Recyc-Québec

La mairesse s´oppose à la fermeture du point de service Desjardins

La mairesse s´oppose à la fermeture du point de service Desjardins - Claudia Collard : Actualités

La mairesse de Saint-Sébastien, Marie-Douce Morin, entend tout mettre en œuvre pour conserver le point de service de la Caisse populaire du Granit dans sa municipalité.

La mairesse de Saint-Sébastien n’entend pas baisser les bras devant ce qui a toutes les apparences d’une fatalité. «Nous avons appris que la Caisse populaire du Granit a l’intention de fermer notre point de service et notre guichet automatique d’ici un an. La seule chose qui différencie encore une caisse d’une banque, c’est sa présence dans les petites municipalités. Si on perd ces acquis, le mot «populaire» n’a plus son sens. Notre part sociale de 5$ ne pèse pas lourd dans la balance!» Pas question pour Marie-Douce Morin d’accepter ce verdict, qui va à l’encontre des nombreux efforts consentis par la communauté de Saint-Sébastien pour attirer des nouveaux résidants sur son territoire.

C’est le 25 janvier que le directeur de la Caisse du Granit, Michel Ouellet et son président, Ghislain Bolduc, ont rencontré les élus municipaux de Saint-Sébastien. «Ils nous ont présenté des chiffres et des beaux graphiques pour démontrer une baisse d’achalandage au comptoir et au guichet automatique. On nous a dit que si rien n’était fait pour redresser la situation, on fermerait dans un an. C’est là que mon côté Jarret Noir est ressorti!», relate cette Beauceronne de Sainte-Aurélie.

Parmi les raisons expliquant cette baisse d’achalandage invoquées par les représentants de la caisse, l’utilisation plus importante des services en ligne. «C’est sûr, le mouvement Desjardins a poussé fort pour qu’on les adopte ses services internet en les offrant gratuitement… pour l’instant. Mais ce n’est pas tout le monde qui les utilise. À Saint-Sébastien, nous avons une population vieillissante pour qui les services au comptoir sont ce qu’il y a de plus accessible. Même moi, si j’ai besoin d’un chèque certifié, ce n’est pas le service interac qui va me le donner». Sans compter, ajoute Marie-Douce Morin, que la disparition du centre de service risque de freiner la venue de nouvelles familles sur le territoire de la municipalité.
Doté d’un siège social à Lambton, la Caisse populaire du Granit compte des points de service à Lac-Drolet et Saint-Romain en plus de Saint-Sébastien. «Des anciens administrateurs m’ont dit qu’avant la fusion, c’est la Caisse de Saint-Sébastien qui était la plus rentable. Avec le regroupement, on est venu chercher la vache à lait», transmet la mairesse, qui s’interroge aussi sur l’ajustement à la baisse de la valeur du bâtiment. «Sa valeur foncière se situe autour de 500 000$ mais un évaluateur agréé embauché par la Caisse du Granit la chiffre à 250 000$. Je ne comprend pas. D’habitude, un tel avis fait augmenter la valeur d’un bâtiment.»

Consciente que cette sortie publique ne lui fera pas que des amis, la mairesse de Saint-Sébastien a l’intention d’aller jusqu’au bout. «Comme élu municipal, on n’est pas nécessairement aimé par tout le monde. Mais je crois que dans le dossier, la population de Saint-Sébastien est derrière moi.»

Marie-Douce Morin a l’intention d’aborder la question au prochain conseil des maires, qui aura lieu le 17 février. «La situation de Saint-Sébastien n’est pas unique; plusieurs petites municipalités de la MRC du Granit risquent de perdre leur point de service. Je souhaite qu’on envisage une solution globale, dans le but ultime de les conserver.» Elle admet que le fait que la présidence du conseil d’administration de la Caisse populaire du Granit et la mairie de Lambton soient occupées par une seule et même personne rend les discussions sur le sujet plutôt délicates. «Je n’ai absolument rien contre M. Bolduc, c’est une très bonne personne. Mais j’ai un malaise par rapport à ça.»

À l’échelle du Québec, plusieurs points de services Desjardins sont menacés de fermeture. C’est notamment le cas à Nollet, à la suite d’une décision unilatérale de la Caisse populaire de Rouyn-Noranda. Dans une résolution adoptée le 12 janvier, les élus de Nollet s’opposent à cette nouvelle orientation qui pénalise les petits bassins de population, particulièrement en milieu rural, signifiant que celle-ci va à l’encontre même du mouvement qui a donné naissance à Desjardins. «La rentabilité économique a pris la place de la rentabilité sociale», peut-on notamment y lire.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»

    Rémi Tremblay / 26 mai 2022
  • Au-delà des mots… et de la différence
    Culture Arts visuels

    Au-delà des mots… et de la différence

    Claudia Collard / 25 mai 2022
  • La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 mai 2022
  • Proximité et magie signées Marie Mai
    Culture Musique

    Proximité et magie signées Marie Mai

    Claudia Collard / 24 mai 2022
  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
  2. Aznavour autrement… à Lambton
  3. Un Souper homard payant!
  4. Au-delà des mots… et de la différence
  5. La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
  6. Proximité et magie signées Marie Mai
  7. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
Aux portes de l’abdication
Au-delà des mots… et de la différence
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Mécanicien
  2. Poste de service à la clientèle
    Lac-Mégantic
  3. Responsable des réseaux d'aqueduc et d’égout
    Lambton
  4. Assembleur
    Frontenac
  5. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises