Oscar Brochu

Michel Plante a apprécié son expérience municipale

Michel Plante a apprécié son expérience municipale - Rémi Tremblay : Actualités  Élections municipales 2021

Michel Plante (Photo Archives L’Écho)

Il y a deux ans, élu par acclamation, Michel Plante s’était engagé à compléter le mandat du conseiller démissionnaire Steven Hallé dans le district Vieux-Nord. Chose faite. À 68 ans bien sonnés, son calcul l’amenait à terminer un nouveau mandat à 72 ans. Bientôt trois fois grand-père, il a choisi la qualité de vie.

«J’ai adoré mon expérience en politique. J’ai adoré travailler avec mes collègues et toute l’équipe municipale. Et j’ai beaucoup appris !» En début de semaine, il estimait que le temps était venu pour faire l’annonce officielle qu’il ne se représenterait pas. L’été, il ne piétinera pas les plates-bandes de Ginette, sa conjointe. Il passera la belle saison sur le terrain de golf. Et l’hiver… «Je me suis aménagé un atelier près de la maison. Je suis assez bon bricoleur!»

Quelle leçon retient-il de son expérience autour de la table du conseil municipal ? «Il ne faut pas compter les heures. C’est beaucoup de temps et beaucoup de coeur à mettre!» Président de la Commission de l’Innovation et de la Transition Écologique (CITÉ), siégeant au comité de la sécurité et vice-président de la Maison La Cinquième Saison, parmi d’autres tâches, le conseiller n’a aucune inquiétude pour la suite des choses. «Je pense qu’à Lac-Mégantic il y a plein de monde capable de prendre la relève et d’administrer la municipalité correctement.»

Le mot qu’il retient après son passage du côté du citoyen qui questionne à celui de l’élu qui décide: «délai». Parce que rien ne se règle en claquant des doigts. «Pour chaque problème à résoudre, il faut passer à travers un long processus: des études, les plans, les appels d’offres, valider les contrats…» Un exemple parmi d’autres, les sédiments qui se retrouvent dans le lac Mégantic, à la hauteur de la baie des Sables. Dès l’automne, des correctifs seront appliqués. «La critique est parfois lourde à porter pour l’appareil municipal. Mais, je pense que les gens sont très satisfaits du conseil actuel. J’en ai conclu qu’un élu travaille à peu près 50% dans le passé, à s’occuper des dossiers laissés par l’administration précédente, 20% dans le présent et 30% dans le futur!»

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Le Cameroun venu toucher du doigt le modèle du Granit
    Actualités

    Le Cameroun venu toucher du doigt le modèle du Granit

    Rémi Tremblay / 22 avril 2024
  • L’entente de loisirs se signera sans la première couronne
    Actualités Municipalité

    L’entente de loisirs se signera sans la première couronne

    Rémi Tremblay / 22 avril 2024
  • Un incendie dévaste une résidence de Marston
    Actualités

    Un incendie dévaste une résidence de Marston

    Rémi Tremblay / 18 avril 2024
  • Noé Lira : quand l’activisme prend de airs de fête
    Culture Musique

    Noé Lira : quand l’activisme prend de airs de fête

    Claudia Collard / 16 avril 2024
  • Happening de pure joie cosmique
    Actualités

    Happening de pure joie cosmique

    Rémi Tremblay / 16 avril 2024
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Section de rail abîmée
  2. Le Cameroun venu toucher du doigt le modèle du Granit
  3. L’entente de loisirs se signera sans la première couronne
  4. Un incendie dévaste une résidence de Marston
  5. Noé Lira : quand l’activisme prend de airs de fête
  6. Happening de pure joie cosmique
  7. La Ville demande à la SAQ de réaccepter les cartes LM
Virage numérique sans déraper
Noé Lira : quand l’activisme prend de airs de fête
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Commis comptable
    Lac-Mégantic
  2. Entretien ménager
    Marston
  3. Électromécanicien
    St-Sébastien
  4. 3 préposé(e)s à l’accueil touristique - 1 agent(e) de sensibilisation aux espèces exotiques envahissantes
    Lac-Mégantic
  5. 2e Employé de voirie
    Val-Racine
Répertoire des entreprises