La guignolée des médias

Démarrage réussi pour l'Accélérateur des artisans du Québec

Démarrage réussi pour l'Accélérateur des artisans du Québec - Claudia Collard : Actualités

La première cohorte de l’Accélérateur est composée des artisans Jean-François Bussière (Atelier Bussière), Sonia Zalesack (Mousseline), Vanessa Isabelle Roy (Fotofibre), Emanuelle Dion (Foutu Tissu), William Leclerc (Ebenor Percussion), Théo Kazourian (Théo Kazourian luthier), Sonia Roy (So Meow) et Annie Legault (Amulette). (Photo Claudia Collard)

La première cuvée de participants de l’Accélérateur des artisans du Québec vient de compléter son premier module de formation au Centre Magnétique de Lac-Mégantic. Les huit entrepreneurs sélectionnés ont été rencontrés le 2 février pour témoigner du premier volet de cette expérience, qui conjugue apprentissage collaboratif et coaching individuel.

D’une durée de 10 mois, ce parcours qui s’inscrit dans le cadre du projet Quartier Artisan comptera cinq autres rencontres de trois jours en plus du bloc de formation offert du 1er au 3 février. Au terme de cette initiative du Centre Magnétique, les artisans auront rencontré plus d’une vingtaine de professionnels, tant par le biais d’ateliers théoriques et pratiques que de conférences et d’activités de groupes. Le 1er février, Jean-Claude Poitras, designer et président chez Nota Bene Design, animait d’ailleurs une rencontre riche d’inspiration, ont transmis les principaux intéressés.

Cette première cuvée compte huit artisans triés sur le volet, dont Annie Legault, fondatrice d’Amulette, qui conçoit des lampes au moyen de techniques traditionnelles mais dont le look est résolument contemporain. Elle souhaite que son passage à l’Accélérateur lui permette de peaufiner sa comptabilité et optimiser sa gestion de production.

Cofondatrice de Foutu tissu, une entreprise née en 2007, Emmanuelle Dion souhaite rediriger vers le produit sa compagnie spécialisée en rembourrage et en sérigraphie. «Je viens chercher ici des outils pour propulser mes produits afin d’avoir de meilleures ventes et une meilleure qualité de vie.» Conceptrice de bijoux inspirés par la nature, Sonia Zalesack (Mousseline) souhaite que l’expertise acquise grâce à l’Accélérateur lui permette d’atteindre ses objectifs de croissance. «Je veux partager ma passion avec d’autres personnes intéressées à travailler avec toutes ces belles choses qu’offre la nature pour faire grandir l’entreprise.»

En fait, ces créateurs ont surtout besoin d’être outillés sur le plan de la mise en marché. « J’ai la fibre artisane en moi mais j’ai besoin de creuser davantage en chiffres, en gestion, en image de marque», transmet Théo Kazourian, artisan luthier spécialisé dans la fabrication de guitares. «Mon but est de pouvoir fournir aux musiciens professionnels et amateurs avertis un instrument de grande qualité, avec des matériaux nobles, des essences du Québec et exotiques afin de répondre aux différents types de timbres recherchés. Je suis venu chercher ici de l’outillage plus entrepreneurial.»

«Mon objectif est d’être distribuée dans tout le Canada. J’ai besoin d’établir une comptabilité plus solide, de mieux comprendre les chiffres», partage de son côté Sonia Roy, dont l’entreprise So Meow, qui se spécialise dans les illustrations de chats anthropomorphiques, offre déjà ses produits dans une quarantaine de boutiques à travers le Québec.

De son côté, Vanessa Isabelle Roy (Fotofibre) fait de l’impression sur textile à partir de photographies «pour permettre aux gens de voyager à partir de chez eux. J’aimerais créer un atelier mobile et travailler à distance pour pouvoir partager mon expérience à travers mes voyages.»

Comme tous souhaitent prendre de l’expansion, l’acquisition de plus amples connaissances en terme de commercialisation fait également partie des buts recherchés. C’est notamment le cas des deux artisans de la région inscrits à la première cohorte, William Leclerc d’Ebenor Percussion de Saint-Romain, concepteur d’instruments de percussions haut de gamme, et Jean-François Bussière d’Atelier Bussière de Lac-Drolet, créateur de produits distinctifs et intemporels en pierre.

«Par votre créativité et votre originalité vous ferez une grande différence. Les entrepreneurs seront au centre de la relance de la ville de Lac-Mégantic», a transmis le maire Jean-Guy Cloutier. Les nombreux intervenants impliqués dans le projet de formation ont aussi profité de la rencontre du 2 février pour assurer les artisans du soutien de leur organisme respectif. En plus de la Ville, la SADC, la SDEG,Desjardins Entreprises, le Bureau de la reconstruction et le Centre de formation professionnelle le Granit, via son cours lancement d’entreprise, font partie des partenaires de l’Accélérateur.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Masonite: la Ville coupe son aide financière
    Actualités Municipalité

    Masonite: la Ville coupe son aide financière

    Rémi Tremblay / 3 décembre 2020
  • L’art libre de Diane Boulet
    Culture

    L’art libre de Diane Boulet

    Claudia Collard / 3 décembre 2020
  • Internet haute vitesse: les élus s’impatientent
    Actualités

    Internet haute vitesse: les élus s’impatientent

    Rémi Tremblay / 3 décembre 2020
  • Soins préhospitaliers d’urgence: le programme d’études se met en place
    Actualités Éducation

    Soins préhospitaliers d’urgence: le programme d’études se met en place

    Rémi Tremblay / 3 décembre 2020
  • Le défi des églises
    Actualités Société

    Le défi des églises

    Rémi Tremblay / 2 décembre 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

1 commentaire

  1. Johanne Rioux

    J'aimerais aider et ai plusieurs idées si on pouvait me mettre en rapport avec le couple d'étudiants à l'origine de l'accélérateur entre autres. Je les ai vu à la télévision et eux ainsi que les participants sont vraiment inspirants.

    Répondre 2017-08-12
    1. Masonite: la Ville coupe son aide financière
    2. L’art libre de Diane Boulet
    3. Internet haute vitesse: les élus s’impatientent
    4. Soins préhospitaliers d’urgence: le programme d’études se met en place
    5. Le défi des églises
    6. L’ombre de la pandémie sur le magasinage des Fêtes
    7. Nouvelles opérations de revalorisation chez Attraction
    «Notre magnifique territoire»
    L’art libre de Diane Boulet
    Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
    1. Opérateur(trice) de machineries légères
      Lac-Mégantic
    2. Direction général
      Lac-Mégantic
    3. Responsable de l’entretien de la patinoire extérieure
      Marston
    4. Opérateur de Ligne
      Scotstown
    5. Chargé(e) des communications et du marketing territorial
      Lac-Mégantic
    Répertoire des entreprises