Berthold se rallie volontiers à son nouveau chef

Berthold se rallie volontiers à son nouveau chef - Rémi Tremblay : Actualités Politique

Erin O’Toole

Lendemain de course à la chefferie du Parti conservateur du Canada pas si difficile pour le député de Mégantic-L’Érable, Luc Berthold, malgré la défaite de son candidat favori. «Le meilleur l’a remporté par une victoire assez éloquente», confiait-il à l’Écho, mardi.

Erin O’Toole a remporté l’investiture au troisième tour de scrutin, dans la nuit de dimanche à lundi, avec 57% des voix. Près de 175 000 électeurs conservateurs ont rempli leur bulletin de vote pour le choix de leur chef. O’Toole et MacKay se ressemblaient beaucoup, estime le député Berthold, qui ne cache pas sa hâte, maintenant, de reprendre les travaux à Ottawa, en septembre.

«Je suis content que la course soit terminée. C’était très, très long, pendant huit mois, alors qu’on ne pouvait pas faire d’événements, que les candidats ne pouvaient pas rencontrer la population directement. C’était une façon différente de faire une course; on a utilisé beaucoup de «zoom», beaucoup de technologies. Je suis vraiment content du résultat, parce que c’est une course qui a fait qu’on a aujourd’hui plus de membres qu’on n’en a jamais eus. Le taux de vote a été extraordinaire.»

Au départ de la course, Luc Berthold n’avait pas tardé à se ranger derrière Peter MacKay, «parce que c’était clairement le candidat qui affichait les valeurs les plus progressistes, notamment au niveau de l’avortement. Et je ne voulais pas revivre le cauchemar de la dernière campagne.» Durant la dernière campagne électorale qui a porté les libéraux de Justin Trudeau au pouvoir, dans un gouvernement minoritaire, même dans sa circonscription le conservateur Luc Berthold avait eu à défendre ses valeurs pro-choix devant des électeurs qui questionnaient la proximité des pro-vie derrière le chef conservateur de l’époque, Andrew Scheer.

À partir du moment où, dans un débat d’abord en anglais, puis en français, Erin O’Toole, s’est affiché pro-choix, la course a pris une autre tangente. «Je n’ai pas de difficulté à me rallier derrière M. O’toole parce qu’il a envoyé dans son discours de victoire, un grand message d’unité et un message d’ouverture envers les gens de toutes diversités. L’unité va se faire rapidement, puisqu’on a un gouvernement à battre.»

À la veille d’un premier caucus avec le nouveau chef, mercredi, et d’une première poignée de mains, Luc Berthold ignorait quel rôle il sera appelé à jouer dans le cabinet fantôme de l’opposition. Tout récemment responsable du dossier des transports, de l’infrastructure et des collectivités, le député Berthold convient que c’est au nouveau chef élu de décider de son avenir. Parmi les signes positifs qu’il a captés, Erin O’Toole, dans son discours de victoire, a affirmé qu’il réservait une grande place pour le Québec. «Le Québec est important pour lui. D’ailleurs, les Québécois ont voté massivement pour lui», admet le député de Mégantic-L’Érable. Conscient qu’à chaque changement de chef, il y a un «brassage de cartes» pour la distribution des rôles actifs dans le parti, Luc Berthold ne veut surtout pas dévier de ses priorités régionales, parmi lesquelles la sécurité ferroviaire et la voie de contournement ferroviaire de Lac-Mégantic. «Je vais continuer de travailler comme je l’ai toujours fait», assure-t-il.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Le monde selon Maude Landry
    Culture Humour

    Le monde selon Maude Landry

    Claudia Collard / 22 juillet 2021
  • Le parcours du combattant de Daniel Arguin
    Actualités Société

    Le parcours du combattant de Daniel Arguin

    Claudia Collard / 22 juillet 2021
  • La nouvelle caserne incendie sera prête pour l’automne 2022
    Actualités Municipalité

    La nouvelle caserne incendie sera prête pour l’automne 2022

    Claudia Collard / 22 juillet 2021
  • Bon mois de juin
    Actualités Immobilier

    Bon mois de juin

    Rémi Tremblay / 21 juillet 2021
  • Denis Roy souhaite un deuxième mandat
    Actualités Municipalité

    Denis Roy souhaite un deuxième mandat

    Rémi Tremblay / 21 juillet 2021
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Le monde selon Maude Landry
  2. Le parcours du combattant de Daniel Arguin
  3. La nouvelle caserne incendie sera prête pour l’automne 2022
  4. Bon mois de juin
  5. Denis Roy souhaite un deuxième mandat
  6. René Côté sollicite un 2e mandat
  7. Rendez-vous avec Zéphir
Discriminés encore!
Le monde selon Maude Landry
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Commis
    Lac-Mégantic
  2. DIRECTION GÉNÉRALE ET AGENT(E) DE DÉVELOPPEMENT
    Lac-Mégantic
  3. Spécialiste Ventes Internet
    Lac-Mégantic
  4. Commis D'Entrepôt - Commis Caisses et Secteur Vente
    Lac-Mégantic
  5. Conseiller en environnement (PGMR)
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises