Oscar Brochu

Une rencontre qualifiée de «bidon»

(Extraits de plusieurs lettres d’opinion signées par des propriétaires expropriés par Transports Canada en vue de la construction de la voie de contournement ferroviaire)

On nous dit qu’il ne s’agit pas d’un dossier politique, pourtant on nous refuse une enquête publique ainsi qu’un référendum qui permettrait à la population de s’exprimer et ainsi vous démontrer que peu de personnes sont encore en faveur de la construction de cette voie de contournement ferroviaire. De plus en plus, des personnes qui étaient en faveur de ce projet se désistent et appuient le maintien de la voie ferroviaire à son emplacement actuel tout en revoyant la qualité de l’entretien de la voie et la sécurité entourant son opération. (…) Même s’il y a déjà beaucoup d’argent qui a été investi dans ce projet, il n’est pas trop tard pour prendre une décision éclairée qui pourrait encore permettre d’économiser beaucoup d’argent aux contribuables et ainsi éviter de nombreuses frustrations de part et d’autre. Il est faux de croire que c’est l’ensemble de la population qui est en faveur de cette voie de contournement ferroviaire. (…) Les voies ferrées ne se construisaient pas dans les villes, mais plutôt les villes qui se développaient autour d’elles. Il faut penser à ne pas répéter la même erreur qu’avec Mirabel. OTC devrait retenir cette pensée : Nous sommes tous libres de nos actions, mais pas des conséquences. Et à ne pas oublier : la nappe phréatique, richesse naturelle à respecter et faire tout pour ne pas la mettre en danger. 
Yolande Boulanger 
Propriétaire agricole expropriée

Depuis le tout début je suis pour le statu quo et je suis convaincu que c’est la bonne décision à prendre. Si ce projet se réalise, nous allons continuer à fragiliser notre planète davantage. Énormément d’acres boisés devront être coupés sur une longueur de 12,5 kilomètres. Entre autres, érables à sucre, bouleaux jaunes, bouleaux blancs, sapins, épinettes rouges, épinettes blanches, cèdres, pruches. De quel droit devons-nous les couper parce qu’il y a eu un manque de sécurité et personne ne l’assume. La construction de cette voie de contournement en milieu humide laisse présager des coûts additionnels importants, dont le fardeau sera inévitablement refilé aux contribuables, comme à l’habitude. Vos prévisions budgétaires tiennent-elles compte de ce fardeau ? (…) Ce projet va engendrer beaucoup de pollution. Des centaines de camions devront déplacer des millions de mètres cubes de terre, des souches, des roches, du gravier et plus, beaucoup de dynamitage, cours d’eau et sources contaminées. Avez-vous pensé à un plan B si la nappe phréatique est affectée ? Pour ce qui est du montant prévu au départ, soit 133 millions $, vous savez très bien que tout a augmenté depuis deux ans. Je crois que nous devons multiplier le montant par au moins 3 à 4 fois. Prenez le temps d’y réfléchir, c’est un projet qui divise la population de Lac-Mégantic et les municipalités environnantes au lieu d’unir.
François Gendron 
Propriétaire, rue La Fontaine 

Je suis née et demeure toujours près de la voie ferrée actuelle, et ce, depuis 60 ans. Si les personnes payées pour assurer la sécurité des citoyens s’assuraient de leurs rôles et responsabilités afin que toutes les mesures de sécurité soient bien appliquées, le déraillement du train aurait sûrement pu être évité. Une voie de contournement semble répondre à une décision prise sous les émotions, avec un recul, je considère que chaque citoyen a le droit de savoir les vraies raisons qui ont fait que le train a déraillé. (…) L’emprise demandée sur la terre familiale a connu une poussée de croissance phénoménale de près du triple en deux ans. Une grande superficie de la nature va être détruite sur notre terre, et ce, parce qu’il y a eu un manque de sécurité et personne ne l’assume. C’est pourquoi je demande à Transports Canada de renoncer au projet de voie de contournement, car il va être néfaste pour l’environnement dans l’immédiat et pour le futur. 
Yolande Vallée, Frontenac

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Christian-Marc Gendron: que du bonheur!
    Culture Musique

    Christian-Marc Gendron: que du bonheur!

    Rémi Tremblay / 4 octobre 2022
  • Un livre de recettes de la diversité culturelle
    Actualités Société

    Un livre de recettes de la diversité culturelle

    Rémi Tremblay / 4 octobre 2022
  • Demi-marathon deviendra grand!
    Sports

    Demi-marathon deviendra grand!

    Claudia Collard / 3 octobre 2022
  • Mégantic: surtout une bataille pour le 2e rang
    Actualités Politique

    Mégantic: surtout une bataille pour le 2e rang

    Rémi Tremblay / 3 octobre 2022
  • MOUV apporte sa contribution à JEVI
    Actualités Société

    MOUV apporte sa contribution à JEVI

    Rémi Tremblay / 28 septembre 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Christian-Marc Gendron: que du bonheur!
  2. Un livre de recettes de la diversité culturelle
  3. Demi-marathon deviendra grand!
  4. Mégantic: surtout une bataille pour le 2e rang
  5. Le plein de couleurs à la Galerie Métissage
  6. MOUV apporte sa contribution à JEVI
  7. Le Sauro, version améliorée
«Pis, ça avance ?»
Le Méganticois qui rock du country
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Directeur Général et greffier-trésorier
    Lambton
  2. Directeur(trice) général(e) et greffier(ère)
    Courcelles
  3. Inspecteur en bâtiment et en l’environnement
    Nantes
  4. Appariteur-concierge
    Lac-Mégantic
  5. ADJOINT.E EXÉCUTIF.VE À LA DIRECTION DU DÉVELOPPEMENT
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises