La Ville garde le cap sur la reconstruction

La Ville garde le cap sur la reconstruction - Claudia Collard : Actualités

La disparition d'un paysage urbain familier depuis toujours ne laisse personne indifférent à Lac-Mégantic, élus municipaux inclus.

La ville de Lac-Mégantic procédera à l’achat d’une collection d’armes à feu au coût de 108 775$. Des objets historiques qui seront éventuellement exposés à l’intérieur d’une maison de la culture qui prendra place dans le futur centre-ville, avance le promaire Richard Michaud, qui se dit très confiant à l’endroit de la reconstruction.

Les élus méganticois ont adopté lundi la résolution officialisant cette dépense, qui sera prise à même le fonds de roulement de la municipalité. Des démarches sont par ailleurs en cours auprès du ministère de la Culture afin d’obtenir une subvention pour cette nouvelle acquisition.

Chose certaine, Richard Michaud ne voit que du positif dans le récent achat, qui regroupe ces objets de collection précieusement amassés par Jacques Savard, aujourd’hui décédé. «On parle de mousquet, de winchesters d’éditions limitées, de baïonnettes, bref d’armes qui ont survécu aux différentes époques. Il s’agit d’une collection très bien préservée; toutes les armes sont dans un état impeccable.»

M. Michaud imagine très bien cette collection intégrée dans un espace culturel aménagé au centre-ville. Tout comme une exposition sur l’archéologie nord-américaine actuellement en préparation par le Musée des sciences culturelles de Sherbrooke, ayant le Méganticois comme point central. La Ville a contribué à hauteur de 50 000$ pour le montage de cette exposition, correspondant au quart de l’enveloppe nécessaire à la réalisation du projet, somme également réservée dans le fonds de roulement. «Cette exposition va se promener à travers le Canada durant environ trois ans et deviendra ensuite la propriété de la ville de Lac-Mégantic», partage-t-il, témoignant ainsi du potentiel muséal déjà à la disposition d’une éventuelle Maison de la culture, qui s’ajoute aux expositions à caractère artistique sous l’égide de la Commission des arts, de la culture et du patrimoine de Lac-Mégantic. Sans compter le besoin d’un lieu de rencontre et de diffusion pour les divers organismes culturels locaux.

Richard Michaud rappelle que l’aménagement d’un lieu de diffusion culturel au centre-ville correspond à un souhait largement exprimé lors des rencontres de participation citoyenne. Il confie même que des démarches s’amorceront très bientôt en vue d’une telle construction. Et bien qu’aucun projet n’ait été présenté à la Ville concernant la zone encore confinée, le promaire croit fermement qu’un travail de terrain est déjà entamé. «On pourrait être surpris. Des gens qui ont été dédommagés au centre-ville sont en train de regarder les possibilités de réinvestissement. Une délégation française sera ici du 12 au 19 mars pour nous présenter le projet Colibri pour la reconstruction de la capitainerie. Il y a aussi la MRC qui parle de rebâtir le plus rapidement possible ses locaux», cite-t-il.

Avant la renaissance...

Si les projets de reconstruction au centre-ville permettent d’entrevoir un avenir plus reluisant, impossible d’être indifférent aux bâtiments tombant à une vitesse fulgurante. «Moi aussi je trouve ça difficile. Il n’y a personne au sein du conseil qui ne trouve pas ça difficile. Nous vivons ici nous aussi», exprime Richard Michaud, se disant du même souffle très optimiste pour la suite. «À partir du 15 mai, la marina, le parc J. Émile-Cloutier et l’hôtel de ville vont être de nouveau accessibles. On pourrait même assister à des travaux de construction dans le Bloc 1.»

Une ordonnance du ministère de l’Environnement devra être émise pour la réouverture de chacun des secteurs du centre-ville, à commencer par le premier bloc, situé entre la gare patrimoniale et le pont Agnès, et le secteur résidentiel de la rue Kelly. Par ailleurs, la réhabilitation des blocs 2, 3 et 4 se poursuit et jusqu’à maintenant l’échéancier est respecté. «Le but est que les travaux hors sol soient complétés avant le dégel pour qu’on puisse ensuite procéder à la décontamination», rappelle M. Michaud.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Hommage au talent de Dédé Fortin
    Culture

    Hommage au talent de Dédé Fortin

    Claudia Collard / 7 décembre 2022
  • Bassin de rétention: travaux préparatoires
    Actualités Environnement

    Bassin de rétention: travaux préparatoires

    Claudia Collard / 7 décembre 2022
  • Réouverture du Maxi?
    Actualités Économie

    Réouverture du Maxi?

    Claudia Collard / 7 décembre 2022
  • Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité
    Culture Théâtre

    Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité

    Claudia Collard / 5 décembre 2022
  • Maison des aînés: bientôt les appels d’offres
    Actualités Santé

    Maison des aînés: bientôt les appels d’offres

    Rémi Tremblay / 30 novembre 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Hommage au talent de Dédé Fortin
  2. Bassin de rétention: travaux préparatoires
  3. Réouverture du Maxi?
  4. Les Gens Heureux en tournée de Noël
  5. Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité
  6. Conférence d’une survivante le 6 décembre
  7. Activité créative inspirée des œuvres de Louise Latulipe
Le malaise
Hommage au talent de Dédé Fortin
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Découpage, collage et emballage de médaillons de porcelaine
    Lac-Drolet
  2. Camionneur
    Woburn
  3. intervenant social/intervenante sociale
    dans la MRC du Granit
  4. Moniteur(e) de ski de fond
    Lac-Mégantic
  5. Moniteur(e) de planche a neige
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises