Oscar Brochu

L’économie circulaire: une réalité sur le terrain

L’économie circulaire: une réalité sur le terrain - Claudia Collard : Actualités Économie

Philippe Foley (Philippe Foley ébénisterie), Marie-Ève Duchaine (Distillerie du Granit), Guilaine Beaudoin (conseillère en développement, filière industrielle à la SDEG), Tammy-Lyne Comptois Fortier (Miel l’été doré), Véronique Mercier (chargée de projets, Les Solutions gourmandes), Jean-Philippe Veilleux (Pièces d’autos L. Veilleux), Renald Vachon (Multi-pièces), Robert Bureau, (directeur La Ressourcerie du Granit-Le Chiffonnier) et Arthur Laumonier, coordonnateur en économie circulaire à la SDEG. Les entreprises non représentées sur la photo sont Attraction, Fromagerie La Chaudière, RéSolve Énergie, Coup de Pouce Mégantic et Ferme des petits Torrieux.

Les pratiques en adéquation avec l’environnement qui caractérisent l’économie circulaire sont mises de l’avant dans une nouvelle publication, dévoilée lundi par la Société d’aide au développement économique du Granit (SDEG). Le recueil regroupe douze portraits d’entreprises, preuve tangible d’un vif intérêt pour le développement durable sur le terrain.

«À travers ces portraits, les lecteurs y trouveront une brève présentation de l’entreprise, les compétences illustrées par les stratégies d’économie circulaire utilisées, les implications actuelles et futures, en plus d’une anecdote en lien avec l’entreprise en question, sa création ou encore, ce qui l’anime», décrit Arthur Laumonier, coordonnateur en économie circulaire à la SDEG.

La publication aux allures de magazine, photos et illustrations colorées à l’appui, est en quelque sorte un mode d’emploi à l’économie circulaire. Parmi les entreprises mises en valeur, celle de l’ébéniste Philippe Foley, qui travaille directement avec des éléments de la nature non-utilisés par l’industrie. Il conçoit, entre autres, des bols à café à partir de bûches de bois en état de détérioration. «Pour moi c’est une qualité, qui donne un charme et plus de durabilité au produit», partage celui qui, la plupart du temps, opère sans intermédiaire, du sciage à la finition, diminuant d’autant les pertes. Résultat? La création de produits durables, «qui valorisent l’efficacité et la maximisation de nos ressources», transmet l’ébéniste, qui donne également des ateliers à des jeunes présentant des difficultés d’apprentissage.

Présentement en phase artisanale, la Distillerie du Granit œuvre activement à passer à l’étape industrielle. Tout a commencé lorsque l’érablière-école de Saint-Romain a exprimé son souhait de valoriser la «pierre à sucre» se formant dans les pannes de l’évaporation. En sont nées des liqueurs à base d’érable. «On travaille avec du local seulement; c’est du sirop dilué, on y ajoute des levures, on fermente, on distille plusieurs fois et on ajoute produits locaux, canneberge, bleuet, sapin, thé du labrador. On est toujours à la recherche de nouvelles formulations», communique Marie-Ève Duchaine. La prochaine phase de l’entreprise permettra de créer des produits à partir de sirops déclassés, «notamment les sirops filants et de bourgeons. On travaille avec la Chaire de recherche en acériculture de l’Université de Sherbrooke et on a presque fini tous nos tests. On va pouvoir accomplir notre mission principale qui est la valorisation.»

La publication mettant de l’avant les bonnes pratiques en économie circulaire vise surtout à susciter une réflexion auprès des entreprises «sur une valorisation possible au niveau de leurs matières premières. Toutes les entreprises ont un bac à poubelle, mais est-ce que son contenu pourrait être revalorisé? Le recueil s’adresse aussi au grand public; savoir que ces entreprises-là participent à un modèle d’économie circulaire permet de se situer là-dedans et constater qu’il n’est pas impossible d’aller vers le développement durable», fait valoir Arthur Laumonier.

Le Portrait des bonnes pratiques en économie circulaire, créé par la SDEG en collaboration avec Synergie Estrie, est disponible en version numérique sur le site sdeg.ca et en copie papier, auprès des entreprises qui en font partie et des municipalités de la MRC du Granit. 

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Un incendie dévaste une résidence de Marston
    Actualités

    Un incendie dévaste une résidence de Marston

    Rémi Tremblay / 18 avril 2024
  • Noé Lira : quand l’activisme prend de airs de fête
    Culture Musique

    Noé Lira : quand l’activisme prend de airs de fête

    Claudia Collard / 16 avril 2024
  • Happening de pure joie cosmique
    Actualités

    Happening de pure joie cosmique

    Rémi Tremblay / 16 avril 2024
  • La Ville demande à la SAQ de réaccepter les cartes LM
    Actualités Économie

    La Ville demande à la SAQ de réaccepter les cartes LM

    Claudia Collard / 4 avril 2024
  • Un écoquartier planifié à construire voisin de l’OTJ
    Actualités Immobilier

    Un écoquartier planifié à construire voisin de l’OTJ

    Rémi Tremblay / 4 avril 2024
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Un incendie dévaste une résidence de Marston
  2. Noé Lira : quand l’activisme prend de airs de fête
  3. Happening de pure joie cosmique
  4. La Ville demande à la SAQ de réaccepter les cartes LM
  5. Un écoquartier planifié à construire voisin de l’OTJ
  6. Un Réseau de bains de nature pour la MRC du Granit
  7. Les p’tits Torrieux se soucient peu de l’éclipse!
Virage numérique sans déraper
Noé Lira : quand l’activisme prend de airs de fête
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Commis comptable
    Lac-Mégantic
  2. Entretien ménager
    Marston
  3. Électromécanicien
    St-Sébastien
  4. 3 préposé(e)s à l’accueil touristique - 1 agent(e) de sensibilisation aux espèces exotiques envahissantes
    Lac-Mégantic
  5. 2e Employé de voirie
    Val-Racine
Répertoire des entreprises