André Laflamme quitte l’organisation du Grand Tour

André Laflamme quitte l’organisation du Grand Tour  - Rémi Tremblay : Actualités Société

André Laflamme s'est impliqué bénévolement dans l’organisation du Grand Tour du lac à vélo durant 26 ans.

Il y songeait depuis quelque temps, mais voilà, sa décision est finalement prise, André Laflamme a annoncé qu’il quittait la présidence du Grand Tour du lac Mégantic, «avec le sentiment du devoir accompli grâce à mes collaborateurs.» Pendant 26 ans, l’événement lui a tenu à cœur, de sorte que sa décision d’enlever ses habits d’organisateur bénévole a été déchirante.

Son message livré aux partenaires est empreint de reconnaissance: «Je veux vous remercier pour votre grande générosité et votre confiance qui ont contribué à faire du Grand Tour du lac Mégantic un événement de renom. La majorité des montants récoltés pendant toutes ces années seront protégés et investis dans le réseau cyclable local», affirme-t-il. Un trésor de guerre bénévole de plusieurs dizaines de milliers de dollars, «amassé à travers les années à force de faire attention», insiste-t-il. De l’argent au service du développement du réseau cyclable, tel qu’inscrit en toutes lettres dans la charte de l’organisme.

Terminé pour lui le bénévolat. «Un bénévole, c’est une espèce en voie de disparition. Il faut les protéger, les respecter et surtout les écouter. Un bénévole n’est pas un employé», tient à transmettre André Laflamme. Ce sera son legs pour toutes ces années pendant lesquelles il s’est investi dans sa communauté. Une partie de sa vie.

Le Grand Tour est, selon lui, l’un des derniers tours à vélo à vocation familiale. La pandémie de COVID-19 aura eu pour conséquence l’annulation de l’événement en 2020 et 2021. «J’ai 5 000$ de mangés en frais fixes en deux ans», déplore M. Laflamme. Une somme qui pèse lourd pour un organisme qui fonctionne uniquement à «l’huile de bras» de bénévoles, sans aucun salaire non plus pour la gestion et l’administration.

Parmi les raisons qui l’ont amené à prendre cette décision, il ne se le cache pas, des divergences avec l’administration municipale. «On n’a pas la même vision, donc j’ai préféré me retirer», confie-t-il, sans s’attarder sur les points de discorde.

Les bénévoles du Grand Tour n’ont jamais compté leurs dépenses personnelles. «Quand on allait représenter la ville et la région au Salon de vélo, à Montréal, on payait nos dépenses. Notre salaire à nous, c’était tous ces gens qui venaient nous voir après avoir pédalé le parcours, en disant à quel point ils avaient été bien accueillis.»

Avant lui, d’autres ouvriers de la première heure avaient quitté l’organisation. Il reste des administrateurs en poste, mais l’avenir de l’organisation n’a pas encore été scellé. Le Grand Tour pourrait-il passer dans le giron du Lac en fête? Il ne connaît pas la réponse. Pour lui, une chose est certaine, il va s’inscrire au prochain événement prévu pour le 5 juin 2022 et pédaler le cœur léger. 

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Démolition du chalet de pierre à la Station Baie-des-Sables
    Actualités

    Démolition du chalet de pierre à la Station Baie-des-Sables

    Claudia Collard / 27 février 2024
  • Simon Leblanc fait salle comble pour le rodage de «Présent»
    Culture Humour

    Simon Leblanc fait salle comble pour le rodage de «Présent»

    Claudia Collard / 26 février 2024
  • Feu de résidence rue Champlain
    Actualités Faits divers

    Feu de résidence rue Champlain

    Rémi Tremblay / 22 février 2024
  • L’aide alimentaire, pour reprendre du pouvoir sur sa vie
    Actualités Société

    L’aide alimentaire, pour reprendre du pouvoir sur sa vie

    Claudia Collard / 21 février 2024
  • Virage à droite interdit sur feu rouge
    Actualités

    Virage à droite interdit sur feu rouge

    Claudia Collard / 19 février 2024
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Le Nœud, une joute verbale épique
  2. Hommage à L’Écho à la Chambre des communes
  3. Démolition du chalet de pierre à la Station Baie-des-Sables
  4. Simon Leblanc fait salle comble pour le rodage de «Présent»
  5. Feu de résidence rue Champlain
  6. L’aide alimentaire, pour reprendre du pouvoir sur sa vie
  7. Sur le chemin des incendies
Virage numérique sans déraper
Simon Leblanc fait salle comble pour le rodage de «Présent»
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. EMPLOYÉ DE TRAVAUX PUBLICS
    Frontenac
  2. conseiller.ère aux entreprises
    Lac-Mégantic
  3. Employé de voirie et des travaux publics
    Marston
  4. Agent à l’environnement (escouade verte)
    Nantes
  5. Animateur pour le service d’animation estivale de Nantes
    Nantes
Répertoire des entreprises