Pourquoi changer de nom?

Dans la foulée de la consultation publique initiée par le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH), des questions se posent: pourquoi la région administrative de l’Estrie devrait-elle changer de nom et s’appeler Cantons de l’Est ?

À qui cela profite-t-il? Le député de Granby, parrain de l’Estrie et ministre des Transports, M. François Bonnardel, avait fait la promesse électorale de rattacher les MRC de la Haute-Yamaska et de Brome Missisquoi à la région administrative de l’Estrie. Promesse tenue. Les deux MRC de la Montérégie se sont jointes aux sept MRC de l’Estrie au cours de l’année 2021.

Pourquoi le rattachement de deux MRC de la Montérégie aux sept de l’Estrie devrait-il avoir comme conséquence que celle-ci change de nom et s’appelle désormais Cantons de l’Est? Et pourquoi les MRC de l’Estrie sont-elles prêtes à renoncer à leur propre nom et à en supporter la promotion? Difficile à comprendre.

Le changement de nom faisait-il aussi partie de la promesse électorale de M. Bonnardel? On ne le saura peut-être jamais. Mais le fait est que c’était une opportunité pour Tourisme Cantons de l’Est d’avancer ses pions. Depuis 2017-2018, avec une subvention de 200 000$ du Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR), Tourisme Cantons de l’Est travaille en effet à mettre de l’avant la marque Cantons de l’Est.

Est-ce que cette «démarche de mobilisation régionale d’attractivité territoriale» (2017-2020 – Source: MAMH) a financé l’enquête sur l’attractivité comparée des noms Estrie et Cantons de l’Est? Ou est-ce l’Entente sectorielle de développement pour la concertation régionale de l’Estrie au coût de 228,000$ (2018-2021 – Source: MAMH) ? Peut-être les deux. L’histoire ne le dit pas.

Estrie et Cantons de l’Est peuvent continuer de coexister. Ce que l’enquête menée par la firme de marketing payée par Vision Attractivité, le bébé de Tourisme Cantons de l’Est, soutient dans son résumé de l’Étude sur le capital de marque (juin 2019), est que le nom Cantons de l’Est est plus attractif que Estrie, entre autres pour les personnes «hors-région». Or, dans tous les cas exposés dans l’étude, sauf un, ces personnes «hors-région» sont plus nombreuses à ne pas se prononcer que celles qui se prononcent en faveur de l’un ou l’autre nom. Cela laisse beaucoup de place à l’interprétation. Si dans tous les cas, sauf un, les «hors-région» ne se prononcent pas, comment Vision Attractivité peut-elle soutenir que le nom Cantons de l’Est est plus attractif que Estrie pour des gens qu’elle veut attirer?

Vision Attractivité a néanmoins conclu que l’étude marketing justifie un changement de nom de Estrie à Cantons de l’Est. Mission accomplie. En effet, sur son site, l’agence de marketing qui a mené l’enquête affirme que son «équipe permet aux clients d’avoir une pleine confiance en la livraison des résultats attendus».

Rien n’empêche Cantons de l’Est d’exister même si la région administrative s’appelle Estrie. Il existe de nombreux territoires au Québec où le nom de la région administrative inclut une, deux ou même trois régions touristiques. C’est le cas de la Capitale Nationale avec les régions touristiques de Québec et Charlevoix; de la Côte Nord avec Manicouagan, Duplessis et Côte Nord; du Nord-du-Québec avec Baie-James-Eeyou Istchee et Nunavik; de la Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine et de l’Estrie et Cantons de l’Est.

Sur un autre plan, pragmatique celui-là, comment justifier les tracas administratifs et les dépenses inutiles que devraient encourir les directions régionales des ministères, les organismes publics comme le CIUSSS de l’Estrie ou privés comme le Conseil de la culture de l’Estrie, le Salon du livre de l’Estrie, le Conseil sports et loisirs de l’Estrie, le Carrefour de l’Estrie et autres, s’il y avait changement de nom?

La population a-t-elle des préoccupations plus importantes à débattre que ce changement de nom? Certainement oui.

La situation mérite-t-elle de diviser la population? Certainement pas.

Les entités Estrie et Cantons de l’Est peuvent très bien continuer de coexister comme elles le font depuis au moins 40 ans. 

Pierre Brosseau Val-Racine

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Hommage au talent de Dédé Fortin
    Culture

    Hommage au talent de Dédé Fortin

    Claudia Collard / 7 décembre 2022
  • Bassin de rétention: travaux préparatoires
    Actualités Environnement

    Bassin de rétention: travaux préparatoires

    Claudia Collard / 7 décembre 2022
  • Réouverture du Maxi?
    Actualités Économie

    Réouverture du Maxi?

    Claudia Collard / 7 décembre 2022
  • Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité
    Culture Théâtre

    Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité

    Claudia Collard / 5 décembre 2022
  • Maison des aînés: bientôt les appels d’offres
    Actualités Santé

    Maison des aînés: bientôt les appels d’offres

    Rémi Tremblay / 30 novembre 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Hommage au talent de Dédé Fortin
  2. Bassin de rétention: travaux préparatoires
  3. Réouverture du Maxi?
  4. Les Gens Heureux en tournée de Noël
  5. Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité
  6. Conférence d’une survivante le 6 décembre
  7. Activité créative inspirée des œuvres de Louise Latulipe
Le malaise
Hommage au talent de Dédé Fortin
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Découpage, collage et emballage de médaillons de porcelaine
    Lac-Drolet
  2. Camionneur
    Woburn
  3. intervenant social/intervenante sociale
    dans la MRC du Granit
  4. Moniteur(e) de ski de fond
    Lac-Mégantic
  5. Moniteur(e) de planche a neige
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises