Bénévoles recherchés à la Maison La Cinquième Saison

Bénévoles recherchés à la Maison La Cinquième Saison  - Claudia Collard : Actualités Société

Cathy Laflamme (préposée aux bénéficiaires), Renelle Therrien (bénévole) et Suzanne Bizier (coordonnatrice des bénévoles).

Les bénévoles permettent à la Maison La Cinquième Saison de poursuivre sa mission, celle d’assurer une fin de vie en toute dignité, dans un environnement chaleureux où les besoins des résidents passent en priorité. Sans ces précieuses personnes, l’avenir de la ressource serait en péril. D’où l’importance d’en recruter davantage, laisse entendre Suzanne Bizier.

La coordonnatrice des bénévoles pour la Maison La Cinquième Saison ne s’en cache pas. Avec seulement sept bénévoles actifs, l’équilibre est précaire. «Comme on dépend en grande partie du bénévolat, il y a un risque de fermeture. Pas demain matin, mais c’est une réalité qui pourrait arriver», partage Mme Bizier, lançant du même coup un appel à l’aide.

Bénévole à la maison de soins palliatifs depuis 2014, Renelle Therrien qualifie l’expérience de gratifiante sur le plan humain. «Contrairement à ce qu’on pourrait penser, l’ambiance n’est pas triste la plupart du temps. On rit beaucoup, l’atmosphère est sereine», partage celle qui œuvre aux soins, une tâche bien au-delà du simple ménage, du service de repas et du bain. «Souvent, tu arrives pour nettoyer, puis une conversation s’engage avec la personne à qui tu donnes des soins. Ça vient naturellement, beaucoup plus que si c’était un temps précis pour parler. C’est une expérience humaine, qui nous rapporte bien plus qu’on donne. Ça nous fait voir un autre côté de la vie. C’est très enrichissant. Cette chaleur humaine fait en sorte qu’on se sent bien et qu’on a le goût de continuer», affirme Renelle, qui aide également à la cuisine en cas de besoin.

Les bénévoles de la Maison La Cinquième Saison ont un rôle de soutien aux membres du personnel et cette collaboration se déroule dans l’harmonie. Préposée aux bénéficiaires pour la ressource, Cathy Laflamme est bien placée pour en témoigner. «Ici, on prend le temps de prendre le temps. Les bénévoles sont justement là pour qu’on n’ait pas à réduire le temps d’écoute, le temps de qualité qu’on donne aux résidents. On rit plus qu’on pleure avec eux. Comme ils n’ont pas d’horaire, qu’ils peuvent manger quand ils veulent, l’ambiance est relax la plupart du temps.»

Pour les personnes intéressées à donner un peu de leur temps à la Maison La Cinquième Saison, on leur propose une journée d’exploration. «Les gens viennent ici durant trois ou quatre heures en compagnie de Cathy, pour visiter des lieux et connaître notre mode de fonctionnement. Pour ceux et celles voulant aller plus loin, on procède à leur intégration de façon graduelle», explique Suzanne Bizier.

L’implication bénévole à la Maison La Cinquième Saison demande d’être disponible pour un bloc de quatre heures, particulièrement de 8h à midi. Les besoins varient en fonction du nombre de résidents et certaines qualités sont recherchées, dont la discrétion et la flexibilité. «On ne vient pas ici en sauveur; l’égo doit être laissé à la porte d’entrée. On vient ici sans attente, avec compassion», ajoute la coordonnatrice des bénévoles.

Être bénévole à la Maison La Cinquième Saison vient aussi avec une formation en Principes de déplacements sécuritaires des bénéficiaires. Pour l’aspect humain, Mme Bizier donne de son côté la formation Savoir être, où elle livre les principes de base en relation d’aide; ce qu’il faut dire et ne pas dire, les vertus de l’écoute active… «Quand elle décide de s’impliquer, la personne dispose d’un bon bagage et d’un soutien tout au long de son intégration», laisse entendre Suzanne Bizier, qui souhaite susciter l’intérêt des retraités de 55 ans et plus.

Des bénévoles sont recherchés tant aux soins qu’à la cuisine, où de l’aide ponctuelle est également sollicitée. Les repas peuvent être fournis sur place et, pour ceux et celles demeurant à l’extérieur de Lac-Mégantic, les frais de déplacement sont remboursés. Toute personne intéressée est invitée à contacter Suzanne Bizier au 819 583-8421.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Contrats alloués pour la reconversion de l’ancienne scierie
    Actualités Municipalité

    Contrats alloués pour la reconversion de l’ancienne scierie

    Claudia Collard / 2 février 2023
  • Retour du bingo... cette fois à la télé
    Actualités Société

    Retour du bingo... cette fois à la télé

    Rémi Tremblay / 1 février 2023
  • Pas pour demain le train de passagers
    Actualités

    Pas pour demain le train de passagers

    Claudia Collard / 31 janvier 2023
  • Lac en fête sombre, faute de liquidités
    Actualités

    Lac en fête sombre, faute de liquidités

    Rémi Tremblay / 31 janvier 2023
  • Dialogue difficile avec le ministre Alghabra en dehors de Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    Dialogue difficile avec le ministre Alghabra en dehors de Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 30 janvier 2023
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Ori Dagan en concert
  2. Contrats alloués pour la reconversion de l’ancienne scierie
  3. Poésie moderne signée Govrache
  4. Retour du bingo... cette fois à la télé
  5. Pas pour demain le train de passagers
  6. Lac en fête sombre, faute de liquidités
  7. Dialogue difficile avec le ministre Alghabra en dehors de Lac-Mégantic
Notre monde perdu
QW4RTZ: toute une performance!
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. ouvrier agricole
    St-Sébastien
  2. Gestionnaire de la salle de quilles
    Lac-Mégantic
  3. Découpage, collage et emballage de médaillons de porcelaine
    Lac-Drolet
  4. Camionneur
    Woburn
  5. intervenant social/intervenante sociale
    dans la MRC du Granit
Répertoire des entreprises