Vive le virus!

Ce qui se passe actuellement, selon les médias, il y a dans l'air un virus mortel qui tue beaucoup de monde sur la terre et dont on doit se protéger par certaines mesures et consignes que les gouvernements imposent. D'accord. C'est bien triste. Maintenant, oublions la version officielle des médias et essayons de voir les choses de manière un peu plus joyeuse, si possible.

Supposons que les esprits qui gouvernent la vie des hommes et qui les observent depuis des millénaires voyaient dans leurs comportements extrêmes un non-sens et se sont dits: installons une dictature bienveillante sur tous les peuples de la terre afin de les ramener sur la voie juste de la vie essentielle.

Cette dictature bienveillante exercera un contrôle strict sur la vie et les déplacements des gens les incitant à demeurer à la maison le plus longtemps possible, le plus souvent possible pour qu'ils puissent réfléchir, méditer sur la vie et ses valeurs. Pour ce faire, il supprimera tous les spectacles artistiques et sportifs et fermera restaurants, bars, centres d’achats, dans le but d’éviter tout rassemblement. Ce gouvernement de bonne foi  imposera des consignes de distanciation de deux mètres entre chacun. Ceci, afin de permettre à chaque individu de penser par lui-même sans l'influence des pensées des autres qui l'entourent; pensées qu'on n'attrape pas au-delà de deux mètres.

Cette dictature positive poussera les gens à réinventer leur vie. Des talents endormis se réveilleront. Sans restaurants, nombreux ceux qui se découvriront des talents culinaires qu'ils  ignoraient jusqu'alors. Humer le doux parfum du bon pain que l'on boulange soi-même est une joie qui était oubliée. La passion du jardinage deviendra épidémique. On comprendra qu'il fallait s'arrêter pour prendre le temps de vivre.

Une humanité en pause permettra aux hommes de découvrir le sens de la vie, une fois sortis de son non-sens. La suite optimiste devrait nous apporter plus de solidarité, plus de fraternité, dans un monde dépollué et joyeux.

Ainsi-soit-il.

Gilles Beaupré                                                                                                                                                                  Le rêveur insoumis

 

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Cinéma en zone rouge: «C’est toujours ça de gagné!»
    Actualités Économie

    Cinéma en zone rouge: «C’est toujours ça de gagné!»

    Rémi Tremblay / 25 février 2021
  • La COVID-19 à zéro «presque» partout!
    Actualités Santé

    La COVID-19 à zéro «presque» partout!

    Rémi Tremblay / 25 février 2021
  • Un milieu extraordinaire, celui des soins palliatifs!
    Actualités

    Un milieu extraordinaire, celui des soins palliatifs!

    Rémi Tremblay / 24 février 2021
  • La tragédie a engendré des dépenses de 129 M$
    Actualités Municipalité

    La tragédie a engendré des dépenses de 129 M$

    Claudia Collard / 23 février 2021
  • Pas de confinement pour les services de La Bouée
    Actualités Société

    Pas de confinement pour les services de La Bouée

    Claudia Collard / 22 février 2021
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Cinéma en zone rouge: «C’est toujours ça de gagné!»
  2. La COVID-19 à zéro «presque» partout!
  3. Un fort énorme!
  4. Un milieu extraordinaire, celui des soins palliatifs!
  5. La tragédie a engendré des dépenses de 129 M$
  6. Pas de confinement pour les services de La Bouée
  7. Les salariés du Maxi réclament le retour de la prime COVID
La transparence avant l’argent!
Marie-Lumière, ou le droit de guérir autrement
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. MÉCANICIEN D’ENTRETIEN / soudeur (SCIERIE BOIS FRANC)
    Lambton
  2. Secrétaire de gestion
    Lac-Mégantic
  3. Opérateur de travaux publics
    Nantes
  4. Aviseur technique
    Lac-Mégantic
  5. Préposé(e) serveur(euse)
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises