La rentrée pour 2449 élèves du primaire et secondaire

La rentrée pour 2449 élèves du primaire et secondaire - Rémi Tremblay : Actualités Éducation

Pour l’année 2023-24, le Centre des services scolaire des Hauts-Cantons compte un total de 2449 inscriptions d’élèves pressentis à la rentrée du 28 août. Les 12 écoles primaires du secteur Lac-Mégantic en accueilleront 1368, la Polyvalente Montignac 997 et la Maison familiale rurale du Granit à Saint-Romain 84.

L’école Sacré-Cœur de Lac-Mégantic, sous la direction de Jean-Dominic Lavallée, devrait accueillir un total de 406 élèves, dont 60 en maternelle 4 ans et 49 en maternelle 5 ans. Soit 40 de plus en maternelle 4 ans, avec une légère diminution en maternelle 5 ans, en comparaison de l’année scolaire 2022-2023, alors que l’établissement signalait 381 élèves du préscolaire à la 6e année du primaire. À l’école Notre-Dame-de-Fatima, sous la direction de Chantal Vigneault, ils seront 278 (294 en 2022-23), dont 6 à la maternelle 4 ans et 36 à la maternelle 5 ans.

À Audet, sous la direction de Geneviève Foley, l’école accueillera 75 enfants (72 en 2022-23), incluant 8 inscriptions en maternelle 5 ans. La maternelle 4 ans est offerte à l’école Monts-et-Lacs de Lac-Drolet. L’école de Lac-Drolet est elle aussi placée sous la direction de Geneviève Foley. Elle y accueillera 70 élèves (63 en 2022-23), incluant 13 enfants de maternelle 4 ans et 7 de maternelle 5 ans.

L’école de Sainte-Cécile-de-Whitton, sous la direction de Anne-Josée Lemieux, abritera 62 élèves (61 en 2022-23), dont 8 de maternelle 5 ans. La maternelle 4 ans est offerte à Saint-Sébastien. Sous la direction de Stéphanie Leclerc, l’école des Sommets de Saint-Sébastien prévoit recevoir 92 élèves (93 en 2022-23), incluant 5 enfants en maternelle 4 ans et 18 en maternelle 5 ans. 

L’école de la Feuille d’or à Lambton est, elle aussi, placée sous la direction de Stéphanie Leclerc. Celle-ci se prépare à recevoir 105 élèves (106 en 2022-23), dont 3 en maternelle 4 ans et 13 en maternelle 5 ans.

Sous la direction de Sonia Desruisseaux, l’école de Saint-Romain se prépare à accueillir 38 élèves (41 en 2022-23), dont 11 en maternelle 5 ans. Cette année, pour les parents de cette localité, la maternelle 4 ans est offerte à Stornoway. L’école la Rose-des-Vents de Stornoway, sous la direction de Anne-Josée Lemieux, accueille 63 élèves (67 en 2022-23), dont 9 en maternelle 4 ans, alors que la maternelle 5 ans est offerte à Saint-Romain.

L’école De la Source à Nantes, confiée également à Anne-Josée Lemieux, ouvre ses portes à 55 élèves (49 en 2022-23), incluant 4 enfants de maternelle 4 ans et 6 de maternelle 5 ans.

L’école des Monts-Blancs de St-Augustin de Woburn et sa directrice Marie-Ève Charest recevra 57 élèves (56 en 2022-23), dont 3 en maternelle 4 ans et 4 en maternelle 5 ans. Quant à l’école de la Voie-Lactée, également confiée à Marie-Ève Charest, elle en dénombrera 67 (72 en 2022-23) dont 5 en maternelle 4 ans et 5 en maternelle 5 ans. Le nombre affiché en maternelle 4 ans inclut les inscriptions au programme Passe-Partout.

La direction de la Polyvalente Montignac est partagée entre celle qui assume le poste de directrice, Chantal Fillion, et deux adjoints, Véronique Laberge et Patrick St-Jacques. La Maison familiale rurale du Granit et le Centre de formation professionnelle Le Granit demeurent sous la direction de Martin Breton, assisté de Sonia Desruisseaux au poste de directrice adjointe, alors que le Centre d’éducation aux adultes est confié à Nathalie Roy.

«Nous sommes assurés que ces personnes, par leurs qualités personnelles et leur expertise, sauront soutenir nos élèves vers la réussite», communique le directeur général du Centre des services scolaire des Hauts-Cantons, Martial Gaudreau.

