La guignolée des médias

COVID-19: des leçons tirées d’une tragédie

COVID-19: des leçons tirées d’une tragédie - Rémi Tremblay : Actualités Santé Coronavirus (COVID-19)

Comparant la pandémie à un marathon, plus qu’à un sprint, la directrice adjointe des mesures d’urgence et coordonnatrice de la sécurité civile, Nancy Desautels, s’est jointe au point de presse du directeur de la Santé publique de l’Estrie, Dr Alain Poirier, lundi en après-midi, pour rappeler la virulence du virus et l’importance de maintenir la vigilance, alors que tous les efforts sont menés pour contrôler sa propagation.

 Si, d’un côté, le Réseau local sanitaire du Granit continue d’afficher un nombre de cas d’infections plus élevé, calculé par 100 000 habitants, avec 308 cas d’infection cumulés au 5 novembre (209 cas rétablis), elle offre, de l’autre côté, une carte maîtresse pour attirer l’attention du gouvernement du Québec, en mode recherche pour diminuer la pression psycho-sociale exercée sur la population québécoise par la pandémie. La leçon de cohérence et de résilience tirée de la tragédie de 2013 à Lac-Mégantic suscite l’intérêt dans les hautes sphères politiques.

 Lors de son annonce de 100 millions de dollars de nouveaux investissements en santé mentale, le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant, a évoqué, lundi, parmi une série d’actions, le déploiement sur le terrain, à travers tout le Québec, le plus rapidement possible, de 380 sentinelles. «L’idée nous vient du Dre (Mélissa) Généreux, qui avait déployé cette stratégie-là pour Mégantic et qu’on veut reproduire ici, pour aller chercher les gens qui sont en détresse psychologique et les amener vers le système de santé.»

 La crise de la COVID-19, «on est encore dedans», insiste le directeur de la Santé publique de l’Estrie, Dr Poirier, avec toutes ses limitations imposées à la vie de tous les jours et qui entrainent une détérioration psycho-sociale notable.

L’approche communautaire privilégiée dans les jours et les mois suivants la tragédie de Lac-Mégantic a fait toute la différence, convient le Dr Alain Poirier. «On a, à l’époque, fait beaucoup d’interventions sur le terrain et on a continué à avoir des intervenants à proximité pour travailler avec la communauté», a partagé le Dr Poirier, en point de presse.

Les travaux menés par le CIUSSS de l’Estrie-CHUS, inspirés de la catastrophe, ont été soumis au ministère de la Santé et des Services sociaux tout juste la semaine dernière, quelques jours avant la mort tragique par arme blanche de deux citoyens de Québec, par un déséquilibré. «On peut tirer des enseignements sur la façon de travailler plus à proximité avec la communauté», croit le Dr Poirier.

Éclosions surveillées

L’Estrie se maintient dans l’orange, en terme de niveau de pré-alerte, mais l’agrégat de Lac-Mégantic, qui a identifié 84 porteurs de la maladie, attire l’attention sans toutefois créer de panique. «Trente-cinq pour cent des cas de l’agrégat de Lac-Mégantic sont d’origine familiale, c’est à dire que le virus s’est propagé dans le domicile familial.» Les autorités sanitaires observent même une «diminution douce et tranquille du nombre de cas dans la communauté.»

 L’éclosion dans le CHSLD de Lambton est maintenant terminée. Au CSSS du Granit, pour l’unité des soins de longue durée, le nombre d’usagers affectés par le coronavirus est demeuré à 20 usagers, plus 14 employés, mais on compte maintenant 3 décès. Dans le même établissement, pour le secteur clinique autre que CHSLD, la transmission touche maintenant 5 employés et deux usagers.

Au Village Harmonie, un nouveau cas signalé mardi porte à 15 le nombre de résidents affectés. Deux employés ont testé positif et on rapporte un décès parmi les résidents.

La situation au Complexe Manoir Salaberry reste stable, avec 5 résidents et 2 employés affectés.

Pas de changement depuis une semaine pour la Maison Paternelle à Lac-Mégantic, où moins de 5 membres du personnel ont été testés positifs et envoyés à la maison.

En milieu scolaire

Situation tout aussi calme en milieu scolaire. Au Pavillon de Lac-Mégantic du Cégep Beauce-Appalaches, les chiffres n’ont pas bougé avec moins de 5 cas. Les autres établissements scolaires sont en contrôle, soit l’école Notre-Dame-de-Fatima avec ses 18 cas cumulés et les 8 cas à Montignac.

En consultant le taux de positivité des tests, à 2,8% des 96 104 tests effectués en Estrie en date du 5 novembre, «on est nettement jaune et loin d’être en direction du rouge», rassure Dr Poirier. Pour lui, «la majorité des Estriens n’a pas fait la COVID, il faut donc maintenir la situation, en respectant les gestes barrières.»

Une éclosion est en cours dans une entreprise manufacturière du territoire où le nombre de cas d’infection au virus a été porté à 11 en date du 4 novembre.

Sur tout le territoire sanitaire du Granit, seule la municipalité de Saint-Robert-Bellarmin affiche 0 cas. Lac-Mégantic mène le classement avec 137 cas, suivie de Lambton (33), Frontenac (31), Saint-Sébastien (14), Marston et Lac-Drolet (11), Nantes et Courcelles (10) ainsi que Stornoway (7). Toutes les autres municipalités obtiennent une note de «5 cas ou moins».

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Plan pour la protection du lac Mégantic
    Actualités Environnement

    Plan pour la protection du lac Mégantic

    Claudia Collard / 25 novembre 2020
  • En attendant Noël, la vigilance demeure
    Actualités Éducation

    En attendant Noël, la vigilance demeure

    Rémi Tremblay / 23 novembre 2020
  • Unis pour  le meilleur  et pour le pire
    Culture Théâtre

    Unis pour le meilleur et pour le pire

    Claudia Collard / 18 novembre 2020
  • La bienveillance comme arme de combat
    Actualités Société

    La bienveillance comme arme de combat

    Claudia Collard / 17 novembre 2020
  • Masonite déménage IMM aux États-Unis
    Actualités

    Masonite déménage IMM aux États-Unis

    Rémi Tremblay / 17 novembre 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Plan pour la protection du lac Mégantic
  2. La santé mentale en temps de pandémie
  3. Un producteur de Marston à la présidence de l’UPA locale
  4. En attendant Noël, la vigilance demeure
  5. Unis pour le meilleur et pour le pire
  6. La bienveillance comme arme de combat
  7. Masonite déménage IMM aux États-Unis
«Notre magnifique territoire»
Unis pour le meilleur et pour le pire
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  2. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  3. CHAUFFEUR (3e)
    Frontenac
  4. Responsable de l’entretien de la patinoire
    Frontenac
  5. Technicien en traitement des eaux usées
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises