Trop, c’est trop!

Dernièrement, Mme Julie Morin, mairesse de Lac-Mégantic, donnait une entrevue à Radio-Canada. Sa façon d’être toujours sur la défensive s’est une fois de plus perçue dans son discours. Suite à une question de l’animatrice Renée Dumais Beaudoin, elle a affirmé que le sondage fait par Frontenac sur le «pour» ou le «contre» que la voie de contournement ferroviaire passe sur leur territoire, que c’était un «sondage maison», réalisé par des personnes impactées. Ce qui est faux à 100%.

Où a-t-elle pris ses informations pour affirmer une telle fausseté ? Le sondage a été fait de façon aléatoire. Je n’ai même pas pu voter parce que je réside sur le territoire de Lac-Mégantic. Il me semble que Mme Morin aurait dû, avant de parler à travers son chapeau, s’informer et se faire expliquer la méthodologie qui respecte toute la marche à suivre pour avoir un sondage légal qui a donné comme résultat, ne vous en déplaise, 336 personnes, soit 90% contre et seulement 36 personnes, soit 10% pour. Elle affirme que le sondage a été fait par des personnes impactées par la voie de contournement, une fois de plus c’est faux. Justement, ce sont toutes des personnes qui ne sont nullement visées par l’expropriation, ni parent avec aucun des expropriés, qui ont exécuté cette tâche.

Ensuite, elle se dit surprise que le résultat du sondage n’était pas à 100%. Elle dit : «C’est certain qu’ils sont contre, c’est des citoyens de Frontenac, c’est chez eux !». Et elle ajoute : «C’est comme si j’allais voir des personnes impactées et que je leur demandais : êtes-vous pour ou contre que le train s’approche de chez vous ? C’est certain qu’ils vont dire non !» Quel sarcasme, comparer un sondage fait sur un grand territoire versus une question s’adressant aux personnes directement impactées.

Mme la mairesse, il est grand temps que vous preniez le temps d’étudier le territoire de votre MRC du Granit. Frontenac est d’une étendue beaucoup plus grande que Lac-Mégantic. De la façon que le sondage a été effectué, les personnes interrogées ne provenaient pas seulement de la zone affectée par le tracé de la voie de contournement, mais de chacune des parties du territoire de la municipalité. Soit de la Route 161, chemin de Woburn, de la Route 204, route d’Audet, de Trudelle, du 5e 4e et 3e rangs, ainsi que du chemin du Barrage. Ces résidents de Frontenac n’ont aucune raison d’être contre ce projet, sinon celle de trouver ce tracé absurde, inutile et trop onéreux, ce qui laissera une dette à plusieurs générations à venir. Le cadeau, c’est le CP qui le reçoit; nous, nous aurons à rembourser la dette exorbitante qui nous sera chargée sur nos impôts fédéral (60%) et provincial (40%), alors qu’il y a tant de réels besoins ailleurs : en santé, pour les aînés, en environnement, etc.

Mme la mairesse souligne qu’il y aura beaucoup moins de passages à niveau, possible mais elle évite de dire qu’il y aura plus de courbes, dont deux qui seront plus accentuées. Est-ce que c’est 100% de transparence, ça? Je vous laisse en juger. Le danger est prioritairement où ? L’arrivée des trains est annoncée à chaque passage à niveau par des signaux lumineux, tandis que les courbes sur une voie ferrée sont toujours à prendre en considération. S’il n’y avait pas eu de courbe au centre-ville lors de la tragédie de 2013, le train meurtrier aurait continué son trajet, tout comme il l’a fait entre son départ à Nantes et son arrivée à la courbe.

Dans cette entrevue, Mme Morin souligne qu’il n’y a pas eu deux BAPE. C’est bien vrai mais, car il y a un mais. Celui de 2017 démontrait qu’une majorité des gens qui s’étaient prononcés étaient en faveur du statu quo ou du statu quo amélioré. Lors du 2e BAPE, comme par hasard peu après la sortie du rapport, les superficies des emprises ont plus que doublé. À ce moment, dans mon cas personnel, on demandait 7 acres et c’est devenu tout d’un coup 17 acres. Aujourd’hui, en 2022, c’est près de 36 acres qu’ils veulent prendre. Une question s’impose: est-ce que ce BAPE reste encore valable?

La voie de contournement que l’on propose actuellement ne contourne même pas complètement la ville. Si l’on retourne à 2013, la vérité ce n’est pas le tracé qui est responsable de la tragédie, mais bel et bien un ensemble de facteurs. Le rapport d’enquête menée par le BST fait état de 18 faits établis distincts quant aux causes et facteurs contributifs. Aucun ne parle d’un tracé dangereux. Les coûts de cette voie de contournement ne cessent d’augmenter. Au tout début, on parlait de 87 millions $, pour devenir 133 millions $ et dernièrement, le ministre des Transports lui-même annonçait 237 millions $ pour le fédéral seulement. 60% de la dépense. Nous savons tous qu’il va y avoir des imprévus.

Une fois de plus, M. Joel Chotte, ingénieur avec expérience sur la voie ferrée, est invité pour une rencontre, et non de confrontation, avec des périodes réservées aux questions. L’invitation est lancée à toute la population de Frontenac, Lac-Mégantic et Nantes. Les maires ont été invités personnellement à se présenter avec les conseillers. Je leur ai même offert une rencontre privée en après-midi s’ils le préféraient. Une invitation a aussi été transmise à deux représentants de Transports Canada. Cette rencontre se tiendra le mardi 24 mai, à 19h, à la salle Bestar du Centre sportif Mégantic, réservée spécialement pour cette occasion. Venez nombreux.

P.S. Pour ceux et celles qui aimeraient entendre l’entrevue de Madame la mairesse avec l’animatrice Renée Dumais Beaudoin, donnée le 6 mai, à 8h16 à Par Ici L’info, c’est à Radio-Canada Estrie. 

Yolande Boulanger

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Fromagerie La Chaudière: achat de 10,5 M$ d’équipements pour améliorer le rendement
    Actualités Économie

    Fromagerie La Chaudière: achat de 10,5 M$ d’équipements pour améliorer le rendement

    Rémi Tremblay / 29 février 2024
  • Démolition du chalet de pierre à la Station Baie-des-Sables
    Actualités

    Démolition du chalet de pierre à la Station Baie-des-Sables

    Claudia Collard / 27 février 2024
  • Simon Leblanc fait salle comble pour le rodage de «Présent»
    Culture Humour

    Simon Leblanc fait salle comble pour le rodage de «Présent»

    Claudia Collard / 26 février 2024
  • Feu de résidence rue Champlain
    Actualités Faits divers

    Feu de résidence rue Champlain

    Rémi Tremblay / 22 février 2024
  • L’aide alimentaire, pour reprendre du pouvoir sur sa vie
    Actualités Société

    L’aide alimentaire, pour reprendre du pouvoir sur sa vie

    Claudia Collard / 21 février 2024
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Fromagerie La Chaudière: achat de 10,5 M$ d’équipements pour améliorer le rendement
  2. Le Nœud, une joute verbale épique
  3. Hommage à L’Écho à la Chambre des communes
  4. Démolition du chalet de pierre à la Station Baie-des-Sables
  5. Simon Leblanc fait salle comble pour le rodage de «Présent»
  6. Feu de résidence rue Champlain
  7. L’aide alimentaire, pour reprendre du pouvoir sur sa vie
Virage numérique sans déraper
Simon Leblanc fait salle comble pour le rodage de «Présent»
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. EMPLOYÉ DE TRAVAUX PUBLICS
    Frontenac
  2. conseiller.ère aux entreprises
    Lac-Mégantic
  3. Employé de voirie et des travaux publics
    Marston
  4. Agent à l’environnement (escouade verte)
    Nantes
  5. Animateur pour le service d’animation estivale de Nantes
    Nantes
Répertoire des entreprises