Cegep Beauce Appalaches

Fromagerie La Chaudière investit dans l’innovation et accroît sa production

Fromagerie La Chaudière investit dans l’innovation et accroît sa production  - Rémi Tremblay : Actualités Économie

Dirigeant de deuxième génération de la famille Choquette, Michel prend la pose dans un environnement tout automatisé de l’usine Fromagerie La Chaudière.

Fromagerie La Chaudière a bénéficié d’un investissement de plus de 1,5 M$ du ministère de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, qui a permis à l’entreprise de Lac-Mégantic d’augmenter sa production de 25% tout en réduisant son empreinte écologique de 75%. Coût total du projet: 8 M$! «Nous sommes fiers que nos produits fabriqués localement aient un rayonnement national», se félicite aujourd’hui son président, Michel Choquette.

Grâce à un agrandissement de ses installations, l’entreprise, fondée en 1976 par Vianney Choquette, a pu mettre en service une ligne de production automatisée afin de répondre à la demande des consommateurs pour ses tortillons de fromage à pâte ferme non affiné appelés Déguédine. L’augmentation de la production de l’usine, qui fonctionne maintenant 24 heures par jour, six jours par semaine, a permis de créer de nouveaux postes au sein de l’effectif de plus de 200 employés.

Une «activité carrière» se tient ce samedi 11 juin, de 9h à 12h, dans l’espoir de combler plus d’une vingtaine de postes disponibles. «Nous comptons actuellement une vingtaine de travailleurs étrangers et nous en attendons tout autant, mais les formalités à remplir sont plus longues que prévu», reconnaît M. Choquette.

L’entreprise a également installé ces derniers mois une technologie de traitement de l’eau par osmose inverse afin d’éliminer la majeure partie de l’eau du lactosérum, un sous-produit de la production de fromage. Avant que cette technologie soit installée en janvier, la Fromagerie utilisait 25 camions par semaine pour transporter le lactosérum vers un autre transformateur. L’entreprise utilise maintenant un seul camion par jour pour transporter le lactosérum concentré, réduisant ainsi les émissions de gaz à effet de serre et les coûts de transport.

Le dirigeant de l’entreprise, Michel Choquette, se dit bien conscient qu’investir en plein climat d’incertitude économique, alors que les transformateurs font face à une hausse du taux d’intérêt, celle annoncée du prix du lait et l’impact sur le consommateur peut paraître risqué. «J’ai retardé (le projet) d’un an parce que l’économie me faisait peur.» Mais l’investissement dans les nouvelles technologies et sa ligne de production toute automatisée dans la nouvelle section de l’usine propulsent l’entreprise familiale à un autre niveau. Surtout qu’une chaine importante d’alimentation, Metro, lui a ouvert récemment de nouveaux marchés dans la vente au détail à travers tout le Québec.

Fromagerie La Chaudière prépare déjà la relève à la troisième génération. Éric, le fils de Michel, occupe le bureau juste en face du paternel. 

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Code rouge à la poly
    Actualités

    Code rouge à la poly

    Rémi Tremblay / 16 septembre 2022
  • Clémence Rancourt plonge dans l’histoire familiale
    Culture Littérature

    Clémence Rancourt plonge dans l’histoire familiale

    Rémi Tremblay / 22 septembre 2022
  • La culture pour susciter la participation sociale des aînés
    Actualités Société

    La culture pour susciter la participation sociale des aînés

    Claudia Collard / 22 septembre 2022
  • Béliers: deux victoires et deux matchs nuls
    Sports

    Béliers: deux victoires et deux matchs nuls

    Anne-Julie Hallée / 22 septembre 2022
  • Martin Plante: passion percussion
    Culture Musique

    Martin Plante: passion percussion

    Claudia Collard / 21 septembre 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Code rouge à la poly
  2. Clémence Rancourt plonge dans l’histoire familiale
  3. La culture pour susciter la participation sociale des aînés
  4. Sauro: victoire et défaite en matchs préparatoires
  5. Béliers: deux victoires et deux matchs nuls
  6. Étienne Drapeau pour les Journées de la culture
  7. Martin Plante: passion percussion
«Pis, ça avance ?»
Martin Plante: passion percussion
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Directeur(trice) général(e) et greffier(ère)
    Courcelles
  2. Inspecteur en bâtiment et en l’environnement
    Nantes
  3. Appariteur-concierge
    Lac-Mégantic
  4. ADJOINT.E EXÉCUTIF.VE À LA DIRECTION DU DÉVELOPPEMENT
    Lac-Mégantic
  5. Personnel de bureau
    Marston
Répertoire des entreprises