BANQ

Julia Gagnon, finaliste du concours Femmes d’affaires du Québec

Julia Gagnon, finaliste du concours Femmes d’affaires du Québec - Claudia Collard : Actualités Société

Julia Gagnon, vp opérations chez Attraction.

Julia Gagnon, vice-présidente opérations chez Attraction, figure parmi les finalistes du 20e concours Prix Femmes d’affaires du Québec (PFAQ), qui seront honorées le 17 novembre lors d’un gala virtuel. Celle qui figure dans la catégorie Coup de cœur Desjardins Covid-19 qualifie cet honneur de «très belle récompense après des mois plutôt difficiles». 

«Je tiens à souligner le travail exceptionnel de notre équipe, de nos fournisseurs et de nos partenaires financiers, car sans eux rien de cela n’aurait été possible. C’est vraiment un prix d’équipe», affirme Mme Gagnon, soulignant le pouvoir qu’ont les consommateurs d’acheter des articles fabriqués au Québec. «L’achat d’un masque, d’un t-shirt ou d’un chandail en coton ouaté fait travailler au Canada des tricoteurs, des teintureries, des couturiers/couturières, des opérateurs en sérigraphie, des graphistes, des chargés de comptes, etc.», cite la vice-présidente opérations chez Attraction, ajoutant que l’achat de produits conçus localement contribue à assurer la survie de l’entreprise familiale de deuxième génération ainsi qu’à offrir des emplois de qualité à près du quart de la population active de la municipalité de Lac-Drolet. 

Julia Gagnon mentionne que la crise de la COVID-19 a notamment conduit Attraction à investir dans le web afin d’offrir ses deux marques de vêtements en ligne aux consommateurs. L’entreprise a aussi ouvert deux boutiques cet automne, soit au siège de Lac-Drolet jusqu’à la mi-décembre ainsi qu’à Maison du granit jusqu’à l’Action de Grâce. Cela en plus de la fabrication d’un demi-million de masques et de milliers de blouses de contagion certifiées niveau 2.

En outre, Attraction accueillera le printemps prochain quatre travailleurs de la Colombie et quatre travailleurs du Guatemala. Compte tenu de la pénurie de logements à Lac-Drolet, Julia Gagnon et son conjoint Sébastien Jacques, également propriétaire d’Attraction, ont fait l’acquisition d’une ancienne résidence pour personnes âgées, qui sera convertie afin d’héberger les nouveaux arrivants. «Nous espérons embaucher une dizaine de travailleurs étrangers annuellement afin de combler nos besoins de main-d’œuvre en confection. Ce projet vise aussi à contrer le seuil migratoire négatif de notre région. C’est une initiative importante pour nous, qui permet à la fois de la croissance de notre entreprise et d’aider notre communauté à garder ses services comme l’épicerie, l’école, etc.», explique Julia Gagnon.

Projet éco-responsable

« La crise nous a aussi fait accélérer nos projets éco-responsables en cours. Le plus important consiste à revaloriser nos rebuts textiles. Durant la crise, nous avons fait l’acquisition d’un déchiqueteur, le seul à notre connaissance au Québec dans le secteur du vêtement, qui nous permettra de réduire en mousse nos retailles de tissu. Annuellement, cela représente plus de 30 000 kg de retailles de tissu que nous serons en mesure de revaloriser», ajoute Mme Gagnon. Une collection de coussins, et autres produits connexes utilisant cette mousse, sera par ailleurs lancée cet automne en collaboration avec l’entreprise Coup de pouce. 



Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Cinéma en zone rouge: «C’est toujours ça de gagné!»
    Actualités Économie

    Cinéma en zone rouge: «C’est toujours ça de gagné!»

    Rémi Tremblay / 25 février 2021
  • La COVID-19 à zéro «presque» partout!
    Actualités Santé

    La COVID-19 à zéro «presque» partout!

    Rémi Tremblay / 25 février 2021
  • Un milieu extraordinaire, celui des soins palliatifs!
    Actualités

    Un milieu extraordinaire, celui des soins palliatifs!

    Rémi Tremblay / 24 février 2021
  • La tragédie a engendré des dépenses de 129 M$
    Actualités Municipalité

    La tragédie a engendré des dépenses de 129 M$

    Claudia Collard / 23 février 2021
  • Pas de confinement pour les services de La Bouée
    Actualités Société

    Pas de confinement pour les services de La Bouée

    Claudia Collard / 22 février 2021
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Cinéma en zone rouge: «C’est toujours ça de gagné!»
  2. La COVID-19 à zéro «presque» partout!
  3. Un fort énorme!
  4. Un milieu extraordinaire, celui des soins palliatifs!
  5. La tragédie a engendré des dépenses de 129 M$
  6. Pas de confinement pour les services de La Bouée
  7. Les salariés du Maxi réclament le retour de la prime COVID
La transparence avant l’argent!
Marie-Lumière, ou le droit de guérir autrement
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. MÉCANICIEN D’ENTRETIEN / soudeur (SCIERIE BOIS FRANC)
    Lambton
  2. Secrétaire de gestion
    Lac-Mégantic
  3. Opérateur de travaux publics
    Nantes
  4. Aviseur technique
    Lac-Mégantic
  5. Préposé(e) serveur(euse)
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises