Voix discordante du maire de Nantes

Voix discordante du maire de Nantes  - Rémi Tremblay : Actualités Sécurité ferroviaire Voie de contournement

Jacques Breton, maire de Nantes.

Le maire de Nantes, Jacques Breton, tient un discours bien différent de celui de la Ville de Lac-Mégantic, au sujet de la voie de contournement ferroviaire. «La Ville de Lac-Mégantic affirme que les trois municipalités font consensus sur le choix du tracé. Cette affirmation est fausse. Pour nous, le tracé retenu est le pire qu’on peut nous imposer. Je rappelle à tous qu’il n’y a pas d’acceptabilité sociale du projet, contrairement à ce qui est dit par la Ville.»

Pas question pour lui de se mêler aux réjouissances manifestées en réaction aux dernières assurances données par le ministre des Transports, Omar Alghabra, que le projet serait bel et bien réalisé pour 2023. «Je me rappelle que monsieur Joeph Zayed, qui présidait les audiences publiques du BAPE, a souligné dans son rapport que le tracé au nord, dans la municipalité de Nantes, aurait une meilleure acceptabilité sociale. Malheureusement, les gouvernements n’ont pas retenu la note de monsieur Zayed et la nôtre. En plus, il y a eu des pressions politiques sur Lac-Mégantic pour que le tracé au nord dans la municipalité de Nantes ne soit pas retenu. Je présume que le choix faisait l’affaire de Lac-Mégantic.»

À de nombreuses reprises, le maire de Nantes a répété que le tracé retenu «bloque tout type de développement domiciliaire et commercial de Nantes sans oublier des problèmes de sécurité qu’à date je n’ai pas eu de réponse satisfaisante pour les corriger. Par exemple, note-t-il, il y a un risque de déraillement à grande vitesse à cause de la présence de deux courbes serrées dans le secteur de Nantes.»

Jacques Breton reste fidèle à son engagement de défendre les intérêts de sa municipalité et de ses citoyens dans ce dossier, comme il l’a fait tout au long des audiences du BAPE. «Actuellement, les citoyens concernés auraient dû recevoir des offres pour leurs terrains depuis longtemps, mais à ce jour (sa lettre date du lundi 31 mai) aucune offre n’a été faite. Pire encore, le gouvernement va peut-être procéder à l’expropriation. Plusieurs personnes des instances gouvernementales affirment que la municipalité peut procéder à des changements ou faire des recommandations pour qu’il y ait une modification dans le projet. Malheureusement, c’est faux, car la municipalité n’a pas de pouvoir décisionnel, elle n’est qu’informée des décisions prises par les gouvernements.»

Jacques Breton a beau lever la main, il ne se sent pas écouté. «Le jour où Justin Trudeau a fait l’annonce du projet à l’hôtel de ville de Lac-Mégantic, avec le ministre de l’époque, Marc Garneau, ils avaient souligné qu’il était possible de faire des changements. Dans la réalité, les fonctionnaires ont pris les commandes sans donner pouvoir au changement.»

Dans sa sortie publique, il réitère que Nantes ne retire aucun bénéfice économique, industriel ou social à endosser le tracé actuel «en sachant que ce tracé est une contrainte physique avec des risques. Nantes n’a eu aucun dédommagement, de compensation ou avantage en lien avec les pertes de valeur foncière à la suite de la réalisation du projet, au contraire de la Ville de Lac-Mégantic. La Ville subit une augmentation de valeur foncière à cause du déplacement de la voie ferroviaire, une meilleure desserte de la zone industrielle, sans oublier que la municipalité de Frontenac a obtenu une voie d’évitement près des frontières américaines.»

 Un tracé équitable pour les trois municipalités ? Rien de plus faux à ses yeux. «J’appuie mes citoyens dans leur revendication avec raisons et je souligne que le tracé n’avantage que la ville de Lac-Mégantic.» 

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Fromagerie La Chaudière: achat de 10,5 M$ d’équipements pour améliorer le rendement
    Actualités Économie

    Fromagerie La Chaudière: achat de 10,5 M$ d’équipements pour améliorer le rendement

    Rémi Tremblay / 29 février 2024
  • Démolition du chalet de pierre à la Station Baie-des-Sables
    Actualités

    Démolition du chalet de pierre à la Station Baie-des-Sables

    Claudia Collard / 27 février 2024
  • Simon Leblanc fait salle comble pour le rodage de «Présent»
    Culture Humour

    Simon Leblanc fait salle comble pour le rodage de «Présent»

    Claudia Collard / 26 février 2024
  • Feu de résidence rue Champlain
    Actualités Faits divers

    Feu de résidence rue Champlain

    Rémi Tremblay / 22 février 2024
  • L’aide alimentaire, pour reprendre du pouvoir sur sa vie
    Actualités Société

    L’aide alimentaire, pour reprendre du pouvoir sur sa vie

    Claudia Collard / 21 février 2024
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Fromagerie La Chaudière: achat de 10,5 M$ d’équipements pour améliorer le rendement
  2. Le Nœud, une joute verbale épique
  3. Hommage à L’Écho à la Chambre des communes
  4. Démolition du chalet de pierre à la Station Baie-des-Sables
  5. Simon Leblanc fait salle comble pour le rodage de «Présent»
  6. Feu de résidence rue Champlain
  7. L’aide alimentaire, pour reprendre du pouvoir sur sa vie
Virage numérique sans déraper
Simon Leblanc fait salle comble pour le rodage de «Présent»
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. EMPLOYÉ DE TRAVAUX PUBLICS
    Frontenac
  2. conseiller.ère aux entreprises
    Lac-Mégantic
  3. Employé de voirie et des travaux publics
    Marston
  4. Agent à l’environnement (escouade verte)
    Nantes
  5. Animateur pour le service d’animation estivale de Nantes
    Nantes
Répertoire des entreprises