Bénévoles Lac en fête

Petit avant-goût de printemps!

Petit avant-goût de printemps! - Rémi Tremblay : Actualités Économie Coronavirus (COVID-19)

Le commerce de biens non essentiels est enfin de retour!

Rouvrir son commerce de produits ou de services non essentiels après six semaines d’inactivité, c’est retrouver le sourire et le deviner derrière le masque du client qui peut enfin franchir la porte. «Une cliente nous a partagé cette réflexion: il suffit d’être privé des biens non essentiels pour s’apercevoir qu’ils sont essentiels à notre vie», rapporte Bianca Jacques, gestionnaire au Carrefour Lac Mégantic. 

Peu importe si la marmotte a vu son ombre ou pas en sortant de sa tanière, dans le cœur des marchands, le printemps est revenu. «Hier (lundi), les clients étaient au rendez-vous. Un va-et-vient continuel! Et ce matin, à l’ouverture, en discutant avec nos marchands, ils ont exprimé leur satisfaction.» 

À sa trentième année en poste, Bianca sait bien flairer l’humeur des consommateurs qu’elle n’avait pas revus depuis déjà six semaines. Quand les commerçants ont mis la clé sur la porte la veille de Noël, ils prévoyaient revenir au travail le 11 janvier. Québec a choisi de prolonger la quarantaine commerciale jusqu’au 8 février. 

À défaut de Boxing Day et de soldes après-Noël, la marchandise est là, affichée à des rabais pouvant aller, dans certains commerces, jusqu’à 90%. À la longue, les clients se sont habitués à un nouveau mode de vie, avec port du masque obligatoire dans les espaces publics et lavage de mains à l’entrée des établissements. «À 99%, les gens respectent scrupuleusement les règles sanitaires. Les clients peuvent même essayer les vêtements. Enfin!» Ce qui, bien sûr, n’est pas possible quand on magasine en ligne. L’achat local reprend donc du service, volontiers! 

Au salon de coiffure, lundi matin à l’ouverture, trois clients attendaient un coup de ciseau. «Maurice (le Maître du Store) a entendu de la bouche d’une cliente qu’elle attendait qu’on lui ouvre la porte, plutôt que de passer par le service de collecte. C’est l’avantage d’être un petit centre de proximité.» 

La gestionnaire modère toutefois son enthousiasme. Parce que rien n’est encore gagné! «Tout le monde est conscient que c’est fragile (ce déconfinement). Les clients, je le répète, sont au rendez-vous mais la possibilité d’un autre confinement n’est pas écartée par le gouvernement.» 

L’essentiel, pour l’instant, c’est d’écouler la marchandise d’hiver, dans le vêtement, parce que celle du printemps commence à arriver la semaine prochaine. «En espérant que les livraisons n’aient pas de retard, on devrait commencer à partir du 15 février à voir des couleurs printanières envahir le mail.» 

Le couvre-feu est un moindre mal. «Le jeudi soir et le vendredi soir, nous allons fermer à 19h (au lieu de 21h) pour donner le temps aux clients et aux employés de retourner chez eux. Au premier confinement (c’était en mars 2020!) on avait amorcé la réflexion sur les heures d’ouverture. Les deux heures qu’on va perdre les jeudis et les vendredis ne vont pas avoir de conséquences graves sur les recettes.»

 Seulement deux marchands du Carrefour ont indiqué qu’ils n’ouvriront pas le dimanche. L’administration fait preuve de souplesse. 

Au centre-ville, la Promenade Papineau reprend vie. Même si le restaurant et le resto-bar n’ont pas encore le feu vert pour accueillir des clients, la rue s’anime. Les gens sortent et achètent. 

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Simon Gouache ose le risque
    Culture Humour

    Simon Gouache ose le risque

    Claudia Collard / 16 août 2022
  • Pluies torrentielles
    Actualités

    Pluies torrentielles

    Rémi Tremblay / 15 août 2022
  • Grève générale illimitée chez Maxi
    Actualités Économie

    Grève générale illimitée chez Maxi

    Claudia Collard / 28 juillet 2022
  • Un nouveau vitrail pour l’église de Piopolis
    Culture Arts visuels

    Un nouveau vitrail pour l’église de Piopolis

    Claudia Collard / 15 août 2022
  • Sortie du second roman de Marianne Fortier
    Culture Littérature

    Sortie du second roman de Marianne Fortier

    Claudia Collard / 28 juillet 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Simon Gouache ose le risque
  2. Musique aux Sommets du 19 au 21 août
  3. The Strings en spectacle
  4. Pluies torrentielles
  5. Grève générale illimitée chez Maxi
  6. Un nouveau vitrail pour l’église de Piopolis
  7. Humour noir lumineux avec Pascal Cameron
Aux portes de l’abdication
Simon Gouache ose le risque
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. GARDIEN DE TERRITOIRE BAIE-DES-SABLES
    Lac-Mégantic
  2. HOMME DE VOIRIE AVEC EXPÉRIENCE
    Milan
  3. Opérateur de scie et un journalier
    Lac-Drolet
  4. SECRÉTAIRE ADMINISTRATIF(VE)
    Val-Racine
  5. Préposé(e) à la bibliothèque
    Marston
Répertoire des entreprises