Abonnement

Fred Pellerin, ou l’art de conter sans compter

Fred Pellerin, ou l’art de conter sans compter - Claudia Collard : Culture

Il y a le début et la fin du monde. Entre les deux, Toussaint Brodeur, Méo le coiffeur, la populeuse Mme Gélinas avec ses 473 enfants, le vieux curé, la sœur Solange et les abeilles seconde main qui butinent du pepermanne. Toile de fond : Sainte-Élie-Caxton. Et un conteur émérite qui n’a plus besoin de présentation.

En cette soirée du 27 février, l’auditorium Montignac menaçait d’éclater comme un ballon trop plein. Plein de monde mais aussi plein d’énergie pour accueillir un Fred Pellerin fidèle à lui-même, qui a conté sans compter. Ses personnages centraux cités plus haut ont servi de prétextes à l’histoire de l’humanité réinventée, populsée par Mme Gélinas, sertie d’un coiffeur inventeur dont le calendrier se mesure en alcool ingurgité, d’un marchand qui boit sa part des anges dans chaque bouteille vendue, d’un vieux curé dans un presbytère neuf (prononcer «neu»)d’une congrégation de sœurs «à hublot», d’un forgeron qui forge depuis la nuit des temps…

Fascinant sa capacité d’improviser, d’étirer une histoire sans qu’elle ne traîne en longueur. À travers les rires, aussi incalculables que contagieux, les regards des spectateurs sont rivés sur ce généreux conteur, qui multiplie presqu’à l’infini son savoureux délire poétique.

À travers cette exaltation morphologique, Fred Pellerin raconte l’amour, l’amitié, la paix et l’espoir. Il chante aussi des poèmes, qu’on imagine judicieusement choisis pour la circonstance. Difficile de ne pas établir de parallèle entre Au commencement du monde et l’inévitable transformation du centre-ville de Lac-Mégantic, où doutes et espoirs se mélangent. Impossible également de ne pas remarquer sa sensibilité à l’endroit de «notre monde», la même qui caractérisait son spectacle donné en août dernier au Musi Café d’été.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Plaisir des sens dans l’espace Galerie du CSM
    Culture

    Plaisir des sens dans l’espace Galerie du CSM

    Claudia Collard / 19 février 2020
  • Réforme scolaire: Yves Gilbert juge «méprisante» l’attitude de la CAQ
    Actualités Éducation

    Réforme scolaire: Yves Gilbert juge «méprisante» l’attitude de la CAQ

    Rémi Tremblay / 18 février 2020
  • Des souris et des hommes: du théâtre plus grand que nature
    Culture Théâtre

    Des souris et des hommes: du théâtre plus grand que nature

    Claudia Collard / 17 février 2020
  • Turmel: défaite lourde de conséquences
    Sports

    Turmel: défaite lourde de conséquences

    Serge Lacroix / 14 février 2020
  • Bris d’une conduite au centre hospitalier
    Actualités Faits divers

    Bris d’une conduite au centre hospitalier

    Claudia Collard / 13 février 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Plaisir des sens dans l’espace Galerie du CSM
  2. Église Sainte-Agnès: la fenêtre de la verrière reproduite à l’identique
  3. Réforme scolaire: Yves Gilbert juge «méprisante» l’attitude de la CAQ
  4. Des souris et des hommes: du théâtre plus grand que nature
  5. Un 20e Défi tout de blanc vêtu!
  6. Turmel: défaite lourde de conséquences
  7. L'abbé Guy Boulanger nommé évêque du diocèse de Rouyn-Noranda
Prendre les médias par la main
Plaisir des sens dans l’espace Galerie du CSM
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Commis à la comptabilité
    Lac-Mégantic
  2. Inspecteur en évaluation et prévention
    Lac-Mégantic
  3. Charpentier menuisier
    dans la MRC du Granit
  4. Journaliers
    dans la MRC du Granit
  5. Classificateur non-ferreux
    Frontenac
Répertoire des entreprises