Personnel enseignant presqu’au complet
À sa 10e rentrée scolaire depuis qu’il occupe son poste, Martial Gaudreau constate pour la première fois que le secteur Lac-Mégantic connait une situation plus enviable que les deux autres secteurs de son territoire au niveau du personnel enseignant dans les écoles primaires et secondaire. «Il nous manque un enseignant au secondaire (Polyvalente Montignac) et j’ai quelqu’un sur chaque chaise au primaire présentement (en date du 22 août)», se réjouit-il, à quelques jours du début du calendrier scolaire, le 28 août.

Quand la cloche sonnera pour chaque établissement scolaire du secteur, le Centre de services scolaire pourra compter sur ses 158 enseignants à temps plein, un nombre qui grimpe à 284 en incluant tous les enseignants à contrat.

«Nous avons toutes nos techniciennes en éducation spécialisée et il nous manque trois éducatrices en service de garde à temps partiel. Comme les banques de remplaçants sont à sec, nous encourageons les personnes qualifiées à déposer leur candidature à partir de notre site internet dans la section carrière», partage le directeur général.

Seul nuage à l’horizon, les négociations qui battent de l’aile entre les syndicats et leur employeur commun, le gouvernement du Québec. Sans contrat de travail depuis le 1er avril, les enseignants ont obtenu le droit de grève, le 21 août.

Mais pas de perturbation sous le radar, du moins pas avant la mi-octobre. Martial Gaudreau reste flegmatique et maintient le canal de communication avec les trois syndicats en cause, celui des professionnels, celui des enseignants et celui des employés de soutien. «Ce qui est important là-dedans, c’est la communication. On se jase pour s’assurer de voir venir les coups; autrement dit, on veut avoir une prévisibilité dans le cas où les moyens de pression s’accentueraient», assure-t-il. Un incontournable, les services à l’élève et leur sécurité. L’affichage sur les clôtures et la distribution de tracts hors des heures de travail pour faire valoir leur opinion, et dans un encadrement sécuritaire, ça ne pose pas de problème puisque ça ne touche pas le service à l’élève. «Ce qu’on veut éviter, c’est que ces négociations au national deviennent un terreau pour des chicanes chez nous. On veut garder des relations intéressantes de part et d’autre. On comprend qu’il y a des demandes du côté syndical et on comprend aussi que le gouvernement doit tenir compte de sa capacité à payer. Notre rôle à nous, c’est de nous assurer que la communication est bonne et qu’on ait de la prévisibilité pour nos élèves, pour nos parents.»

Les trois syndicats vont aller chercher des mandats locaux auprès de leurs membres. Pour les enseignants, les rencontres devraient se faire d’ici la fin septembre.

Tous les acteurs du milieu de l’éducation visent la même mission, accroître la réussite des élèves, améliorer le taux de diplomation et réduire le taux de décrochage scolaire qui a atteint 22% en 2022, soit13% chez les filles et 34,5% chez les garçons.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Nouveaux circuits historiques à Scotstown
    Actualités Tourisme et loisirs

    Nouveaux circuits historiques à Scotstown

    Claudia Collard / 13 juin 2024
  • La Maison La Cinquième Saison fermée un mois pour la durée des travaux
    Actualités Communauté

    La Maison La Cinquième Saison fermée un mois pour la durée des travaux

    Rémi Tremblay / 12 juin 2024
  • Sortie de placard divertissante
    Culture Théâtre

    Sortie de placard divertissante

    Claudia Collard / 12 juin 2024
  • Science et fiction à la recherche de l’origine de la vie
    Culture Littérature

    Science et fiction à la recherche de l’origine de la vie

    Rémi Tremblay / 11 juin 2024
  • Aux grands maux...
    Clin d'oeil

    Aux grands maux...

    Rémi Tremblay / 10 juin 2024
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Nouveaux circuits historiques à Scotstown
  2. La Maison La Cinquième Saison fermée un mois pour la durée des travaux
  3. Sortie de placard divertissante
  4. Deux jeunes roboticiens de Montignac invités à Puerto Rico!
  5. Science et fiction à la recherche de l’origine de la vie
  6. Saint-Sébastien: travaux majeurs sur la rue Principale
  7. Voie de contournement: Québec financera 40% d’un «montant maximal»
Virage numérique sans déraper
Sortie de placard divertissante
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Agent-e de développement
    Lac-Mégantic
  2. Adjoint-e administratif-ive
    Lac-Mégantic
  3. Opérateur(trice journalier(ère) et préposé(e) au traitement des eaux
    Stratford
  4. Adjoint-e administratif-ive
    Lac-Mégantic
  5. Conseiller-ère en communication
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises