Voie de contournement: sommes-nous concernés?

Je me suis sentie interpellée par la une de l’Écho du 22 octobre. Près d’une dizaine de propriétaires de terres nous présentent une facette dérangeante de l’imposant projet de voie de contournement ferroviaire. Ils soulignent les impacts d’une emprise toujours grandissante qui leur fait perdre une partie de plus en plus importante de leur propriété, et dénoncent en plus un manque de respect et de compréhension flagrant dans la gestion du projet.

Ces gens pourraient être vous, ils pourraient être moi. Le sort est tombé sur eux, alors que ça aurait pu se passer chez le voisin. Et ils doivent en payer d’une partie de leur propriété et des efforts de toute une vie, pour certains, de leurs rêves et de leurs projets pour les autres.

Ces propriétaires prennent la parole, mais semblent impuissants devant la décision gouvernementale appuyée par des municipalités qui font peut-être les choses trop vite. Tant d’efforts sont déployés pour favoriser l’acceptabilité sociale, et ça coince toujours.

Nous sommes tous touchés par la catastrophe de 2013, mais est-ce qu’imposer un projet aussi colossal qui divise la population et malmène l’environnement est vraiment la solution pour un rétablissement collectif ? On l’a dit plusieurs fois, un entretien assidu des voies ferroviaires et des convois et une réglementation serrée auraient peut-être évité bien des dégâts. Mais je passe, tel n’est pas le point de la présente lettre d’opinion.

Nous sommes réellement concernés par ce qui se joue en ce moment. Ces propriétés font partie de notre patrimoine collectif – le vrai, pas juste celui dans les musées. Et ces propriétaires sont des membres à part entière de notre communauté, comme vous et moi. On banalise l’impact de ce projet sur ces terres qui ont vu tant de sueur et de dévouement pour produire blé, bétail, lait et bien plus. Il me semble insensé de promouvoir l’achat local lorsque nous avons si peu de considération pour nos ressources.

Nous sommes tous concernés. Avec autant d’ambiguïtés, d’incohérences et de mauvaises surprises, nous aboutissons à un stade où le projet doit être requestionné, que l’on soit pour ou contre. Que ce soit par un nouveau BAPE ou simplement en faisant preuve de soutien envers ces propriétaires expropriés. 

Nous sommes concernés et nous le savons. Mais parce qu’à première vue cela n’a aucun impact sur nous, nous gardons le silence et laissons les gens touchés se battre, impuissants. Et si ça vous arrivait, comment réagiriez-vous? 

Josée Galipeau

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Sortie du second roman de Marianne Fortier
    Culture Littérature

    Sortie du second roman de Marianne Fortier

    Claudia Collard / 28 juillet 2022
  • Des installations d’art urbain signées Marzell
    Culture

    Des installations d’art urbain signées Marzell

    Rémi Tremblay / 26 juillet 2022
  • Au camp créatif d’Annie Purtell
    Culture Arts visuels

    Au camp créatif d’Annie Purtell

    Claudia Collard / 26 juillet 2022
  • Premier contrat pour la réfection du Barrage du Lac-Aux-Araignées
    Actualités Municipalité

    Premier contrat pour la réfection du Barrage du Lac-Aux-Araignées

    Claudia Collard / 25 juillet 2022
  • Une pause sur le chantier de la rue Laval
    Actualités

    Une pause sur le chantier de la rue Laval

    Rémi Tremblay / 25 juillet 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Sortie du second roman de Marianne Fortier
  2. La magie du rock avec Nic Gignac
  3. Bureau et les tiroirs le 28 juillet
  4. Des installations d’art urbain signées Marzell
  5. Au camp créatif d’Annie Purtell
  6. Premier contrat pour la réfection du Barrage du Lac-Aux-Araignées
  7. Une pause sur le chantier de la rue Laval
Aux portes de l’abdication
Sortie du second roman de Marianne Fortier
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. GARDIEN DE TERRITOIRE BAIE-DES-SABLES
    Lac-Mégantic
  2. HOMME DE VOIRIE AVEC EXPÉRIENCE
    Milan
  3. Opérateur de scie et un journalier
    Lac-Drolet
  4. SECRÉTAIRE ADMINISTRATIF(VE)
    Val-Racine
  5. Préposé(e) à la bibliothèque
    Marston
Répertoire des entreprises