PKP courtise en terre méganticoise

PKP courtise en terre méganticoise - Rémi Tremblay : Actualités

Au sortir d’une rencontre privée avec la mairesse Colette Roy Laroche, Pierre-Karl Péladeau a signé son nom au bas de la pétition demandant une enquête publique sur la tragédie de Lac-Mégantic.

Rencontre en tête à tête privé avec la mairesse Colette Roy Laroche, bain de foule au Centre sportif Mégantic, visite chez Tafisa, 5 à 7 en compagnie des militants et sympathisants du PQ, souper avec des gens d’affaires, un programme plutôt chargé pour une visite à Lac-Mégantic, le vendredi de Pâques. Pierre-Karl Péladeau n’a pas la langue de bois. «Si je me suis engagé en politique, c’est que j’ai des convictions profondes. Le Québec doit devenir un pays pour pouvoir assumer toutes ses compétences», a-t-il livré à l’Écho. Le big boss de Québecor est aussi et surtout un gars de terrain!

Démonisé par certains de ses adversaires libéraux, dénoncé à l’intérieur même du Parti québécois, PKP ne semble pas s’en faire envers les critiques qui fusent de toutes parts. Il est largement pressenti comme prochain chef du PQ, mais la course à la chefferie est loin d’être terminée. Et tout peut encore arriver.

Le principal intéressé le dit et le répète: «Je ne suis pas venu en politique pour avoir de l’influence. Dans la vie et dans les affaires, je me débrouillais plutôt bien, avec de nombreux projets.»

À la table d’à côté, Serge Latulippe feuillette le Journal de Québec. Il y est question du nouvel amphithéâtre, justement l’un de ses projets en voie de réalisation. Inauguration en septembre. «Vous devez l’avoir lu, lui dit l’enseignant à la retraite. Non, chaque matin il parcourt les pages du Journal de Montréal.

Si l’entrevue a duré plus d’une quinzaine de minutes, c’est parce que le candidat à la chefferie, une fois lancé sur son grand projet d’un pays, est difficile à interrompre. Il n’est pas venu à Lac-Mégantic par opportunisme. Dans le hall d’entrée du CSM, il a pris la peine de signer la pétition réclamant du gouvernement fédéral une commission d’enquête publique sur la tragédie ferroviaire. «Je ne veux pas faire de la politique sur la tragédie de Lac-Mégantic, mais les chemins de fer sont de compétence fédérale. Aujourd’hui, on constate qu’il ne semble pas y avoir une attention particulièrement aigüe de la part du gouvernement fédéral à l’endroit de Lac-Mégantic, des solutions que l’on doit apporter sur le transport des matières dangereuses partout à travers le Canada. Cet éloignement fait en sorte que le citoyen n’est pas en mesure de pouvoir adéquatement influencer les décisions politiques. Lorsque le Québec va être un pays, je suis convaincu que cette capacité d’influencer va être nettement plus importante. Est-ce que ça va être parfait ? Bien sûr que non! La perfection n’est pas de ce monde. Est-ce que ça va être meilleur? Certainement!»

Pierre-Karl Péladeau s’explique mal le fait que le gouvernement de Stephen Harper conserve jalousement sa compétence au niveau du droit criminel, avec sa décision de détruire le registre des armes à feu et refuser au Québec la possibilité de conserver les données pour la province, alors que dans le cas de la tragédie de Lac-Mégantic, la compétence est 100% fédérale et la facture ne sera payée qu’à 50% !

«J’ai suivi ça comme citoyen. Bien sûr, on ne pouvait pas ne pas être touché par l’énormité de la tragédie. Par le courage de la mairesse, par le courage des citoyens et par le désespoir de la population. Qu’à Ottawa, on fasse les Ponce Pilate, que nous nous en lavions les mains, ça m’apparaît pour le moins manquer de respect à l’égard des citoyens du Québec et, en premier lieu, des citoyens de Lac-Mégantic.»
Comment se fait-il que le Québec doive payer les dommages qui y sont associés; quelle est la valeur d’un être humain, se demande-t-il? Il reproche au gouvernement libéral de Philippe Couillard de n’être qu’un gouvernement de relations publiques. «Le reste n’est rempli que de vide!»

Puis, vient le test sur la souveraineté. Question : «En 1975, un an avant l’élection d’un premier gouvernement péquiste, René Lévesque avait déclaré : «Il faut que le Québec retrouve sa dignité!». En début de campagne électorale, l’an dernier, Pauline Marois avait employé un autre mot pour compléter la phrase: «Il faut que le Québec retrouve son identité !». Et vous, Monsieur Péladeau?»

Quarante ans après René Lévesque, l’aspirant chef du PQ propose: «Il faut que le Québec récupère sa plénitude! La plénitude de ses pouvoirs, la plénitude de ses responsabilités, la plénitude de son identité, de sa richesse. Donnez-nous la plénitude de nos pouvoirs et nous allons nous enrichir!»

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Ces mots qui nous élèvent
    Culture

    Ces mots qui nous élèvent

    Claudia Collard / 28 mai 2024
  • Un train croisière pourrait s’arrêter à Lac-Mégantic
    Actualités Tourisme et loisirs

    Un train croisière pourrait s’arrêter à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 28 mai 2024
  • Reconstruction d’un pont sur la 161 à Frontenac
    Actualités

    Reconstruction d’un pont sur la 161 à Frontenac

    Rémi Tremblay / 27 mai 2024
  • Un souper lucratif pour le projet HASM
    Actualités Communauté

    Un souper lucratif pour le projet HASM

    Claudia Collard / 27 mai 2024
  • Fin des opérations pour d’Arbre en arbre
    Actualités

    Fin des opérations pour d’Arbre en arbre

    Claudia Collard / 23 mai 2024
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. La pièce Le Placard sur les planches le 30 mai
  2. Ces mots qui nous élèvent
  3. Un train croisière pourrait s’arrêter à Lac-Mégantic
  4. Reconstruction d’un pont sur la 161 à Frontenac
  5. Un souper lucratif pour le projet HASM
  6. Fin des opérations pour d’Arbre en arbre
  7. Le Vent du Nord à Piopolis
Virage numérique sans déraper
Ces mots qui nous élèvent
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Adjoint-e administratif-ive
    Lac-Mégantic
  2. Conseiller-ère en communication
    Lac-Mégantic
  3. Agent.e aair recherché.e
    Lac-Mégantic
  4. Coordonnateur aux pièces
    Lac-Mégantic
  5. Directeur.trice du Service récréatif, de la culture et de la vie active
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises