Une marina orpheline

Combien de décennies attendrons-nous encore avant que la marina de Lac-Mégantic retrouve sa capitainerie? Ça aura pris 400 ans après que les grands voiliers soient arrivés au Québec avant qu’on voie de petits voiliers sur notre magnifique lac, c’est la réflexion que j’avais lorsque je me suis initié à la voile à la fin des années ’70. Je parie que ce sont les trois, quatre voiliers qui mouillaient tout bonnement à l’abri du quai fédéral à cette époque qui ont amené l’idée à la municipalité à vouloir administrer ce lieu. C’était probablement pour en faire profiter plus de gens que les bricoleurs, ces quelques illuminés qui s’étaient à cette époque construit eux-mêmes de jolies embarcations. Quelques décennies plus tard on pensa développer un peu autour et à ouvrir Le Citron Vert, ce joli petit restaurant modeste qui attirait les gens près de l’eau.

Ce qui est important de comprendre, c’est qu’à cette époque le développement s’est réalisé progressivement et avec succès, comparativement à l’approche qui a été retenue et qui s’est soldée par de multiples échecs après la tragédie ferroviaire qui a dévasté ce petit coin très charmant du centre-ville. L’approche néolibérale de tous les conseils de ville qui se sont succédés n’a pas réussi à y installer autre chose qu’une toilette pour une personne, où les visiteurs doivent faire la file. On préconise de construire exclusivement un bâtiment selon des critères qui encore une fois favoriseraient avant tout le lobby de la construction.

Historiquement, les petites villes se sont construites pierre par pierre et non pas avec de gros projets clef en main. La municipalité devrait favoriser la mise en place d’une infrastructure modeste, avec un concept qui ferait en sorte qu’elle pourrait facilement être agrandie au besoin, au fur et à mesure que l’achalandage reprendra. On doit admettre que l’on s’est trompé et que l’approche qui a été préconisée ne fonctionne pas, le vide existant en est la preuve.

Sur le même principe de fonctionnement des assurances en dommages qui exigent que l’on soit assuré pour la valeur à neuf, il est de la responsabilité de la municipalité d’ériger un bâtiment avec les $ dont elle dispose aujourd’hui et sans délai pour remettre en place un minimum viable. La ville a certainement reçu un montant de dédommagement pour le bâtiment et le terrain qui lui appartient, la ville a aussi reçu plusieurs millions $$$ du règlement financier avec le recours collectif qu’elle a engrangés dans des fonds spéculatifs. Il y en a des solutions si on tasse le gros projet «think big». Entre autres, pourquoi ne pas permettre une installation temporaire? La mairesse a récemment évoqué cette idée en disant que ce n’est pas ce qu’elle voudrait voir, un truc avec des roues, pourquoi pas? L’idée n’est pas mauvaise.

Avant de rêver il faut vivre et il est primordial que la vie reprenne à cet endroit. La ville de Lac-Mégantic porte le nom du lac, qui est son plus bel attrait, il faut lui rendre honneur. Sinon je ne vois pas comment le conseil municipal oserait prétendre terminer son mandat en le qualifiant de succès sans avoir remis en place ce qui était avant la tragédie. Surtout dans ce cas précis où il n’y a aucun autre intervenant que la ville elle-même. 

Jacques Gagnon

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Le Granit tombé en zone d’urgence «foncée»
    Actualités Santé

    Le Granit tombé en zone d’urgence «foncée»

    Rémi Tremblay / 6 mai 2021
  • Ma boss Mélanie, c’est la meilleure!
    Actualités Société

    Ma boss Mélanie, c’est la meilleure!

    Rémi Tremblay / 6 mai 2021
  • Monique Phérivong Lenoir candidate à la préfecture
    Actualités Municipalité

    Monique Phérivong Lenoir candidate à la préfecture

    Claudia Collard / 5 mai 2021
  • Les nouvelles sont bonnes pour Daniel Arguin
    Actualités Société

    Les nouvelles sont bonnes pour Daniel Arguin

    Claudia Collard / 4 mai 2021
  • Bestar-Bush injecte 6,5 M$ pour soutenir sa croissance
    Actualités Économie

    Bestar-Bush injecte 6,5 M$ pour soutenir sa croissance

    Claudia Collard / 4 mai 2021
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Le Granit tombé en zone d’urgence «foncée»
  2. Spectacle de Guy Nantel reporté au 19 juin
  3. Ma boss Mélanie, c’est la meilleure!
  4. Dans le parcours de Maillon Vert
  5. Monique Phérivong Lenoir candidate à la préfecture
  6. Les nouvelles sont bonnes pour Daniel Arguin
  7. Bestar-Bush injecte 6,5 M$ pour soutenir sa croissance
Le scénario de Jonathan
Voyage dans l’univers de Félix Leclerc
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Adjoint-e Administration
    Lac-Mégantic
  2. Infirmière, infirmière auxiliaire ou préposée aux bénéficiaires
  3. Opérateur d’équipement divers soir
    St-Sébastien
  4. Mécanicien et apprenti
    Woburn
  5. Préposé à l’accueil Baie-des-Sables
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises