Recyc-Québec

Bases d’une concertation pour contrer la crise du logement

Bases d’une concertation pour contrer la crise du logement  - Claudia Collard : Actualités Immobilier

Les nouvelles constructions d’unités de logement trouvent rapidement preneurs sur le territoire granitois, particulièrement à Lac-Mégantic.

Le premier forum régional du logement du Granit a réuni virtuellement une soixantaine de personnes le 13 mai. Locataires, propriétaires, investisseurs, représentants municipaux et intervenants de divers milieux ont pris part à l’exercice, qui a permis un partage de nombreuses informations en plus de jeter les bases d’une concertation, dans l’espoir de mettre fin à la crise du logement. 

«Ce forum n’était pas une finalité mais plutôt l’occasion d’établir un juste portrait de la situation et de créer des maillages pour susciter la mise en branle de nouveaux projets. L’idée était de rejoindre les intérêts de chacun en assoyant tout le monde autour d’une même table et ce premier pas a été franchi», se réjouit Adrien Aubert, chargé de projet pour le comité logement du Granit.

Le forum a notamment permis aux investisseurs de connaître les différents programmes d’aide à la construction, qui pourraient entre autres permettre d’offrir du logement abordable tout en assurant la rentabilité désirée. M. Aubert mentionne par ailleurs que la rencontre a permis aux demandeurs de logement d’avoir une idée plus précise de la réalité. «Sur 106 demandes actives dans la région, 67% des gens veulent exclusivement ou préfèrent demeurer à Lac-Mégantic», fait-il valoir.

Cette situation qui avantage largement les propriétaires prévaut à la grandeur du Québec, a démontré Philippe Marchesseault, directeur numérique du site Appartmap. «Avant, les logements étaient difficiles à louer; il y avait beaucoup plus d’offres que de demandes. Par exemple, à Sherbrooke je pouvais avoir 500 à 600 unités à louer à cette période-ci de l’année. Aujourd’hui, j’ai une dizaine d’unités affichées.» 

Cette tendance inversée fait en sorte que ce sont davantage les propriétaires qui imposent leurs conditions puisqu’ils ont l’embarras du choix. De leur côté, les locataires peinent à se loger en fonction de leurs propres critères. Pour rétablir l’équilibre, différentes pistes de solutions méritent d’être explorées, laisse entendre Adrien Aubert. Il évoque notamment l’Initiative pour la création rapide de logement (ICRL), lancée par le gouvernement fédéral pour répondre à des besoins d’une clientèle vulnérable, grâce à la construction de logements abordables. «C’est un programme avant tout créé pour mettre fin à l’itinérance en contexte de pandémie. On prend pour acquis qu’il n’y a pas d’itinérants ici mais il y aurait toute une population qu’on ne voit pas, qui «squatte» ici et là, une sorte d’itinérance invisible. Si on était en mesure d’offrir des unités à cette clientèle grâce à l’ICRL, cela aurait pour effet de libérer des unités actuellement occupées», cite-t-il en exemple.

 M. Aubert soulève aussi l’intérêt d’un outil comme le groupe de ressources techniques (GRT). Par l’entremise du GRT, la Fédération des coopératives d’habitation de l’Estrie offre des services de soutien et d’accompagnement pour le développement de projets d’habitation communautaire.

«On est en mode solution et l’important, c’est que tous comprennent que c’est ensemble qu’on va y arriver. On est tous dans le même bateau dans cette tempête immobilière. Pour combler les besoins de main-d’oeuvre dans la région, pour loger les étudiants du Campus Lac-Mégantic et du Centre de formation professionnelle Le Granit qui arrivent de l’extérieur, il faut qu’on construise des logements, qu’on transforme des constructions existantes… Il faut avancer sinon on est contreproductif. Il faut créer ce sentiment qu’il y a de la place pour l’expansion», conclut le chargé de projet.

Afin de rejoindre le plus grand nombre, des segments du forum seront ponctuellement diffusés sur les réseaux sociaux.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»

    Rémi Tremblay / 26 mai 2022
  • Au-delà des mots… et de la différence
    Culture Arts visuels

    Au-delà des mots… et de la différence

    Claudia Collard / 25 mai 2022
  • La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 mai 2022
  • Proximité et magie signées Marie Mai
    Culture Musique

    Proximité et magie signées Marie Mai

    Claudia Collard / 24 mai 2022
  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
  2. Aznavour autrement… à Lambton
  3. Un Souper homard payant!
  4. Au-delà des mots… et de la différence
  5. La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
  6. Proximité et magie signées Marie Mai
  7. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
Aux portes de l’abdication
Au-delà des mots… et de la différence
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Mécanicien
  2. Poste de service à la clientèle
    Lac-Mégantic
  3. Responsable des réseaux d'aqueduc et d’égout
    Lambton
  4. Assembleur
    Frontenac
  5. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises