Laurent Paquin, un humoriste assumé

Laurent Paquin, un humoriste assumé - Claudia Collard : Culture

Laurent Paquin donnera un spectacle le 9 mai à l’auditorium de la polyvalente Montignac. Les billets sont présentement en vente à la pharmacie Jean Coutu de Lac-Mégantic

Quel serait le meilleur pitch de vente de Laurent Paquin? «Venez voir mon show pour avoir l’occasion de rire de moi et, par le fait même de vous!», lance l’humoristique qui sera sur la scène de l’auditorium Montignac le vendredi 9 mai à compter de 20h00. Intitulé L’erreure est humaine, son troisième spectacle solo parle de lui, des autres, bref du monde, en extrapolant l’angle de l’imperfection et de la bizarrerie.

«Je parle du fait qu’on apprend de nos erreurs et j’aborde l’être humain dans ce qu’il a de plus bizarre en me servant des dépendances comme fil conducteur. La mienne c’est la bouffe. La pire des dépendances parce que c’est la seule dont tu ne peux pas complètement te débarrasser!», rigole-t-il.

L’expérience personnelle de Laurent Paquin -qu’on imagine déjà décrite avec exagération- est aussi celle des autres. «Dans mon show, je dis que le monde est fucké. Personne n’est à l’abri de dépendances. En parlant de soi, on parle un peu de tout le monde.» Loin de lui l’idée de jouer le moralisateur. «Mon but premier est de faire rire. Dans mes deux premiers shows, j’avais beaucoup de souci de faire de l’humour intelligent et d’éviter certains sujets, comme la vie de couple et le sexe. Là, je parle de ce que je veux et je constate qu’il y a plus de rires au pied carré!» Et si son spectacle comprend à l’occasion des «pétages de coche» à caractère social, il assure que ces derniers ne font pas de victimes.

«Lorsque j’ai commencé à préparer ce show on était en plein printemps érable et j’étais tanné d’entendre chialer, tanné de toute cette mauvaise foi. Je me suis dit que je n’allais pas m’embarquer dans un show de chialage. Je me sers de mon contenu pour faire rire et non de l’humour pour faire passer mon contenu», partage celui qui prend davantage de plaisir à raconter qu’à commenter. «Je m’amuse beaucoup plus sur la scène. Je suis plus à l’aise et j’assume tout ce que je dis!»

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité
    Culture Théâtre

    Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité

    Claudia Collard / 5 décembre 2022
  • Maison des aînés: bientôt les appels d’offres
    Actualités Santé

    Maison des aînés: bientôt les appels d’offres

    Rémi Tremblay / 30 novembre 2022
  • Dossier Maxi: nouvelle rencontre de conciliation le 5 décembre
    Actualités Économie

    Dossier Maxi: nouvelle rencontre de conciliation le 5 décembre

    Claudia Collard / 29 novembre 2022
  • Bénévoles recherchés à la Maison La Cinquième Saison
    Actualités Société

    Bénévoles recherchés à la Maison La Cinquième Saison

    Claudia Collard / 29 novembre 2022
  • Conflit chez Maxi: le syndicat attend une réponse de Loblaw
    Actualités Économie

    Conflit chez Maxi: le syndicat attend une réponse de Loblaw

    Claudia Collard / 28 novembre 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité
  2. Conférence d’une survivante le 6 décembre
  3. Activité créative inspirée des œuvres de Louise Latulipe
  4. Junior A: défaite en prolongation
  5. Damoizeaux, ou l’hybridation des styles
  6. Encan des œuvres de Gaston Quirion au profit de la Banque alimentaire
  7. Maison des aînés: bientôt les appels d’offres
Le malaise
Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Découpage, collage et emballage de médaillons de porcelaine
    Lac-Drolet
  2. Camionneur
    Woburn
  3. intervenant social/intervenante sociale
    dans la MRC du Granit
  4. Moniteur(e) de ski de fond
    Lac-Mégantic
  5. Moniteur(e) de planche a neige
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises