Recyc-Québec

Croisière sur le fleuve avec Boucar Diouf

Croisière sur le fleuve avec Boucar Diouf  - Claudia Collard : Culture Humour

Capitaine Boucar a guidé le public sur les flots du Saint-Laurent.

Le public s’est laissé voguer sur les flots du Saint-Laurent en compagnie de Boucar Diouf, qui a remonté le cours d’eau et son histoire avec son spectacle Magtogoek ou le chemin qui marche, présenté le 22 avril à la Salle Montignac. Un condensé d’humour et de science, riche en apprentissage… sur la culture québécoise!

De Rimouski à Montréal, en passant par Gaspé, Miguasha, Québec et Trois-Rivières, dans un décor évoquant un grand voilier, capitaine Boucar a remonté le fleuve Saint-Laurent, animant la croisière d’un récit truffé d’anecdotes historiques et personnelles.

Aux individus de l’époque de la colonisation se sont greffées les expériences de Boucar auprès de nous, indigènes contemporains, qui avons de drôles d’habitudes… Comme celle de fertiliser son gazon pour qu’il pousse pour ensuite le couper parce qu’il a trop poussé… Amusant d’en rire mais aussi habile réflexion de la part de ce biologiste de formation sur le traitement qu’on accorde à la planète. À travers ses blagues à décrocher la mâchoire, Boucar Diouf adresse un sévère jugement aux climatosceptiques. 

Fidèle à lui-même, le Sénégalais d’origine et Québécois d’adoption depuis 25 ans, a mis à profit sa curiosité à l’endroit de nos expressions particulières, décortiquant notre «adaptation linguistique créée par le frette», qui nous pousse à raccourcir nos phrases à leur plus simple expression. En plus de faire ressortir des invraisemblances à rendre fou n’importe qui issu d’un autre pays de la francophonie. Des taquineries bien plus que des moqueries, mues sans contredit par son amour pour le Québec.

Autres inventions dont lui seul a le secret, sa transformation d’expressions québécoises en chansons, tantôt rythmée à la façon de son Afrique natale, tantôt de sonorité arabe. Bref, nombreuses ont été les occasions d’autodérision pour les spectateurs. Fort bien. Car si on ne vaut pas une risée...

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»

    Rémi Tremblay / 26 mai 2022
  • Au-delà des mots… et de la différence
    Culture Arts visuels

    Au-delà des mots… et de la différence

    Claudia Collard / 25 mai 2022
  • La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 mai 2022
  • Proximité et magie signées Marie Mai
    Culture Musique

    Proximité et magie signées Marie Mai

    Claudia Collard / 24 mai 2022
  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
  2. Aznavour autrement… à Lambton
  3. Un Souper homard payant!
  4. Au-delà des mots… et de la différence
  5. La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
  6. Proximité et magie signées Marie Mai
  7. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
Aux portes de l’abdication
Au-delà des mots… et de la différence
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Mécanicien
  2. Poste de service à la clientèle
    Lac-Mégantic
  3. Responsable des réseaux d'aqueduc et d’égout
    Lambton
  4. Assembleur
    Frontenac
  5. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises