Cette nature qui nous habite

Cette nature qui nous habite  - Claudia Collard : Culture Arts visuels

Laure Waridel, commissaire invitée de l’exposition La nature nous habite, présentée jusqu’au 23 octobre à la Galerie d’art du CSM.

«On a tendance à voir la nature à l’extérieur de nous, d’en être les propriétaires et de pouvoir en faire ce qu’on veut. Ce que la science nous apprend, c’est qu’on est la nature, on est l’eau qu’on boit, on est la terre qui nous nourrit, on est l’environnement qu’on a intérêt à protéger». Ce message de l’écosociologue Laure Waridel décrit à lui seul l’essence de l’exposition La nature nous habite.

La trentaine d’œuvres issues de la collection permanente Loto-Québec ont été sélectionnées par cette dernière dans le cadre de d’une exposition présentée en 2019, au centre Adélard de Frelishsburg, exposition inaugurée ici vendredi dernier en présence de Laure Waridel à titre commissaire invitée.

Dans Galerie d’art du CSM, des tableaux et des sculptures datant des années 50 jusqu’à aujourd’hui. Signées par des grands, dont Alfred Pellan, Frédéric Back, Marcelle Perron, Marc-Aurèle Fortin, Marc Séguin, Jean Paul Riopelle… Choisies par Mme Waridel parmi quelque 500 œuvres liées à la thématique, tirée d’une vaste collection réunissant pas moins de 3900 œuvres d’artistes Québécois. Une lecture toute personnelle de la cofondatrice d’Équiterre.

«J’ai toujours été interpellée par les arts; on a besoin de la créativité. Mon regard est un de citoyenne. Je suis allée vers ce qui me touche, me fait réfléchir et même parfois vers ce qui me procure un certain inconfort», confie-t- elle.

Guidant la journaliste de l’Écho à travers l’exposition, Laure Waridel communique qu’elle a laissé son esprit voyager dans l’interprétation des œuvres choisies. Sa vision écologiste raconte l’impact de notre surconsommation dans les coins moins nantis de la planète, ces forêts qu’on rase pour extraire le pétrole et les conséquences sur le climat. Notre rapport à l’eau, aux montagnes, aux arbres. «L’oxygène sans lequel on ne pourrait pas vivre est passé à travers d’autres êtres vivants avant. Il n’y aurait pas d’oxygène sans la photosynthèse. Prendre conscience de ces interactions est pour moi fondamental.» 

Les paysages façonnés par le vent, la beauté de la transition des saisons. La nature d’où on puise les ressources dont on a besoin. L’importance de respecter la limite des écosystèmes, de «se rappeler les liens d’interdépendance qu’on a avec la nature et entre nous les humains. On est de la même communauté qui peut s’entraider et protéger cette beauté du monde qui est en ce moment menacée par notre propre comportement.»

La nature nous habite pose aussi un regard sur les espèces en voie d’extinction, oppose une vision du monde pragmatique à la circularité du vivant. «On est tellement plus similaire aux autres espèces. On a très peu de différences avec un chimpanzé, même avec un nénuphar. On est tous issus de la même cellule unicellulaire.»

Pour s’imprégner davantage de La nature nous habite, l’exposition présentée par la Commission des arts, de la culture et du patrimoine de Lac-Mégantic, en collaboration avec Loto-Québec, est en montre jusqu’au 23 octobre à la Galerie d’art du CSM. 

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Dialogue difficile avec le ministre Alghabra en dehors de Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    Dialogue difficile avec le ministre Alghabra en dehors de Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 30 janvier 2023
  • QW4RTZ: toute une performance!
    Culture Musique

    QW4RTZ: toute une performance!

    Claudia Collard / 30 janvier 2023
  • La Ferme Vieux Village rafle les honneurs à Toronto
    Actualités Agriculture

    La Ferme Vieux Village rafle les honneurs à Toronto

    Rémi Tremblay / 30 janvier 2023
  • Deux événements majeurs dans la région cet été
    Actualités Événements

    Deux événements majeurs dans la région cet été

    Claudia Collard / 26 janvier 2023
  • Une touche de richesse signée Aziz Farouk
    Culture Arts visuels

    Une touche de richesse signée Aziz Farouk

    Claudia Collard / 25 janvier 2023
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Dialogue difficile avec le ministre Alghabra en dehors de Lac-Mégantic
  2. QW4RTZ: toute une performance!
  3. La Ferme Vieux Village rafle les honneurs à Toronto
  4. Deux événements majeurs dans la région cet été
  5. Une touche de richesse signée Aziz Farouk
  6. Une année 2023 effervescente pour la construction
  7. Lac gelé sur un hiver doux
Notre monde perdu
QW4RTZ: toute une performance!
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. ouvrier agricole
    St-Sébastien
  2. Gestionnaire de la salle de quilles
    Lac-Mégantic
  3. Découpage, collage et emballage de médaillons de porcelaine
    Lac-Drolet
  4. Camionneur
    Woburn
  5. intervenant social/intervenante sociale
    dans la MRC du Granit
Répertoire des entreprises