Nouvelle sortie au nom de la sécurité

Nouvelle sortie au nom de la sécurité - Rémi Tremblay : Actualités

La Coalition a profité du 4e anniversaire de la tragédie pour tenir une nouvelle manifestation, le temps d’une conférence de presse.

La Coalition des citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire à Lac-Mégantic ont profité du quatrième anniversaire de la tragédie pour rappeler au gouvernement fédéral et spécialement à Transports Canada que des correctifs s’imposent toujours pour calmer les inquiétudes des résidants qui voient passer quotidiennement des wagons de matières dangereuses et de produits pétroliers.

Tenant une conférence de presse sur la Marche du vent, le 6 juillet en avant-midi, le groupe souhaitait attirer l’attention sur trois facteurs de risque à la sécurité toujours présents sur le territoire de Lac-Mégantic: le triage à Nantes, la pente prononcée de la voie ferrée entre Nantes et le centre-ville, ainsi que la courbe, où le convoi pétrolier a déraillé dans la nuit du 5 au 6 juillet 2013.

Son porte-parole, Robert Bellefleur, voulait surtout attirer l’attention sur la courbe rapidement construite dans les semaines suivant la tragédie. Cette courbe à 8 degrés, réalisée quatre mois après la tragédie, est plus dangereuse qu’avant, soutient-il. «Pour M. Trudeau, pour M. Garneau, pour M. Lessard, pour M. Heurtel, pour notre député, pour notre maire, c’est encore acceptable d’attendre jusqu’en 2022 pour une solution. On se cache derrière les délais des études. Nous, on veut que la voie de contournement soit annoncée dès cet été et qu’en attendant, on corrige cette courbe de la mort. On voit encore une fois que l’économique passe avant la population!»

De son côté, Richard Poirier, demande aux politiciens de tenir leurs promesses. «On a rencontré Transports Canada deux trois fois, CMQR deux trois fois, à tous les mois on a des conversations téléphoniques avec Transports Canada ; on est allés à Ottawa. On n’a eu que des belles promesses. On espère que M. Trudeau va respecter sa signature et que M. Garneau (le ministre fédéral des Transports) va cesser de dire que la sécurité ferroviaire lui tient à cœur. On demande une confirmation, cet été, que la voie de contournement va se faire dans les plus brefs délais.»

Gilbert Carette doute de la bonne volonté des gouvernements. «On demande à nos dirigeants de mettre leurs bottines de travail. En 2022, à Montréal, il y aura 67 kilomètres de trains électriques. Où en seront les travaux à Lac-Mégantic cette année-là?»

Paul Dostie ajoute: «On discute présentement d’un parc commémoratif. Pouvez-vous vous imaginer un parc avec un train qui va passer juste à côté, en hurlant, quand on sera en train de nous recueillir? Le train va passer «dans» le centre-ville alors qu’avant, il passait «derrière!» 

C’est la nature même des matériaux de remplacement des terres souillées enlevées du centre-ville sinistré qui fait problème aux yeux de Bernard Boulet : «Tous les jours nous vivons un extrême danger. On transporte (sur le rail) de plus en plus de produits pétroliers. Si un train déraillait, les produits s’étendraient à la grandeur du centre-ville à cause du sable, sous les rues, sous les trottoirs et sous les bâtiments.»
Une autre militante de la Coalition, Claude Roy, ne mâche pas ses mots. «Le 1er juillet dernier, Justin Trudeau a demandé pardon pour ce qu’ils ont fait aux autochtones. M. Trudeau devrait maintenant demander pardon aux habitants de Lac-Mégantic.»

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Construction résidentielle encore au ralenti
    Actualités

    Construction résidentielle encore au ralenti

    Rémi Tremblay / 29 septembre 2020
  • Du soutien bien accueilli au CHSLD de Lambton
    Actualités

    Du soutien bien accueilli au CHSLD de Lambton

    Rémi Tremblay / 24 septembre 2020
  • Luc Berthold déplore l’«improvisation» fédérale
    Actualités

    Luc Berthold déplore l’«improvisation» fédérale

    Rémi Tremblay / 24 septembre 2020
  • Territoire huron-wendat:  les municipalités devront faire avec!
    Actualités

    Territoire huron-wendat: les municipalités devront faire avec!

    Rémi Tremblay / 24 septembre 2020
  • Un mois de culture à Lac-Mégantic
    Culture

    Un mois de culture à Lac-Mégantic

    Claudia Collard / 24 septembre 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Construction résidentielle encore au ralenti
  2. Une portion du rang 10 en chantier
  3. Du soutien bien accueilli au CHSLD de Lambton
  4. Luc Berthold déplore l’«improvisation» fédérale
  5. Territoire huron-wendat: les municipalités devront faire avec!
  6. Un mois de culture à Lac-Mégantic
  7. Des racines au mouvement des Incroyables comestibles
«Notre magnifique territoire»
Un mois de culture à Lac-Mégantic
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Appariteur concierge au Centre sportif Mégantic (2 postes)
    Lac-Mégantic
  2. Collaborateur(trice) juridique
    Lac-Mégantic
  3. Hygiéniste dentaire
    Lac-Mégantic
  4. Manoeuvre/agent d’entretien de la voie - Lac-Mégantic
    Lac-Mégantic
  5. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises