Abonnement

Au bal masqué…

Un peu comme tout le monde, je me sens plus que dépassé par tout ça. Et quand le mot «ça» devient clair sans que l’on ait besoin d’expliquer ce qu’il signifie, ce qu’il remplace, c’est qu’il y a assurément quelque chose de majeur. Quelque chose qui nous paralyse, qui nous terrorise et qui est commun à tous.

Il y a tant de choses à dénoncer, tant de trucs à crier haut et fort de notre balcon que j’ai décidé de faire «simple de même» comme dirait l’autre. J’aurais pu parler de celles et ceux qui se promènent en sens inverse dans nos commerces ou bien de la maltraitance envers les lattes de store pour l’espionnage intensif de voisin, mais j’ai préféré y aller avec une tout autre réalité. Celle de milliers de finissantes et de finissants du secondaire pour qui tout s’est arrêté et ne reprendra plus jamais comme avant.

Comme on le sait, l’école n’est pas uniquement un lieu de savoir, mais bien également un endroit où nos jeunes peuvent socialiser et grandir à travers toutes sortes d’épreuves. Et voilà que l’enseignement à distance, bien que très apprécié pour conserver les acquis et stimuler la matière grise, ne vient pas combler tout ce qu’un passage au secondaire peut forger. Notre relève de demain termine son parcours sur sa faim en quelque sorte et cela me rend triste pour eux. Cette pandémie empêche une panoplie de gens de faire une transition, et ce, peu importe à quels niveaux de leur vie. Et les transitions, les rites de passage, c’est si important. Je suis attristé de voir que ces futures et futurs adultes soient en train de vivre une graduation en quelque sorte masquée.

Il s’agit peut-être de ma nostalgie envers l’époque du secondaire (pourtant pas si lointaine) qui me pousse à rédiger ce texte aujourd’hui. Qui sait… En tout cas, à leur place, j’aurais sûrement pleuré toutes les larmes de mon corps, je l’avoue. Le 5e secondaire, c’est l’achèvement de tout un parcours. Je suis de ceux qui croient que la diplomation, c’est l’affaire de cette dernière et si symbolique année. Il ne s’agit pas uniquement de cette soirée du bal, mais bien de l’ensemble.

À un moment où les certitudes ont foutu le camp, ne serait-ce que pour planifier un déjeuner entre amis au restaurant, à un moment où on aurait tellement besoin qu’un super héros masqué vienne faire son tour dans notre coin de pays, je pense à vous, chères finissantes et chers finissants. Spécialement à toi, mon petit frère, je te vois débuter plein de projets pour t’occuper, mais je sais que tu essaies un peu d’oublier à travers tout ça… Et je te comprends. Je vous lève mon chapeau, les 5secondaire de l’année scolaire 2019-2020 et je vous dédie ce court texte. Comme on le répète si souvent, ça va bien aller!

Jessy Grenier

 

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • En attendant Noël, la vigilance demeure
    Actualités Éducation

    En attendant Noël, la vigilance demeure

    Rémi Tremblay / 23 novembre 2020
  • Unis pour  le meilleur  et pour le pire
    Culture Théâtre

    Unis pour le meilleur et pour le pire

    Claudia Collard / 18 novembre 2020
  • La bienveillance comme arme de combat
    Actualités Société

    La bienveillance comme arme de combat

    Claudia Collard / 17 novembre 2020
  • Masonite déménage IMM aux États-Unis
    Actualités

    Masonite déménage IMM aux États-Unis

    Rémi Tremblay / 17 novembre 2020
  • Territoire d’une parole libérée
    Culture

    Territoire d’une parole libérée

    Claudia Collard / 16 novembre 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Un producteur de Marston à la présidence de l’UPA locale
  2. En attendant Noël, la vigilance demeure
  3. Unis pour le meilleur et pour le pire
  4. La bienveillance comme arme de combat
  5. Masonite déménage IMM aux États-Unis
  6. Trucs pour diminuer la facture d'électricité
  7. Territoire d’une parole libérée
«Notre magnifique territoire»
Unis pour le meilleur et pour le pire
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  2. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  3. CHAUFFEUR (3e)
    Frontenac
  4. Responsable de l’entretien de la patinoire
    Frontenac
  5. Technicien en traitement des eaux usées
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises