SCF Conseils

Les «campeurs» relocalisés près du CSM

Les «campeurs» relocalisés près du CSM - Rémi Tremblay : Actualités

Certains vacanciers n’ont pas attendu le soleil et les journées chaudes pour aller s’installer dans le stationnement de l’hôtel de ville de Lac-Mégantic, comme le montre cette photo prise le 11 juin, la veille de la décision des élus de relocaliser les visiteurs vers le stationnement gauche du Centre sportif Mégantic.(Photo Rémi Tremblay)

En raison des travaux de construction en cours sur le site de La Capitainerie, voisin de la marina, qui gruge des espaces de stationnement, les élus méganticois ont pris la décision, pour la présente saison estivale, de relocaliser les adeptes du vanlife vers le terrain de stationnement du Centre sportif Mégantic.

 
À quelques jours du grand weekend de la fête nationale, les employés de la Ville avaient installé des affiches afin de rediriger les visiteurs en véhicules récréatifs au bon endroit, alors que le site Vanlife Région de Mégantic indiquait encore la semaine dernière, comme lieux pour nuitées, «l’autorisation en projet-pilote de stationner les véhicules dans le stationnement de l’hôtel de ville et tolérance dans le stationnement du Walmart.»

À la toute fin de la saison dernière, des citoyens avaient manifesté leur malaise envers la politique d’ouverture des autorités municipales à la présence sur les lieux de véhicules récréatifs, de jour comme de nuit, une occupation qualifiée alors de «camping au centre-ville». Un citoyen en avait dénombré 14, un même soir. Mais les plaignants s’étaient butés aux arguments de la mairesse Julie Morin, soucieuse de permettre cette pratique jugée d’intérêt économique pour les commerçants du centre-ville. Le problème des «squatteurs» s’est présenté dans plusieurs régions du Québec pendant la pandémie de Covid-19 et Lac-Mégantic n’y a pas échappé. «Ces gens-là arrivent, qu’on le veuille ou non! Au début, ils s’installaient un peu n’importe où, à l’OTJ, à la halte routière, et ça devenait ingérable», expliquait-elle lors d’une assemblée du conseil, en septembre 2023. Elle écartait l’idée de les diriger vers le stationnement du CSM. «Ce n’est pas un lieu qui est attractif, intéressant pour eux. Ils veulent être proches du lac, ils veulent voir le lac», insistait-elle.

En 2025, une fois les travaux de La Capitainerie terminés et les cases de stationnement récupérées, le conseil municipal aura à établir une orientation définitive, à savoir s’il revient à sa politique de tolérance envers les véhicules récréatifs ou s’il retient le stationnement du CSM comme lieu d’accueil unique au centre-ville.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Des éloges pour Gino Chouinard
    Actualités

    Des éloges pour Gino Chouinard

    Rémi Tremblay / 24 juillet 2024
  • L’Acadie à Piopolis
    Culture Musique

    L’Acadie à Piopolis

    Rémi Tremblay / 24 juillet 2024
  • Brocanteur à la recherche d’une relève
    Actualités

    Brocanteur à la recherche d’une relève

    Rémi Tremblay / 18 juillet 2024
  • Rencontre pour les 35 ans de l’Érable et le Chêne
    Actualités

    Rencontre pour les 35 ans de l’Érable et le Chêne

    Rémi Tremblay / 18 juillet 2024
  • Le plein d’art à Piopolis cet été
    Culture

    Le plein d’art à Piopolis cet été

    Claudia Collard / 18 juillet 2024
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Des éloges pour Gino Chouinard
  2. Impact rue Salaberry
  3. L’Acadie à Piopolis
  4. Jeffrey Marcus en concert
  5. Soirée vivifiante avec Génération Rock
  6. Brocanteur à la recherche d’une relève
  7. Rencontre pour les 35 ans de l’Érable et le Chêne
La lumière jaune
Le plein d’art à Piopolis cet été
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Journalier, chauffeur et opérateur en voirie
    Nantes
  2. Ébouteur
    Woburn
  3. Chauffeur Classe 1 ou 3
    Lac-Mégantic
  4. EMPLOYÉ AUX TRAVAUX PUBLICS
    Frontenac
  5. EMPLOYÉ À L’ENTRETIEN DES PARCS, DES INFRASTRUCTURES ET DES BÂTIMENTS
    Frontenac
Répertoire des entreprises