Abonnement

Avant la ligne d'arrivée

Avant la ligne d'arrivée -   : Actualités

Gloriane Blais, Parti québécois

«Je n’avais jamais reçu de tels signaux encourageants auparavant. Dès le début de cette campagne, les gens m’ont dit: tu lâches pas! Le comté est considéré prenable pour le Parti québécois. C’est naturel pour moi de persévérer. Ça fait tellement partie de mon ADN. Et je n’ai jamais été aussi dans le bonheur que ça. Je sens une belle énergie en 2018. Sans doute que l’idéal de faire un pays me porte. Je veux m’assurer que toutes les écoles classées D (mauvais état) et E (très mauvais état) subissent des transformations importantes. Il faut un appui ferme aux écoliers, aux enseignants, aux parents et aux directions d’écoles. Quant à la maternelle 4 ans, on peut y songer à long terme, mais la proposition de la CAQ est irréaliste. François Legault sous-estime financièrement cet engagement.»

Sylvain Dodier, Parti vert

«Le Parti vert est un parti fédéraliste. Ce qui m’intéresse c’est d’être très près des gens. Ça suffit de demander aux gens de se responsabiliser sans leur donner les moyens de se responsabiliser! Le communautaire, c’est la colonne vertébrale du comté. Selon moi, tout député devrait siéger dans les CDC (Corporation de développement communautaire) de son comté. Pas comme décideur mais comme observateur, pour entendre ce que les gens ont à dire être en lien direct avec les réalités du milieu. L’équipe du Parti vert est extraordinaire. Il y a beaucoup de jeunes allumés, mon chef Alex Tyrell a 30 ans, il est hyper brillant. On dit oui aux voitures électriques et au déploiement de bornes de recharge mais on préconise plutôt que cet argent-là soit investi dans le transport en commun, qu’on veut complètement gratuit.»

Francois Jacques, CAQ

«Je sens qu’il y a une profonde volonté de changement dans la population. Plus que jamais, les gens veulent un gouvernement et un député qui pensent aux régions d’abord, qui pensent et établissent des programmes qui répondent aux besoins spécifiques de la ruralité. Il faut mettre un terme au mur à mur, aux solutions pensées pour les grandes villes et appliquées aux régions qui doivent vivre avec les conséquences de ces programmes mal adaptés à leur réalité. Il est temps que Mégantic envoie un message fort: le Parti s’est traîné les pieds dans Mégantic et les citoyens savent qu’ils ont été tenus pour acquis. Maintenant, le choix du changement c’est la CAQ et les citoyens me confirment que nous sommes la seule option pour remplacer le Parti libéral dans Mégantic.»

Andrée Larrivée, Québec solidaire

«On a encore du travail de terrain à faire, mais je vois une belle mobilisation dans notre circonscription. Ce vent de sentir que quelque chose de différent se passe. Je ne comprends pas cette façon de vouloir maintenir les gens dans la pauvreté. L’idée d’un salaire minimum à 15$ permettrait de rehausser le niveau de vie minimum. Une autre mesure que l’on propose, c’est d’augmenter les prestations d’aide sociale pour les gens ayant des contraintes sévères à l’emploi. Les gens sont préoccupés par ce qui s’est passé en santé. On subit les mesures d’austérité comme ailleurs. Le cynisme a servi et sert encore aux vieux partis! On nous a tellement taxés d’être des pelleteux de nuages. Pourtant nos propositions sont simples, c’est de prendre soin de tout le monde. D’apporter un réel changement dans la vie des gens!»

Robert G. Roy, Parti libéral

«Je suis différent, un gars de terrain qui a 17 ans d’expérience dans le monde municipal. J’ai été conseiller, maire, je suis présentement préfet du Haut-Saint-François. Je connais les rouages. Je ne serai pas le gars qui va vous dire oui tout le temps. Mais je vais appuyer les projets structurants, travailler avec mon équipe sur les projets ayant besoin d’amélioration. Je vais prendre le temps d’écouter, de bien comprendre votre projet, voir comment on peut le faire évoluer. Si ce n’est pas possible, je vais vous dire la vérité. C’est important si on veut conserver le respect de ses électeurs. Les MRC recevront 15 M$ par année afin d’appuyer les acteurs socioéconomiques qui auront pour mandat de faciliter les travailleurs venus d’ailleurs ainsi que 10M$ par année de plus pour bonifier les services de francisation en entreprise.»

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Construction résidentielle encore au ralenti
    Actualités

    Construction résidentielle encore au ralenti

    Rémi Tremblay / 29 septembre 2020
  • Du soutien bien accueilli au CHSLD de Lambton
    Actualités

    Du soutien bien accueilli au CHSLD de Lambton

    Rémi Tremblay / 24 septembre 2020
  • Luc Berthold déplore l’«improvisation» fédérale
    Actualités

    Luc Berthold déplore l’«improvisation» fédérale

    Rémi Tremblay / 24 septembre 2020
  • Territoire huron-wendat:  les municipalités devront faire avec!
    Actualités

    Territoire huron-wendat: les municipalités devront faire avec!

    Rémi Tremblay / 24 septembre 2020
  • Un mois de culture à Lac-Mégantic
    Culture

    Un mois de culture à Lac-Mégantic

    Claudia Collard / 24 septembre 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Construction résidentielle encore au ralenti
  2. Une portion du rang 10 en chantier
  3. Du soutien bien accueilli au CHSLD de Lambton
  4. Luc Berthold déplore l’«improvisation» fédérale
  5. Territoire huron-wendat: les municipalités devront faire avec!
  6. Un mois de culture à Lac-Mégantic
  7. Des racines au mouvement des Incroyables comestibles
«Notre magnifique territoire»
Un mois de culture à Lac-Mégantic
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Appariteur concierge au Centre sportif Mégantic (2 postes)
    Lac-Mégantic
  2. Collaborateur(trice) juridique
    Lac-Mégantic
  3. Hygiéniste dentaire
    Lac-Mégantic
  4. Manoeuvre/agent d’entretien de la voie - Lac-Mégantic
    Lac-Mégantic
  5. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises