Cegep Beauce Appalaches

En attendant Noël, la vigilance demeure

En attendant Noël, la vigilance demeure - Rémi Tremblay : Actualités Éducation Coronavirus (COVID-19)

L’école à distance un jour sur deux, la nouvelle réalité en temps de COVID pour les élèves de 3e, 4e, et 5e secondaire.

«Les enquêtes de santé publique des derniers jours démontrent que de plus en plus de personnes poursuivent leurs activités quotidiennes même si elles présentent des symptômes. Elles se font tester plusieurs jours plus tard, c’est-à-dire trop tard!» Le message de la Santé publique: «Soyez vigilants et agissez rapidement. Il ne faut pas attendre pour vous faire tester !»

Le taux de positivité au test de dépistage de la COVID-19 ne cesse de monter. La zone de l’Estrie est tombée au palier d’alerte maximal quand ce taux a atteint 3%, pour la première fois depuis le début de la pandémie. Et le nombre de tests a dépassé le cap des 100 000.

Si le tableau des cas testés positifs à la COVID-19 semble indiquer une stabilisation de la propagation du coronavirus, la vie en zone rouge suit son cours. Parmi les plus touchés par les règles à suivre depuis l’arrivée de la région au palier d’alerte maximale, les élèves du niveau secondaire.

Les consignes du Centre de services scolaire des Hauts-Cantons à l’endroit des parents des élèves qui fréquentent la Polyvalente Montignac ont été précisées dans un message qui leur a été expédié par courriel le 12 novembre.

«Les élèves pourront appartenir à un seul groupe-classe stable, sans mesure de distanciation entre les élèves qui le composent; une distanciation de deux mètres doit être maintenue entre les élèves des différentes classes qui circulent dans les aires communes, incluant les corridors; les activités parascolaires, interscolaires et les sorties scolaires sont suspendues; les projets pédagogiques particuliers pourront être maintenus, dans la mesure où ils seront réalisés dans le respect du concept de groupe-classe stable. Si ce n’est pas possible, ils pourront être réalisés à condition de maintenir une distanciation de deux mètres entre les élèves provenant de groupes-classes stables différents et d’observer rigoureusement les règles sanitaires. Si les élèves pratiquent une activité qui nécessite d’enlever leur couvre-visage, ils devront respecter une distance de deux mètres entre eux.»

Depuis lundi, le 16 novembre, à l’école secondaire Montignac, les élèves de 3e, 4e et 5e fréquentent l’école selon une formule hybride d’enseignement en classe et à distance. En classe un jour sur deux et à la maison, l’horaire habituel d’enseignement est maintenu mais en ligne avec l’aide de leurs enseignants.

Pour le Centre de formation professionnelle Le Granit et le Centre d’éducation aux adultes, le port du couvre-visage est obligatoire en tout temps pour tous les élèves, sauf lorsqu’assis dans une salle de classe à deux mètres de distance les uns des autres. «Si la formation à distance cause une trop grande complexité dans l’organisation de l’offre de service ou si elle est, à toute fin pratique, quasi impossible à envisager en raison des apprentissages pratiques, la formation en présentiel sera possible. Les stages sont maintenus.»

Fréquentation scolaire obligatoire

Non, l’élève n’est pas en congé lorsqu’il suit l’enseignement à distance. La fréquentation scolaire est obligatoire, même dans le contexte de pandémie, et un billet médical est requis pour dispenser un élève et ses parents de respecter cette obligation, communique le CSSHC. Un parent ne peut faire le choix de retirer son enfant de l’école unilatéralement sans billet médical au motif notamment qu’il est en désaccord avec l’application des mesures sanitaires édictées par la Direction de la santé publique.

«Nous sommes conscients que le passage en zone rouge pour notre région comporte plusieurs contraintes et inconvénients. Nous comptons sur votre collaboration pour mettre en application ces nouvelles mesures et favoriser leur respect. De notre côté, nos services sont à pied d’œuvre pour soutenir les établissements dans l’application de celles-ci. C’est en unissant nos efforts que nous surmonterons cette période difficile», a partagé le directeur général, Martial Gaudreau.

Les règles concernant le port du couvre-visage pour les élèves du primaire ne sont pas modifiées. Il continue d’être requis pour les élèves de 5e et 6e années dans les aires communes en présence d’autres groupes-classes et dans le transport scolaire. Le couvre-visage n’est pas requis en classe et à la cafétéria lors de la prise de repas. Pour les élèves du préscolaire jusqu’à la fin de la 4e année, le port du couvre-visage à l’école ou dans le transport scolaire n’est pas obligatoire. Il est cependant recommandé.

«L’école demeure ouverte et continue d’appliquer toutes les mesures nécessaires pour éviter une nouvelle propagation. Soyons assurés que nous suivons la situation de près en collaboration avec les autorités régionales de la santé publique. Notre priorité demeure la santé des élèves et du personnel», a communiqué aux parents la directrice de la polyvalente Montignac, Maryse Talbot.



Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Refuges poétiques aux parcs du Mont-Mégantic et des Vétérans
    Culture

    Refuges poétiques aux parcs du Mont-Mégantic et des Vétérans

    Claudia Collard / 27 septembre 2022
  • Mélissa Bédard comble son auditoire
    Culture Musique

    Mélissa Bédard comble son auditoire

    Claudia Collard / 26 septembre 2022
  • Sylvain Gaudreault en appui à André Duncan
    Actualités Politique

    Sylvain Gaudreault en appui à André Duncan

    Rémi Tremblay / 26 septembre 2022
  • De passage à Lac-Mégantic, François Legault vante son «dream team» économique
    Actualités Politique

    De passage à Lac-Mégantic, François Legault vante son «dream team» économique

    Claudia Collard / 26 septembre 2022
  • Code rouge à la poly
    Actualités

    Code rouge à la poly

    Rémi Tremblay / 16 septembre 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Perquisition visant le trafic
  2. Refuges poétiques aux parcs du Mont-Mégantic et des Vétérans
  3. Mélissa Bédard comble son auditoire
  4. Sylvain Gaudreault en appui à André Duncan
  5. De passage à Lac-Mégantic, François Legault vante son «dream team» économique
  6. Code rouge à la poly
  7. Clémence Rancourt plonge dans l’histoire familiale
«Pis, ça avance ?»
Refuges poétiques aux parcs du Mont-Mégantic et des Vétérans
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Directeur Général et greffier-trésorier
    Lambton
  2. Directeur(trice) général(e) et greffier(ère)
    Courcelles
  3. Inspecteur en bâtiment et en l’environnement
    Nantes
  4. Appariteur-concierge
    Lac-Mégantic
  5. ADJOINT.E EXÉCUTIF.VE À LA DIRECTION DU DÉVELOPPEMENT
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises