Abonnement

L’ambiance du camp de jour au beau fixe

L’ambiance du camp de jour au beau fixe - Claudia Collard : Actualités
L’ambiance du camp de jour au beau fixe - Claudia Collard : Actualités
L’ambiance du camp de jour au beau fixe - Claudia Collard : Actualités
L’équipe de coordination: Maude Lapierre (Fajitas), coordonnatrice plage, Alyson Côté (Nala), assistante-coordo, André Samson, coordonnateur des programmes d'animation en loisirs pour la Ville, Marc-Antoine Campagna (Hercule), assistant-coordo, et Alexand
L’ambiance du camp de jour au beau fixe - Claudia Collard : Actualités
L’ambiance du camp de jour au beau fixe - Claudia Collard : Actualités
Un écran géant disposé sur la patinoire du CSM permet la projection de films.Les enfants prennent place sur les sièges de l'aréna, toujours en respectant la distanciation prescrite.
L’ambiance du camp de jour au beau fixe - Claudia Collard : Actualités
L’ambiance du camp de jour au beau fixe - Claudia Collard : Actualités
Les jeux sans contact seront populaires cet été.
L’ambiance du camp de jour au beau fixe - Claudia Collard : Actualités
La dalle de la patinoire permet d’accueillir entre quatre et six groupes selon le type d’activité, tout en respectant la norme de distanciation physique. Celle-ci est maintenant réduite à un mètre pour les enfants.

Le service d’animation estivale de Lac-Mégantic démarrait ses opérations le 25 juin, dans une ambiance à plusieurs égards comparable aux saisons précédentes. Certes, l’habituel camp de base de l’OTJ a été troqué pour le site du CSM et les activités doivent être adaptées aux consignes de santé publique. Mais dans l’air, flottait une indicible frénésie couplée à une joie évidente de se retrouver.

Chez les jeunes participants, rien ne semble avoir changé. Déjà pour eux, la désinfection des mains va de soi depuis des mois et le Centre sportif Mégantic est un lieu qu’ils ont fréquenté plus d’une fois. «L’arrivée des enfants s’est déroulée de façon très fluide. Ce n’était pas différent ce de qu’on connaît habituellement en début de saison. J’ai senti une grande confiance chez les parents», communique André Samson, coordonnateur des programmes d’animation en loisir à la Ville, en guidant la journaliste de l’Écho dans un CSM «en mode COVID-19».

Réservé exclusivement au camp de jour, le Centre sportif Mégantic est exploité dans son entièreté et des flèches au sol orientent les aires de circulation. Les sièges de l’aréna tiennent lieu de vestiaires, permettant de respecter la distanciation tout en offrant des places de choix lors de la projection de film sur l’écran géant disposé sur la dalle de béton. Une immense surface qui sert également à des activités de groupes, tout en respectant la distanciation. Laquelle a été réduite à un mètre pour les 16 ans et moins, à peine trois jours avant le début du camp qui accueille des enfants de 5 à 12 ans. Une excellente nouvelle, fait valoir André Samson.

«Si les deux mètres avaient été maintenus, une partie de la dalle de la patinoire aurait servi de vestiaire, ce qui aurait limité l’espace pour les jeux de groupe», transmet M. Samson, signalant que tous les locaux du CSM, incluant les chambres des joueurs, serviront à la tenue d’activités intérieures. Autre particularité au temps de la COVID-19: des salles de toilettes identifiées à un groupe en particulier. Comme on compte quelque 160 enfants répartis dans 12 groupes, cette consigne aurait été impossible à respecter dans le bâtiment de l’OTJ.

Les groupes ne pouvant se mélanger entre eux, la tâche est d’autant plus colossale pour les animateurs, qui, en plus d’un encadrement constant, doivent faire montre d’originalité afin de proposer des activités respectant les consignes sanitaires. Le coordonnateur Alexandre Lebrun tient d’ailleurs à souligner la grande capacité d’adaptation des membres de son équipe d’animation. «Je leur lève mon chapeau pour leur grande générosité et leurs efforts! Ils vont être très sollicités cet été.»
Celui que les otéjistes connaissent mieux sous le nom de Brownie, ne cache pas qu’une période de rodage est nécessaire avant d’atteindre une vitesse de croisière. «Même si ce n’est pas notre mission première, on n’a pas le choix de s’inspirer du milieu scolaire, compte tenu de toutes les contraintes. Plusieurs camps de jour ont débuté le 29 juin; on est content de pouvoir démarrer aujourd’hui (25 juin), ça nous donne plus de temps pour s’ajuster. Les salles de toilettes réservées, les jeux adaptés, la désinfection, le fait que les groupes ne peuvent être en contact entre eux, tout ça pose tellement de barrières que certains camps n’auront pas lieu cet été», fait-il remarquer. «À la Ville, il n’y a jamais eu d’hésitation par rapport au démarrage du camp de jour», renchérit André Samson.

Parmi les «mesures COVID» appliquées pour l’édition 2020 du camp de jour, l’embauche d’une personne supplémentaire au sein de l’équipe de sauvetage, portée à quatre en plus de la coordonnatrice «plage», Maude Lapierre. Comme les activités se déploieront sur une plus grande superficie (CSM, rivière et site de l’OTJ), cet ajout permettra d’être plus efficace, «d’autant plus qu’on sera toujours en possession de trousses de premiers soins». Afin d’optimiser les déplacements entre les divers endroits, un vélo électrique a été mis à la disposition des animateurs.

Bref, si l’été 2020 n’est pour personne celui qu’on avait souhaité, l’esprit de l’OTJ est pour sa part sauvegardé. Parce que peu importe le lieu physique et les exigences sanitaires, l’objectif demeure de s’amuser. Et ça, c’est plus fort que la COVID!

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Le Granit «orange foncé»
    Actualités

    Le Granit «orange foncé»

    Rémi Tremblay / 22 octobre 2020
  • Rencontre avec trois artistes à la Galerie Métissage
    Culture

    Rencontre avec trois artistes à la Galerie Métissage

    Claudia Collard / 22 octobre 2020
  • Voie de contournement: Nantes craint une dévaluation
    Actualités

    Voie de contournement: Nantes craint une dévaluation

    Rémi Tremblay / 22 octobre 2020
  • Un marché immobilier en surchauffe?
    Actualités

    Un marché immobilier en surchauffe?

    Rémi Tremblay / 22 octobre 2020
  • Le parcours inspirant de Sébastien Roulier
    Actualités

    Le parcours inspirant de Sébastien Roulier

    Claudia Collard / 20 octobre 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Pro énergie tech : Nouvelle Entreprise, même service
  2. Robert Turmel : L’énergie d’un homme au service de son monde
  3. Le Granit «orange foncé»
  4. Rencontre avec trois artistes à la Galerie Métissage
  5. Voie de contournement: Nantes craint une dévaluation
  6. Un marché immobilier en surchauffe?
  7. La grosse roche d’Émilien
«Notre magnifique territoire»
Rencontre avec trois artistes à la Galerie Métissage
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Déménageur
    Lac-Mégantic
  2. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  3. Personnel de production
    La Patrie
  4. Coordonnatrice adjointe
    Lac-Mégantic
  5. Journalier-polisseur-installateur
    Lac-Drolet
Répertoire des entreprises