Alerte maximale et une école fermée

Alerte maximale et une école fermée - Rémi Tremblay : Actualités Santé Coronavirus (COVID-19)

L’école de la Voie-Lactée à Notre-Dame-des-Bois est fermée jusqu’au 18 novembre.

L’Estrie est passée en zone rouge, depuis jeudi, à 00h01, «malgré plusieurs semaines d’efforts collectifs pour demeurer en zone orange», annonçait mardi l’équipe de communications du CIUSSS de l’Estrie-CHUS. Le niveau d’alerte maximale vient changer la donne pour la région du Granit, où la population devra désormais adopter de nouvelles mesures contraignantes.

«Tous les groupes d’âge et les secteurs du territoire de l’Estrie sont maintenant touchés par la hausse de cas. J’appelle les Estriens à la solidarité dans le respect des mesures sanitaires et des communautés touchées par ce virus», a transmis le directeur de la santé publique, le Dr Alain Poirier.

Mardi, une autre nouvelle tombait: la fermeture de l’école de la Voie-Lactée, à Notre-Dame-des-Bois. Les 72 élèves de cette école primaire font l’école à distance jusqu’au 18 novembre inclusivement. «Il y a moins de cinq cas, ça n’est pas une éclosion, mais on se retrouvait avec plusieurs personnes à risque et le CSSHC (Centre de services scolaires des Hauts-Cantons) a dû prendre cette décision afin d’assurer la sécurité des élèves et du personnel et offrir le meilleur service pédagogique possible», a confirmé la responsable des communications, Marie-Claude David.

Toutes les personnes à risques de cette école ont été avisées par la Direction de la santé publique. La récupération du matériel des élèves et du matériel informatique nécessaire pour faire l’école à la maison s’est effectuée dans la journée de lundi.

Le Réseau local de services du Granit affiche 332 cas de COVID-19, selon la mise à jour du 10 novembre. En l’espace d’une semaine, le nombre de cas est passé de 295 à 332, un nombre auquel il faut soustraire les 251 cas rétablis.

Le taux de positivité des tests de dépistage réalisés à l’échelle de la région explique en bonne partie cette montée de palier de pré-alerte à alerte maximale. Le seuil de 3% vient d’être atteint en début de semaine, avec 3,1%, ce que le Dr Poirier identifiait comme une mesure de surveillance à ne pas atteindre, pour éviter ainsi de sortir de l’orange.

Une deuxième éclosion est apparue sous son radar au CSSS du Granit (autre que le CHSLD) où le coronavirus touche désormais deux usagers et six employés. La première éclosion a affecté 20 résidents du 4e étage et 14 employés de cette unité de soins de longue durée, en plus de faire trois décès.

La situation à la Maison Paternelle de Lac-Mégantic reste stable avec moins de cinq membres du personnel testés positifs. Des dépistages massifs y sont menés pour le personnel et les résidents.

Dans l’éclosion toujours en cours au Complexe Manoir Salaberry, les chiffres n’ont pas changé, toujours cinq résidents et deux employés. À la résidence Village Harmonie, dans l’unité de soins, on enregistre maintenant deux décès. Ils sont 16 résidents et deux employés à avoir été atteints du coronavirus.

En milieu scolaire, le nombre de cas au Pavillon de Lac-Mégantic du Cégep Beauce-Appalaches reste à moins de cinq. Même constat pour la Polyvalente Montignac (à 8 cas depuis plusieurs jours déjà) et l’école primaire Notre-Dame-de-Fatima (18 cas affichés depuis plusieurs jours). L’école Sainte-Cécile s’est ajoutée la semaine dernière avec moins de cinq cas.

L’entreprise manufacturière de Lac-Mégantic, sans services directs avec la clientèle et qui n’est pas nommée pour des raisons de confidentialité affiche désormais 16 cas, soit 5 de plus depuis le 4 novembre.

Sur l’ensemble du territoire du Granit, depuis le début de la pandémie, il n’y a plus aucune municipalité qui est exempte de cas de contagion. Au dernier décompte, Lac-Mégantic garde la tête avec encore 38 cas actifs, devant Frontenac (10). Dans toutes les autres municipalités, certaines dont Lambton, Lac-Drolet, Milan, Nantes, Notre-Dame-des-Bois, Piopolis, Saint-Robert-Bellarmin, Saint-Romain, Ste-Cécile-de-Whitton, Stornoway et Stratford n’en comptent plus que 5 cas ou moins, tous les autres cas étant rétablis. Plus aucun cas actif à Audet, Courcelles Marston, Saint-Augustin-de-Woburn, Saint-Ludger, Saint-Sébastien et Val-Racine.

«J’ai bon espoir qu’avec l’implantation de mesures un peu plus restrictives, nous pourrons freiner la propagation du virus afin de protéger les personnes les plus vulnérables de notre société», a répété le Dr Poirier.

L’agrégat de Lac-Mégantic et Frontenac a enregistré de nouveaux cas depuis la semaine dernière. On y compte désormais un total de 106 cas depuis le début de cette éclosion. Aucune donnée toutefois sur le nombre de cas rétablis et le nombre de cas toujours actifs.


 

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Cinéma en zone rouge: «C’est toujours ça de gagné!»
    Actualités Économie

    Cinéma en zone rouge: «C’est toujours ça de gagné!»

    Rémi Tremblay / 25 février 2021
  • La COVID-19 à zéro «presque» partout!
    Actualités Santé

    La COVID-19 à zéro «presque» partout!

    Rémi Tremblay / 25 février 2021
  • Un milieu extraordinaire, celui des soins palliatifs!
    Actualités

    Un milieu extraordinaire, celui des soins palliatifs!

    Rémi Tremblay / 24 février 2021
  • La tragédie a engendré des dépenses de 129 M$
    Actualités Municipalité

    La tragédie a engendré des dépenses de 129 M$

    Claudia Collard / 23 février 2021
  • Pas de confinement pour les services de La Bouée
    Actualités Société

    Pas de confinement pour les services de La Bouée

    Claudia Collard / 22 février 2021
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Cinéma en zone rouge: «C’est toujours ça de gagné!»
  2. La COVID-19 à zéro «presque» partout!
  3. Un fort énorme!
  4. Un milieu extraordinaire, celui des soins palliatifs!
  5. La tragédie a engendré des dépenses de 129 M$
  6. Pas de confinement pour les services de La Bouée
  7. Les salariés du Maxi réclament le retour de la prime COVID
La transparence avant l’argent!
Marie-Lumière, ou le droit de guérir autrement
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. MÉCANICIEN D’ENTRETIEN / soudeur (SCIERIE BOIS FRANC)
    Lambton
  2. Secrétaire de gestion
    Lac-Mégantic
  3. Opérateur de travaux publics
    Nantes
  4. Aviseur technique
    Lac-Mégantic
  5. Préposé(e) serveur(euse)
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises