Dessercom réclame aussi un horaire à l’heure pour Lac-Mégantic

Dessercom réclame aussi un horaire à l’heure pour Lac-Mégantic - Claudia Collard : Actualités Santé

Stéphan Scalabrini, directeur des opérations des services préhospitaliers d’urgence, secteur Ouest, chez Dessercom.

Stéphan Scalabrini, directeur des opérations chez Dessercom, joint sa voix à celle des paramédics de Tasbi, pour l’établissement d’un horaire à l’heure à Lac-Mégantic. Celui qui a fait de nombreuses démarches auprès des autorités concernées juge qu’il est plus que temps d’agir. «Les horaires de faction sont complètement obsolètes. Ça fonctionnait lorsqu’ils ont été mis en place, il y a 20-30 ans mais, en 2021, cet horaire cause plus de préjudices qu’il nous aide. Je trouve dommage qu’en santé, on voit tout le temps la gestion du risque maximal. Est-ce qu’on va attendre qu’une personne décède pour bouger? Ça fait des années qu’on dit que cet horaire-là est problématique!»

M. Scalabrini ne mâche pas ses mots. Cette problématique touche une bonne partie des secteurs de l’Estrie situés hors Sherbrooke. Les transports ambulanciers vers cette ville étant de plus en plus fréquents, des secteurs comme celui de Lac-Mégantic se retrouvent souvent à découvert, sans compter les débordements d’horaire qui causent des ruptures de service. «L’autre volet, c’est que les jeunes paramédics, après trois ans de cégep, ne veulent pas d’un horaire de faction. Si je veux attirer des gens, je paie des primes, qui ne me sont remboursées par personne. Je pourrais ne pas le faire mais le nombre de fermetures (de service) serait supérieur. Donc, il faut que je paie pour offrir mon service. Je ne connais pas d’autre entreprise qui fait ça!»

Entreprise contractuellement liée au ministère de la Santé pour offrir des services préhospitaliers d’urgence, Dessercom administre le montant qui lui est alloué. Un montant qui doit être bonifié pour répondre aux revendications, dont l’instauration d’un horaire à l’heure pour une des deux ambulances postées à la caserne de Lac-Mégantic. «Je comprends que c’est une demande d’argent qu’on fait, mais on le fait pour être plus efficaces. L’Estrie, ce n’est pas seulement Sherbrooke», fait valoir M. Scalabrini, qui a approché plusieurs fois les autorités concernées sur le sujet, n’obtenant pas de réponse ou se faisant dire que le coût est trop élevé.

«En politique, des gens font leur possible mais le dossier est plus grand qu’eux. On a rappelé au député François Jacques qu’il nous avait dit qu’il travaillerait sur le dossier mais force est d’admettre que c’est plus difficile qu’anticipé. On est rendu au point où il faut que les acteurs politiques fassent le petit pas par en avant. Je sais que François Jacques a à cœur la situation. Plus que jamais, il faut que ça bouge et je joins ma voix à tous ceux qui contestent la situation. Je veux être le plus efficace et le plus efficient possible. Je suis un service d’urgence où je ne le suis pas.»

Stages compromis à Lac-Mégantic
Alors qu’il a personnellement soutenu l’offre de la formation collégiale en soins hospitaliers d’urgence au campus de Lac-Mégantic, Stéphan Scalabrini déplore que seul l’horaire de faction soit offert. «Je ne pourrais même pas accueillir des étudiants dans ma caserne car je n’ai pas le type d’horaire pour me permettre de leur offrir des stages!», lance-t-il, visiblement choqué de la situation. 

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Le Granit tombé en zone d’urgence «foncée»
    Actualités Santé

    Le Granit tombé en zone d’urgence «foncée»

    Rémi Tremblay / 6 mai 2021
  • Ma boss Mélanie, c’est la meilleure!
    Actualités Société

    Ma boss Mélanie, c’est la meilleure!

    Rémi Tremblay / 6 mai 2021
  • Monique Phérivong Lenoir candidate à la préfecture
    Actualités Municipalité

    Monique Phérivong Lenoir candidate à la préfecture

    Claudia Collard / 5 mai 2021
  • Les nouvelles sont bonnes pour Daniel Arguin
    Actualités Société

    Les nouvelles sont bonnes pour Daniel Arguin

    Claudia Collard / 4 mai 2021
  • Bestar-Bush injecte 6,5 M$ pour soutenir sa croissance
    Actualités Économie

    Bestar-Bush injecte 6,5 M$ pour soutenir sa croissance

    Claudia Collard / 4 mai 2021
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Le Granit tombé en zone d’urgence «foncée»
  2. Spectacle de Guy Nantel reporté au 19 juin
  3. Ma boss Mélanie, c’est la meilleure!
  4. Dans le parcours de Maillon Vert
  5. Monique Phérivong Lenoir candidate à la préfecture
  6. Les nouvelles sont bonnes pour Daniel Arguin
  7. Bestar-Bush injecte 6,5 M$ pour soutenir sa croissance
Le scénario de Jonathan
Voyage dans l’univers de Félix Leclerc
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Adjoint-e Administration
    Lac-Mégantic
  2. Infirmière, infirmière auxiliaire ou préposée aux bénéficiaires
  3. Opérateur d’équipement divers soir
    St-Sébastien
  4. Mécanicien et apprenti
    Woburn
  5. Préposé à l’accueil Baie-des-Sables
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises