Luc Berthold déplore l’«improvisation» fédérale

Luc Berthold déplore l’«improvisation» fédérale  - Rémi Tremblay : Actualités Politique

Le député de Mégantic-L’Érable, Luc Berthold, a peine à comprendre pourquoi le fédéral a si peu partagé l’information dans le dossier des consultations autochtones sur les projets d’infrastructures municipales.

Loin de lui l’idée de partir sur le sentier de la guerre avec le gouvernement fédéral pas plus qu’avec la Nation huronne-wendat. Mais le député de Mégantic-L’Érable, Luc Berthold, a peine à comprendre pourquoi le fédéral a si peu partagé l’information dans le dossier des consultations autochtones sur les projets d’infrastructures municipales.

«C’est carrément de l’improvisation de la part du gouvernement qui a signé ça à la sauvette», déplore le député qui cherche encore des réponses auprès des ministères, qui eux se renvoient la balle.

Le 9 juillet dernier, interpellé par les municipalités de son comté qui se sont retrouvés sur la carte du territoire ancestral du Niowentsïo, Luc Berthold a adressé une lettre à la ministre des Affaires autochtones et du Nord du Canada, Carolyne Bennett, et à son homologue au ministère de l’Infrastructure et des collectivités, Catherine McKenna, questionnant l’impact de l’entente sur le programmes d’infrastructures.

«Le manque de transparence et l’échec du gouvernement dans son devoir d’informer les municipalités et les villes sur cette obligation qu’a Infrastructure Canada de consulter, entrainent des délais et des reports dans la réalisation des travaux», écrivait-il notamment à la ministre McKenna. Tout en lui précisant, cette fois à la ministre Bennett: «Je ne remets pas en question ce processus de consultation  avec les nations autochtones concernées. Je déplore cependant le manque de transparence dont votre gouvernement a fait preuve, en négligeant d’informer directement les élus municipaux de cette entente (signée en janvier 2019) et de la nouvelle marche à suivre pour éviter tout retard dans les projets.»

Le député de Mégantic-L’Érable aurait également aimé savoir de la ministre des Affaires autochtones, si le gouvernement fédéral avait consulté les autres nations autochtones «qui ont aussi des droits ancestraux sur ce territoire» avant de signer le protocole avec la Nation huronne-wendat.

Dans sa réponse, la ministre Bennett fait une mise au point: «La Couronne a l’obligation constitutionnelle de consulter et, s’il y a lieu, de mettre en place des mesures d’accommodement lorsqu’elle envisage des actions susceptibles d’avoir un effet préjudiciable sur les droits ancestraux ou issus d’un traité, qu’ils soient établis ou potentiels.» Et plus loin elle souligne : «Une collaboration avec les élus municipaux est à considérer, en partenariat avec les ministères provinciaux appropriés. À noter toutefois qu’en décembre 2019, la Nation huronne-wendat a communiqué avec 350 municipalités et municipalités régionales de comté situées dans le Nionwentsïo afin de les informer du protocole sur la consultation et l’accommodement.»

Et la ministre Bennett de s’en remettre à sa collègue Catherine McKenna «pour vous fournir une réponse plus complète concernant les projets d’infrastructures.» Et la réponse de la responsable de l’Infrastructure et des collectivités se fait toujours attendre.

 

 

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Brocanteur à la recherche d’une relève
    Actualités

    Brocanteur à la recherche d’une relève

    Rémi Tremblay / 18 juillet 2024
  • Rencontre pour les 35 ans de l’Érable et le Chêne
    Actualités

    Rencontre pour les 35 ans de l’Érable et le Chêne

    Rémi Tremblay / 18 juillet 2024
  • Le plein d’art à Piopolis cet été
    Culture

    Le plein d’art à Piopolis cet été

    Claudia Collard / 18 juillet 2024
  • Scierie Tech ferme ses portes
    Actualités Économie

    Scierie Tech ferme ses portes

    Rémi Tremblay / 18 juillet 2024
  • Clovis a changé la vie de Claude Chapdelaine
    Actualités

    Clovis a changé la vie de Claude Chapdelaine

    Rémi Tremblay / 15 juillet 2024
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Brocanteur à la recherche d’une relève
  2. Rencontre pour les 35 ans de l’Érable et le Chêne
  3. Le plein d’art à Piopolis cet été
  4. Scierie Tech ferme ses portes
  5. Un Super Beach Party à Saint-Ludger
  6. Moonie's Mood au rendez-vous le 18 juillet
  7. Clovis a changé la vie de Claude Chapdelaine
La lumière jaune
Le plein d’art à Piopolis cet été
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Journalier, chauffeur et opérateur en voirie
    Nantes
  2. Ébouteur
    Woburn
  3. Chauffeur Classe 1 ou 3
    Lac-Mégantic
  4. EMPLOYÉ AUX TRAVAUX PUBLICS
    Frontenac
  5. EMPLOYÉ À L’ENTRETIEN DES PARCS, DES INFRASTRUCTURES ET DES BÂTIMENTS
    Frontenac
Répertoire des entreprises