«Allez vous faire vacciner!»

«Allez vous faire vacciner!» - Claudia Collard : Actualités Santé Coronavirus (COVID-19)

Les docteurs Bernard Gélinas, Claudia Munger et Jeff Wackett.

Dans cette lutte à finir contre la COVID-19 et ses variants, la vaccination, qui s’étendra à l’ensemble de la population adulte à compter du 14 mai, permettra d’entrevoir la lumière au bout du tunnel. Il faut donc prendre rendez-vous, dès que c’est ouvert à son groupe d’âge, laissent entendre d’une même voix les docteurs Bernard Gélinas, Jeff Wackett et Claudia Munger, inquiets de la montée vertigineuse des cas dans le Granit, qui a eu pour effet de faire basculer la MRC en zone rouge, avec mesures spéciales d’urgence. 

En date du 8 mai, on dénombrait 31 nouveaux cas de COVID-19 dans le Granit, représentant 40% de l’ensemble des cas de la région estrienne. Le territoire détient le triste rang de pire réseau local de services (RLS) au Québec au prorata du nombre d’habitants, avec 976 cas actifs par 100 000 habitants (208 au total) , comparativement à 111  par 100 000 habitants sur l’ensemble de l’Estrie.

Ce statut peu enviable met en péril les services offerts au centre hospitalier de Lac-Mégantic, dont les équipes sont beaucoup plus petites que dans les grands centres comme Sherbrooke. «Ici on a trois chirurgiens, deux anesthésistes et six infirmières pour le bloc opératoire. On a neuf médecins qui font des quarts de travail. Si l’un d’eux est contaminé, ça devient déjà compliqué. Sur un char, il y a seulement un pneu de spare», image le Dr Bernard Gélinas, spécifiant que 100% des médecins oeuvrant sur le territoire granitois ont reçu leur première dose du vaccin et plusieurs ont reçu ou sont en voie de recevoir la seconde dose. 

En plus de l’importance d’appliquer les gestes barrières, se faire vacciner permet de contribuer à l’effort collectif, mentionne ce dernier. «Lorsqu’on choisit de ne pas se faire vacciner, on met des gens en danger. On a tous une liberté mais cette liberté ne devrait pas nuire aux autres.»

«Je veux tout d’abord souligner les efforts des gens de la MRC du Granit. Je sais que c’est difficile après 14 mois de suivre toutes les consignes. Je remercie aussi tout le personnel de l’hôpital; les règles ont changé souvent, ce qui cause beaucoup de stress», communique le chirurgien Jeff Wackett, saluant également la patience des clients en chirurgie dont l’opération a été délestée. «On est presque à jour», informe-t-il.

Cela dit, le Dr Wackett fait valoir que la précarité des services est atteinte beaucoup plus rapidement dans un petit centre hospitalier. «Ça prend plus de temps pour former une inhalothérapeute et une infirmière dans un petit centre comme le nôtre, parce qu’on demande plus de polyvalence. L’infirmière doit se spécialiser en chirurgie, en soins intensifs postopératoires, en endoscopie, pouvoir assister en cas de césarienne… Il est donc très difficile de la remplacer. Dans un grand centre, il peut y avoir 300 infirmières aux blocs opératoires. Ici, on en a seulement six. Si deux d’entre elles sont malades, on vient de perdre 33% des effectifs. Dans un tel cas, le bloc risque de fermer. C’est la même chose avec les inhalothérapeutes, qui doivent être en mesure de travailler en soins intensifs, en urgence, en apnée du sommeil… Si on fait affaire avec une agence, les personnes n’ont pas autant de spécialités.»

La disponibilité des inhalothérapeutes est encore plus importante en cette période de pandémie, fait valoir la Dre Claudia Munger, chef du service médical à l’urgence du CSSS du Granit. «On a plusieurs patients en détresse respiratoire et c’est encore pire avec les variants. Les patients sont plus jeunes et leur cas nécessite souvent un transfert à Sherbrooke.»

Les médecins rencontrés souhaitent que cette réalité réussisse à convaincre les indécis par rapport au vaccin. «Il y a environ 10% à 15% des gens qui ne se feront jamais vacciner. Le groupe à cibler, ce sont les personnes qui ne sont pas encore sûres. Si elles ont des doutes, elles peuvent consulter leur médecin de famille», suggère le Dr Wackett, insistant sur l’importance d’aller vers des sources d’information compétentes.

«On est à la fin du marathon. Il ne faut pas relâcher les mesures, qu’on soit vacciné ou pas», insiste Claudia Munger. «Les vaccins sont disponibles en quantité et les groupes d’âge concernés baissent. Pour venir à bout de la pandémie, il faut que 75% de la population ait reçu ses deux doses. C’est comme ça qu’on va gagner la guerre», conclut le Dr Bernard Gélinas.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • La Compagnie de Placage Mégantic s’installe rue Notre-Dame
    Actualités Économie

    La Compagnie de Placage Mégantic s’installe rue Notre-Dame

    Rémi Tremblay / 17 juin 2021
  • Son métier: regrettier ou récupérateur!
    Actualités Société

    Son métier: regrettier ou récupérateur!

    Rémi Tremblay / 17 juin 2021
  • Le bassin de la Chaudière scruté à l’infrarouge
    Actualités Environnement

    Le bassin de la Chaudière scruté à l’infrarouge

    Rémi Tremblay / 16 juin 2021
  • Revitalisation de la plage du lac aux Araignées
    Actualités Environnement

    Revitalisation de la plage du lac aux Araignées

    Rémi Tremblay / 16 juin 2021
  • Spectacle de plus en plus triste dans la baie
    Actualités Environnement

    Spectacle de plus en plus triste dans la baie

    Rémi Tremblay / 15 juin 2021
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. La Compagnie de Placage Mégantic s’installe rue Notre-Dame
  2. Début de la saison du Festival Saint-Zénon
  3. Son métier: regrettier ou récupérateur!
  4. Le bassin de la Chaudière scruté à l’infrarouge
  5. Revitalisation de la plage du lac aux Araignées
  6. Spectacle de plus en plus triste dans la baie
  7. La bientraitance envers les aînés, un enjeu de société
Discriminés encore!
Un été d’humour offert par le Comité culturel Mégantic
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Technicien(ne) de travaux pratiques
    Lac-Mégantic
  2. Directeur général et secrétaire-trésorier
    St-Sébastien
  3. Intervenant(e) et animateur(trice)
    Lac-Mégantic
  4. Aviseur tehcnique
    Lac-Mégantic
  5. Technicien(ne) de travaux pratique
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises