La voie de contournement en référendum à Frontenac

La voie de contournement en référendum à Frontenac - Rémi Tremblay : Actualités Sécurité ferroviaire Voie de contournement

Le maire de Frontenac Gaby Gendron appelle ses citoyens à voter lors d’un référendum, le 19 février 2023. (Photo Archives L’Écho)

Le maire de Frontenac Gaby Gendron appelle ses citoyens à se prononcer «pour ou contre le passage de la voie de contournement ferroviaire sur le territoire de Frontenac», lors d’un référendum qui sera tenu le dimanche 19 février 2023.

En mai dernier, Frontenac avait retiré son appui au projet «pour la portion du tracé qui passe sur son territoire», après la publication d’un sondage téléphonique dont les résultats indiquaient que 90% des résidents de cette municipalité s’opposaient au tracé dans leur municipalité.

«Ce qu’on entendait des décideurs c’était que le sondage téléphonique de citoyens n’avait pas de valeur à leurs yeux. Alors, avec un référendum officiel, mené par la municipalité, on va avoir enfin le pouls des citoyens. On en était rendus là», a livré le maire Gendron à l’Écho.

La décision d’aller en référendum remonte à trois mois. «Sauf qu’il fallait établir le processus et fixer une date. Ce sera donc le 19 février 2023. On espère que tous les citoyens vont venir voter. On veut le plus haut taux de participation possible. Si la majorité est contre, la municipalité sera contre, si la majorité est pour, la municipalité sera pour.»

Pas question de cabale ou de porte-à-porte pour les élus. «Pour ou contre, on veut que les gens viennent voter.»

Le printemps dernier, la municipalité de Frontenac avait déjà manifesté son désaccord sur le tracé projeté sur son territoire. «Considérant que le bien-être des citoyens est au cœur des priorités pour les élus municipaux, ceux-ci ont d’un commun accord accepté de revoir leurs positions», avait alors déclaré le maire Gendron par voie de communiqué, évoquant entre autres l’inacceptabilité sociale dans sa communauté et l’inquiétude de ses citoyens concernant les impacts du projet sur la nappe phréatique. 

Le maire Gaby Gendron dit ne pas être rassuré quant aux impacts des travaux projetés sur l’eau potable de ses citoyens. Non, on n’a pas eu de pression de la part des citoyens. La qualité de l’eau potable était une inquiétude avant que l’on lise (dans les rapports hydrologiques) que le risque est réel.»

Le maire déplore n’avoir eu, au cours des derniers mois, aucune communication avec le ministre des Transports ni aucun de ses sous-ministres. «C’est resté lettre morte!»

L’Office des transports du Canada n’a toujours pas rendu sa décision, en rapport à ce projet. Les consultations publiques sur l’hydrologie et les mesures visant à atténuer les impacts potentiels du projet de la voie de contournement ferroviaire de Lac-Mégantic menées cet automne par Transports Canada se sont terminées le 25 novembre. TC s’engageait à envoyer à l’Office des transports du Canada «tous les documents, commentaires et communications.»  

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Démolition du chalet de pierre à la Station Baie-des-Sables
    Actualités

    Démolition du chalet de pierre à la Station Baie-des-Sables

    Claudia Collard / 27 février 2024
  • Simon Leblanc fait salle comble pour le rodage de «Présent»
    Culture Humour

    Simon Leblanc fait salle comble pour le rodage de «Présent»

    Claudia Collard / 26 février 2024
  • Feu de résidence rue Champlain
    Actualités Faits divers

    Feu de résidence rue Champlain

    Rémi Tremblay / 22 février 2024
  • L’aide alimentaire, pour reprendre du pouvoir sur sa vie
    Actualités Société

    L’aide alimentaire, pour reprendre du pouvoir sur sa vie

    Claudia Collard / 21 février 2024
  • Virage à droite interdit sur feu rouge
    Actualités

    Virage à droite interdit sur feu rouge

    Claudia Collard / 19 février 2024
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Le Nœud, une joute verbale épique
  2. Hommage à L’Écho à la Chambre des communes
  3. Démolition du chalet de pierre à la Station Baie-des-Sables
  4. Simon Leblanc fait salle comble pour le rodage de «Présent»
  5. Feu de résidence rue Champlain
  6. L’aide alimentaire, pour reprendre du pouvoir sur sa vie
  7. Sur le chemin des incendies
Virage numérique sans déraper
Simon Leblanc fait salle comble pour le rodage de «Présent»
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. EMPLOYÉ DE TRAVAUX PUBLICS
    Frontenac
  2. conseiller.ère aux entreprises
    Lac-Mégantic
  3. Employé de voirie et des travaux publics
    Marston
  4. Agent à l’environnement (escouade verte)
    Nantes
  5. Animateur pour le service d’animation estivale de Nantes
    Nantes
Répertoire des entreprises