La guignolée des médias

Le Granit «orange foncé»

Le Granit «orange foncé» - Rémi Tremblay : Actualités Santé Coronavirus (COVID-19)

À Lac-Mégantic, le centre de dépistage a quitté les murs du centre hospitalier pour s’établir à l’OTJ.

Le nombre de foyers d’éclosion de la COVID-19 a beau augmenter sur le territoire du Granit, le directeur de la Santé publique en Estrie, Dr Alain Poirier, dit maîtriser la situation. Pas question pour l’instant de faire basculer l’Estrie, ni même la seule sous-région du Granit, en zone «rouge», pour alerte maximale.

«Il y a plusieurs éclosions actives, mais on travaille avec différents milieux», notamment avec du dépistage mobile dans les établissements d’éducation, la Polyvalente Montignac et l’école Notre-Dame-de-Fatima, où des cas positifs ont été détectés.

Mardi matin, un centre de dépistage sur rendez-vous a été ouvert sur la rue Victoria, à l’OTJ, où trois équipes ont commencé à recevoir les citoyens. Il n’y a plus de dépistage offert directement au CH Lac-Mégantic, où l’établissement est désormais fermé aux visiteurs. «On doit baisser la circulation (du virus) à l’intérieur du bâtiment», a expliqué le Dr Stéphane Tremblay, directeur général du CIUSSS de l’Estrie-CHUS, ajoutant que l’établissement de la rue Laval avait le défi de continuer les activités liées aux besoins de santé courants, y compris les chirurgies.

Aménagé en urgence, à trois jours d’avis, le nouveau point de service de l’OTJ est ouvert du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 13h à 16h. Pour obtenir un rendez-vous, les citoyens doivent appeler au 1 855 244-1548, entre 8h et 20h. On demande d’appeler la veille pour obtenir un rendez-vous le lendemain.

Selon les plus récentes données de la Santé publique, en date du 22 octobre, 20 usagers et 12 employés, tous  de l’unité de soins de longue durée (le 4e étage), se trouvaient sur la liste des cas positifs confirmés.

La Croix-Rouge canadienne a répondu favorablement au besoin exprimé par le CIUSSS. «On a besoin d’employés supplémentaires, a lancé le Dr Tremblay en point de presse, reconnaissant la pression de la pandémie sur le personnel régulier en place.

Une première équipe de huit aides de service de la Croix-Rouge canadienne devait arriver en renfort au CSSS du Granit, rue Laval, secteur CHSLD, mercredi. «Cette nouvelle équipe sera en place pour offrir des soins et des services aux usagers de cette installation, communique le CIUSS de l’Estrie-CHUS. Une deuxième équipe, toujours composée de huit aides de service, entrera en fonction le 23 octobre. À ces équipes s’ajouteront également deux gestionnaires de la Croix-Rouge.» Cette mesure devait permettre d’assurer la sécurité des usagers et d’offrir au personnel du repos, afin de «revenir au travail en pleine forme.»

 

Des résultats rapides

«On est encore capable à l’intérieur de 24 heures d’enquêter les principaux contacts des cas confirmés» a dit en point de presse le Dr Poirier.

En fin de semaine dernière, samedi, une équipe mobile a enquêté les cas des deux établissements scolaires et retiré les contacts à risque.

Par courrier électronique aux parents, envoyé le 17 octobre, donc samedi, la Direction de la santé publique a confirmé la présence à Montignac d’une personne atteinte de la COVID-19 qui «a fréquenté la Polyvalente Montignac pendant sa période de contagiosité. Suite à une évaluation effectuée par la Direction de santé publique, toutes les personnes qui ont eu un contact à risque modéré avec la personne ont reçu un courriel et des recommandations leur ont été transmises.»

Les élèves n’ayant pas reçu le courriel à la maison sont considérés à risque faible ou sans risque.

