Oscar Brochu

Nantes pour l’interdiction des sifflets de train

Les élus de Nantes appuient l’initiative de la députée de Sherbrooke, Christine Labrie, et de la Ville de Sherbrooke de réclamer du gouvernement fédéral qu’il revoit la règlementation quant à l’utilisation des sifflets des trains à l’approche des passages à niveau, afin d’améliorer la quiétude des citoyens, en particulier la nuit.
Une motion présentée à l’Assemblée nationale par la députée de Québec solidaire a été adoptée à l’unanimité. Québec prend acte de la mobilisation des citoyens concernant les impacts du transport ferroviaire croissant et reconnaît que le bruit, spécifiquement celui des sifflets au passage à niveau, a un impact sur la santé des personnes résidant près des rails.

«Les citoyens des secteurs urbains de la municipalité de Nantes, le village et le secteur Laval, subissent les conséquences du passage du train, plus précisément l’effet des sifflets. Les sifflets peuvent perturber le sommeil profond surtout dans les secteurs contigus au chemin de fer», mentionne la résolution des élus. On y indique qu’un résidant habitant à 30 mètres du rail est exposé à 68 décibels en moyenne à l’extérieur, alors qu’une exposition à plus de 32 décibels peut modifier la structure du sommeil. Une répétition de cette exposition peut nuire durablement à la santé, ajoute-t-on. Le conseil municipal de Nantes a tenu à acheminer une copie de la résolution au député fédéral Luc Berthold, au député provincial François Jacques et à la MRC du Granit. 

Le 19 février dernier, de passage en Estrie, le ministre fédéral des Transports Pablo Rodriguez a invité la Ville de Sherbrooke à se tourner vers son programme d’amélioration de la sécurité ferroviaire pour régler sa problématique de sifflements de trains la nuit. Le programme prévoit un remboursement de 50% des dépenses admissibles dans le cas où une municipalité souhaiterait apporter des modifications à un passage à niveau, l’autre 50% étant aux frais de la municipalité qui en ferait la demande. Participation de la compagnie de chemin de fer: zéro. Mais c’est elle qui fait l’analyse des projets.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Noé Lira : quand l’activisme prend de airs de fête
    Culture Musique

    Noé Lira : quand l’activisme prend de airs de fête

    Claudia Collard / 16 avril 2024
  • Happening de pure joie cosmique
    Actualités

    Happening de pure joie cosmique

    Rémi Tremblay / 16 avril 2024
  • La Ville demande à la SAQ de réaccepter les cartes LM
    Actualités Économie

    La Ville demande à la SAQ de réaccepter les cartes LM

    Claudia Collard / 4 avril 2024
  • Un écoquartier planifié à construire voisin de l’OTJ
    Actualités Immobilier

    Un écoquartier planifié à construire voisin de l’OTJ

    Rémi Tremblay / 4 avril 2024
  • Un Réseau de bains de nature pour la MRC du Granit
    Actualités Environnement

    Un Réseau de bains de nature pour la MRC du Granit

    Claudia Collard / 4 avril 2024
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Noé Lira : quand l’activisme prend de airs de fête
  2. Happening de pure joie cosmique
  3. La Ville demande à la SAQ de réaccepter les cartes LM
  4. Un écoquartier planifié à construire voisin de l’OTJ
  5. Un Réseau de bains de nature pour la MRC du Granit
  6. Les p’tits Torrieux se soucient peu de l’éclipse!
  7. Party instantané avec Salebarbes!
Virage numérique sans déraper
Noé Lira : quand l’activisme prend de airs de fête
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Commis comptable
    Lac-Mégantic
  2. Entretien ménager
    Marston
  3. Électromécanicien
    St-Sébastien
  4. 3 préposé(e)s à l’accueil touristique - 1 agent(e) de sensibilisation aux espèces exotiques envahissantes
    Lac-Mégantic
  5. 2e Employé de voirie
    Val-Racine
Répertoire des entreprises