Oscar Brochu

Quand le dialogue triomphe

Un événement culturel a été organisé sur le lac Mégantic il y a plus d’un mois: un gros ponton principal, des embarcations ancrées ensemble, un party du tonnerre avec DJ et batteurs où se sont donnés rendez-vous plus de 300 personnes. C’est le Ponton Tour.

Une problématique s’est installée aux yeux de plusieurs: le lieu se situait originellement à la tête du lac, non loin de la partie la plus vulnérable du plan d’eau, car c’est là où on y retrouve l’un des plus grands marais de la région.

Si le lieu avait été choisi en toute légalité, des organismes et citoyens se sont mobilisés pour exprimer leurs inquiétudes et les enjeux que cet événement grandiose risquait d’apporter: un achalandage de bateaux aux portes du marais, une perturbation aquatique des eaux peu profondes, une perturbation sonore, des embarcations venant de l’extérieur pouvant apporter malgré eux des plantes nuisibles, etc. Des organismes comme l’Association pour la protection du lac Mégantic et l’Association Chasse et Pêche ont contacté les organisateurs pour les sensibiliser à reconsidérer le lieu et le déplacer dans un endroit moins vulnérable. D’autres encore se sont exprimés sur les réseaux sociaux. Bien sûr, au début, cette demande n’a pas fait l’unanimité. Des appels ont été ignorés ou on tentait de minimiser l’enjeu. Mais en parlant, en discutant, en insistant sur la fragilité de l’endroit, les organisateurs ont pu trouver un autre lieu et ainsi déplacer l’événement.

Tout cela n’aurait pu se faire sans le dialogue et l’écoute de part et d’autre des parties. Les uns auront leur événement sur le lac, les autres auront la conviction d’avoir épargné une région du lac vulnérable. Je désire, comme citoyenne, remercier sincèrement les organisateurs d’avoir été réceptifs aux appels des organismes et des autres citoyens. Vous avez démontré l’attention et eu la préoccupation du lac que nous tous voulons protéger. Je souhaite que l’événement puisse se dérouler dans le plus grand respect des lieux et que les embarcations extérieures soient pleinement lavées pour éviter le transfert entre lacs de plantes envahissantes.

Bon spectacle. 

Nancy Paradis

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Noé Lira : quand l’activisme prend de airs de fête
    Culture Musique

    Noé Lira : quand l’activisme prend de airs de fête

    Claudia Collard / 16 avril 2024
  • Happening de pure joie cosmique
    Actualités

    Happening de pure joie cosmique

    Rémi Tremblay / 16 avril 2024
  • La Ville demande à la SAQ de réaccepter les cartes LM
    Actualités Économie

    La Ville demande à la SAQ de réaccepter les cartes LM

    Claudia Collard / 4 avril 2024
  • Un écoquartier planifié à construire voisin de l’OTJ
    Actualités Immobilier

    Un écoquartier planifié à construire voisin de l’OTJ

    Rémi Tremblay / 4 avril 2024
  • Un Réseau de bains de nature pour la MRC du Granit
    Actualités Environnement

    Un Réseau de bains de nature pour la MRC du Granit

    Claudia Collard / 4 avril 2024
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Noé Lira : quand l’activisme prend de airs de fête
  2. Happening de pure joie cosmique
  3. La Ville demande à la SAQ de réaccepter les cartes LM
  4. Un écoquartier planifié à construire voisin de l’OTJ
  5. Un Réseau de bains de nature pour la MRC du Granit
  6. Les p’tits Torrieux se soucient peu de l’éclipse!
  7. Party instantané avec Salebarbes!
Virage numérique sans déraper
Noé Lira : quand l’activisme prend de airs de fête
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Commis comptable
    Lac-Mégantic
  2. Entretien ménager
    Marston
  3. Électromécanicien
    St-Sébastien
  4. 3 préposé(e)s à l’accueil touristique - 1 agent(e) de sensibilisation aux espèces exotiques envahissantes
    Lac-Mégantic
  5. 2e Employé de voirie
    Val-Racine
Répertoire des entreprises