Même les élèves qui continuent de fréquenter l’école Montignac doivent suivre des recommandations, en vigueur jusqu’au 27 octobre: éviter le contact avec des personnes vulnérables à la COVID-19 (les personnes âgées ou vivant avec une maladie chronique), limiter les activités non essentielles et les personnes à l’extérieur de l’école. Les élèves sont conviés à un exercice : «chaque jour, votre enfant doit noter par écrit les personnes qu’il a vues et le temps qu’ils ont passé ensemble.»

Il leur est rappelé qu’il est inutile d’aller faire un test de dépistage, s’ils n’ont aucun symptôme de COVID-19.

Toujours en date du 22 octobre, on comptait 8 cas confirmés à la polyvalente Montignac et 6 cas confirmés à l’école Notre-Dame-de-Fatima. Présentement, cinq classes sont fermées à l’intérieur de l’établissement secondaire et les élèves de quatre groupes Notre-Dame-de-Fatima doivent aussi poursuivre leurs apprentissages académiques à la maison.

Onze cas positifs à la COVID-19 sont par ailleurs répertoriés chez les résidents du Village Harmonie de Lac-Mégantic. Une équipe du CIUSSE a été dépêchée sur place samedi dernier pour procéder à un dépistage massif de tous les résidents et employés, opération qui sera répétée ce samedi 24 octobre. Pour l’instant, les visites à la RPA sont limitées aux proches aidants significatifs et les sorties des résidents aux besoins essentiels.

En nombre cumulatif de cas, le Granit en affichait 234, dont 118 rétablis. Par municipalité, Lac-Mégantic dominait toujours le tableau avec 102 cas confirmés depuis le début de la pandémie. Lambton suit avec 33 cas confirmés, la majorité reliée à l’éclosion au CHSLD qui a touché 22 résidents et 22 employés, dont 11 rétablis, en plus d’avoir causé six décès.

Frontenac suit avec 20 cas, Saint-Sébastien avec 14, Courcelles et Marston en ont 9, Nantes 8. Onze autres municipalités affichent moins de 5 cas. Les seuls territoires protégés, c’est à dire n’ayant aucun cas de COVID-19, sont Milan et Saint-Robert-Bellarmin.

L’Estrie a procédé à un test de dépistage sur 89 346 personnes, pour un taux de positivité de 2,5%.

 


 

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Masonite: la Ville coupe son aide financière
    Actualités Municipalité

    Masonite: la Ville coupe son aide financière

    Rémi Tremblay / 3 décembre 2020
  • L’art libre de Diane Boulet
    Culture

    L’art libre de Diane Boulet

    Claudia Collard / 3 décembre 2020
  • Internet haute vitesse: les élus s’impatientent
    Actualités

    Internet haute vitesse: les élus s’impatientent

    Rémi Tremblay / 3 décembre 2020
  • Soins préhospitaliers d’urgence: le programme d’études se met en place
    Actualités Éducation

    Soins préhospitaliers d’urgence: le programme d’études se met en place

    Rémi Tremblay / 3 décembre 2020
  • Le défi des églises
    Actualités Société

    Le défi des églises

    Rémi Tremblay / 2 décembre 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Masonite: la Ville coupe son aide financière
  2. L’art libre de Diane Boulet
  3. Internet haute vitesse: les élus s’impatientent
  4. Soins préhospitaliers d’urgence: le programme d’études se met en place
  5. Le défi des églises
  6. L’ombre de la pandémie sur le magasinage des Fêtes
  7. Nouvelles opérations de revalorisation chez Attraction
«Notre magnifique territoire»
L’art libre de Diane Boulet
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Opérateur(trice) de machineries légères
    Lac-Mégantic
  2. Direction général
    Lac-Mégantic
  3. Responsable de l’entretien de la patinoire extérieure
    Marston
  4. Opérateur de Ligne
    Scotstown
  5. Chargé(e) des communications et du marketing territorial
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises