Recyc-Québec

Viru$ pour virus


C’est la pandémie. Les temps sont durs. Plusieurs
empruntent pour survivre. Jean, le propriétaire du garage L’ABC, dont le
petit-fils est en route pour Mégantic, court chez Chaussures Bolduc lui acheter
des bottes d’hiver parce que parti de Montréal au sec, il arrivera ici les
pieds dans la neige. Il paie les cent dollars demandés.

La propriétaire, lors d’un moment d’accalmie, se rend
payer la fleuriste Annabelle à qui elle doit justement cent dollars pour les
fleurs du cinquantième anniversaire de mariage de ses parents.

Annabelle, à son tour, profite de l’heure du dîner pour
aller payer Chantal, sa coiffeuse. Celle-ci, ayant fait monter ses pneus
d’hiver et changer ses essuie-glaces, paie à Jean sa facture de cent dollars. À
la fin de l’après-midi, Jean rapporte les bottes d’hiver au magasin parce que
le père du gamin en avait achetées à Sherbrooke quand il avait entendu, à la
radio, que Mégantic était sous la neige. Compréhensive, la propriétaire le
rembourse.

Rien n’a été dépensé; pourtant, plus personne n’a de
dettes. Trop beau pour être vrai? En effet! On a volontairement oublié
l’épargne nécessaire, l’endettement pour l’inventaire, les dépenses récurrentes
et les taxes qui rebondissent à chaque transaction.

Texte librement inspiré de «La leçon d’économie» de
Pierre Foglia publiée dans La Presse du 16 mai 2009. Ce
conte n’est pas une leçon d’économie mais bien davantage l’illustration de
l’impact de l’achat local. Nous sommes tous à ce point dépendants les uns des
autres que le malheur ou le bonheur des autres a un effet direct sur nous, même
si nous ne nous connaissons pas. La solidarité, ce n’est pas de la charité,
mais du bien que l’on se fait. C’est un virus que nous pourrions nous
transmettre: nous nous en porterions que mieux. Joyeux Noël!

Paul Dostie

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»

    Rémi Tremblay / 26 mai 2022
  • Au-delà des mots… et de la différence
    Culture Arts visuels

    Au-delà des mots… et de la différence

    Claudia Collard / 25 mai 2022
  • La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 mai 2022
  • Proximité et magie signées Marie Mai
    Culture Musique

    Proximité et magie signées Marie Mai

    Claudia Collard / 24 mai 2022
  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
  2. Aznavour autrement… à Lambton
  3. Un Souper homard payant!
  4. Au-delà des mots… et de la différence
  5. La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
  6. Proximité et magie signées Marie Mai
  7. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
Aux portes de l’abdication
Au-delà des mots… et de la différence
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Mécanicien
  2. Poste de service à la clientèle
    Lac-Mégantic
  3. Responsable des réseaux d'aqueduc et d’égout
    Lambton
  4. Assembleur
    Frontenac
  5. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises