicien
    Lac-Mégantic
  5. Technicien - Service comptable aux entreprises
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises