Un tracé de contournement... sans les variantes!

Un tracé de contournement... sans les variantes! - Rémi Tremblay : Actualités

Le tracé retenu contourne la ville de Lac-Mégantic sur 12,8 kilomètres et prévoit une voie de desserte au parc industriel. Il longe la voie de contournement routière sur la 161 jusqu’au croisement avec la 204, puis pénètre dans les terres, sur le territoire de la municipalité de Frontenac, avant de relier la voie existante sur la section Mossehead.

Le tracé de la firme Aecom retenu pour le projet de la voie de contournement ferroviaire de 133 M$, annoncé en grande pompe vendredi par les premiers ministres Trudeau et Couillard, ne tient pas compte des variantes que les municipalités de Nantes et Frontenac avaient tenté d’apporter dans les négociations des derniers mois, dans l’espoir d’en arriver à un consensus avec la Ville de Lac-Mégantic.

Ce qui explique le mécontentement de plusieurs citoyens présents lors de la rencontre publique au Centre sportif Mégantic, en fin d’après-midi. À elle seule, la variante proposée par Frontenac portait le projet de construction de la future voie à 370 M$. Elle suggérait une section en tunnel afin d’éviter de couper et d’enclaver des lots de terres agricoles. Identifiée Variante Frontenac-2B, la solution de Frontenac permettait d’éliminer les ponceaux et les passages à niveau et d’éviter l’interférence avec les cours d’eau, mais son coût a été jugé trop élevé. Parmi les inconvénients, la main-d’œuvre supplémentaire estimée à l’équivalent d’une personne à plein temps et le fait que le tunnel ne pourrait pas être utilisé pour le transport de trains de voyageurs.

En tenant compte de la variante suggérée par Nantes, le coût du projet était estimé à 171 M$. La Variante Nantes-2C avait comme avantage de libérer des terrains au sud de la route 161 pour un développement futur, d’éliminer trois passages à niveau publics et de conserver la rue Pie XI telle quelle, avec un pont d’étagement. Parmi les inconvénients, les coûts reliés à la construction de trois étagements supérieurs supplémentaires, au croisement du 10e Rang, à la rue
Pie XI et à la 161.

Faisant face à un feu nourri de critiques, à la tribune, Barry Palynchuk, représentant pour AECOM, Carole Richard, conseillère Service biens immobiliers chez Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC), Guy Harvey, directeur équipe Service client à la SPAC, Brigitte Diogo, directrice générale pour la Sécurité ferroviaire chez Transport Canada, Alain Cacchione, modérateur Transport Canada, Marie-Claude Petit, directrice générale, programme d’infrastructure et transport TC, Jean-Marc Bissonnette, directeur Division transport ferroviaire au ministère des Transports de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, Christian Pelletier du ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire ainsi que Jean Hardy, directeur de projet pour Stantec.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Cinéma en zone rouge: «C’est toujours ça de gagné!»
    Actualités Économie

    Cinéma en zone rouge: «C’est toujours ça de gagné!»

    Rémi Tremblay / 25 février 2021
  • La COVID-19 à zéro «presque» partout!
    Actualités Santé

    La COVID-19 à zéro «presque» partout!

    Rémi Tremblay / 25 février 2021
  • Un milieu extraordinaire, celui des soins palliatifs!
    Actualités

    Un milieu extraordinaire, celui des soins palliatifs!

    Rémi Tremblay / 24 février 2021
  • La tragédie a engendré des dépenses de 129 M$
    Actualités Municipalité

    La tragédie a engendré des dépenses de 129 M$

    Claudia Collard / 23 février 2021
  • Pas de confinement pour les services de La Bouée
    Actualités Société

    Pas de confinement pour les services de La Bouée

    Claudia Collard / 22 février 2021
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Cinéma en zone rouge: «C’est toujours ça de gagné!»
  2. La COVID-19 à zéro «presque» partout!
  3. Un fort énorme!
  4. Un milieu extraordinaire, celui des soins palliatifs!
  5. La tragédie a engendré des dépenses de 129 M$
  6. Pas de confinement pour les services de La Bouée
  7. Les salariés du Maxi réclament le retour de la prime COVID
La transparence avant l’argent!
Marie-Lumière, ou le droit de guérir autrement
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. MÉCANICIEN D’ENTRETIEN / soudeur (SCIERIE BOIS FRANC)
    Lambton
  2. Secrétaire de gestion
    Lac-Mégantic
  3. Opérateur de travaux publics
    Nantes
  4. Aviseur technique
    Lac-Mégantic
  5. Préposé(e) serveur(euse)
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises