Bénévoles Lac en fête

Y a-t-il un conducteur dans ce train?

Il est extrêmement difficile d’intervenir dans un débat sensible qui soulève déjà les passions. C’est en bonne partie pourquoi je suis resté à l’écart ces dernières années, même si la voie de contournement ferroviaire va éventrer mon terrain boisé et emporter avec elle une portion de cette vie dont je rêvais, dans la ville où j’ai grandi et où j’ai choisi de revenir.

D’emblée, je veux m’excuser auprès des gens qui ont perdu des proches dans la tragédie de 2013. Mon désarroi et celui des autres futurs expropriés vont sembler dérisoires à côté de votre souffrance. On doit néanmoins reconnaître que ce projet, censé nous unir, crée désormais la division.

J’habite la colline de la croix lumineuse qui domine le centre-ville et qui, à mes yeux, est une richesse du patrimoine naturel de Lac-Mégantic et de la région. Mon terrain est la première parcelle située au sud-est du nouveau centre-ville, tel que défini dans le Plan particulier d’urbanisme du centre-ville, adopté en 2015.

Depuis 2019, la surprise de voir le train arriver sur mes terres m’a laissé sans voix. Depuis 2019, je me dis que la raison finira par gagner. Ma surprise vient de cette question qui m’habite, pour laquelle je n’ai pas de réponse: pourquoi sortir le train du centre-ville si on le ramène littéralement aux portes du centre-ville, dans son arrière-cour, sur un terrain en pente qui dévale vers les habitations du secteur Salaberry?

Le tracé privilégié devait être moins coûteux et plus rapide à concrétiser que les tracés alternatifs proposés. Il y a quand même deux évidences maintenant: la voie de contournement coûtera beaucoup plus que les 133 millions de dollars prévus et, bien sûr, l’échéancier initial est déjà largement dépassé. 

Par souci de transparence, je désire mentionner que j’ai reçu une offre d’achat pour les trois acres et demi d’empiètement au cœur de mon terrain. Je ne veux toutefois pas en faire un cas personnel, convaincu que le mieux-être collectif doit généralement passer avant les considérations personnelles. 

Comme plusieurs, je me sens néanmoins berné. Comme des milliers de gens, j’ai été blessé par cette tragédie. Très rapidement, j’ai voulu agir sur le terrain. Cela m’aidait à guérir, dans cette communauté qui est toujours restée la mienne malgré une carrière parfois loin d’elle. J’ai endossé le projet de voie de contournement car il semblait souhaité par une majorité de Méganticoises et Méganticois, au moment où les plaies étaient encore vives. Cette volonté est-elle toujours aussi claire? Si oui, je ne souhaite pas faire obstruction.

Je désire toutefois soumettre quelques questions à l’intention de mes concitoyens et des gens qui ont la lourde tâche de gouverner.

Quelqu’un peut-il exercer un véritable leadership rassembleur dans ce dossier, afin d’éviter que ce projet ne provoque encore plus de tensions sociales? (Présentement, il ressemble à un autre train fou, sans conducteur.)

Y a-t-il moyen, malgré la crise sanitaire, de créer un canal de communication efficace, ouvert et en continu avec la population, et particulièrement avec les propriétaires touchés par le projet? (Cela existe: à partir de Lac-Mégantic, je parviens depuis près de deux ans à rencontrer chaque jour mes collègues de travail de partout au Québec, en mode virtuel.)

Est-ce possible de mieux accompagner les propriétaires touchés, comme le recommandait le rapport du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) à l’automne 2018? (Pour ma part, j’ai reçu de nombreux documents par courrier recommandé… mais un seul appel téléphonique en trois ans, juste avant les Fêtes, pour que je donne suite à l’offre d’acquisition.)

Peut-on nous assurer hors de tout doute que la nappe phréatique ne sera pas affectée par la construction d’une voie ferrée qui se situerait - à la hauteur de la route 204 à tout le moins - à des dizaines de pieds sous le niveau du sol?

Avant de nous demander d’accepter des offres, peut-on nous montrer à quoi ressemblera la tranchée sur nos propriétés? (Quand j’ai posé la question aux représentants du fédéral, on m’a répondu ne pas être rendus là… Mon père dirait: ils font les choses à l’envers.)

Compte tenu des impacts sociaux et environnementaux et des retards qui se sont déjà accumulés de toute manière, ne serait-il pas pertinent de prendre un pas de recul et de revoir l’ensemble du dossier? Avons-nous le meilleur projet ou le projet qui devait à l’origine simplement permettre de faire vite (ce qui n’arrivera pas)?

Sur une note peut-être plus personnelle, quelqu’un peut-il aider les évaluateurs à mieux définir la valeur de nos rêves brisés? Cela peut-il valoir plus que le montant de 500 $ sous la mention «troubles et ennuis» inscrite à l’offre d’achat que j’ai reçue? Si les réponses sont satisfaisantes et qu’elles confirment sans équivoque les choix qui ont été faits, qu’on nous présente des offres sérieuses afin qu’on puisse remballer nos rêves au plus vite et commencer à vivre cet autre deuil.

Stéphane Lavallée
Lac-Mégantic

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Violence sexuelle et violence conjugale: projet pilote de tribunal spécialisé
    Actualités Politique

    Violence sexuelle et violence conjugale: projet pilote de tribunal spécialisé

    Rémi Tremblay / 17 août 2022
  • Parcours photographique empreint d’humanité
    Culture

    Parcours photographique empreint d’humanité

    Claudia Collard / 2 août 2022
  • Signalement environnemental dans le lac Mégantic
    Actualités Environnement

    Signalement environnemental dans le lac Mégantic

    Rémi Tremblay / 16 août 2022
  • Simon Gouache ose le risque
    Culture Humour

    Simon Gouache ose le risque

    Claudia Collard / 16 août 2022
  • Pluies torrentielles
    Actualités

    Pluies torrentielles

    Rémi Tremblay / 15 août 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Réal Béland en formule intime
  2. Violence sexuelle et violence conjugale: projet pilote de tribunal spécialisé
  3. Parcours photographique empreint d’humanité
  4. Signalement environnemental dans le lac Mégantic
  5. Simon Gouache ose le risque
  6. Musique aux Sommets du 19 au 21 août
  7. The Strings en spectacle
Aux portes de l’abdication
Parcours photographique empreint d’humanité
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Opérateurs de Production
    Lac-Mégantic
  2. cuisinier(ère)
    Lac-Mégantic
  3. Préposé(e) Serveur(euse)
    Lac-Mégantic
  4. Opérateur de machinerie lourde- mécanicien-journalier
    Lac-Drolet
  5. Employé de voirie
    Sainte-Cécile-de-Whitton
Répertoire des entreprises