Chapelle du rang 1

Les Clouspines réussissent toujours à faire rire!

Les Clouspines réussissent  toujours à faire rire! - Rémi Tremblay : Actualités

Les comédiens Guy Dostie, Claudia Collard et Suzanne Harpin et le metteur en scène Adrien Aubert en pleine répétition. Deux autres comparses, Louise Latulipe et Pierre Paquet, sont également de la distribution.

Encore le même stress à quelques jours de la première! Pour les cinq comédiens de la troupe amateur qui ont accepté de livrer la pièce Sans toit ni loi, de Chantal Cadieux, la maîtrise du texte et l’art du jeu de scène font partie des défis à relever, neuf mois après la tragédie. Ils auraient pu répondre: non merci, je passe mon tour. Mais jouer une comédie dramatique, c’est aussi une thérapie. Et un hommage à deux membres de la troupe disparues l’an dernier, Dominik Leblanc et Yolande Berteyac. Que le rideau se lève sur les intrigues de La Maison du Bonheur !

Dans le corridor menant à la salle de répétition, ce jour-là, des cris et des menaces se font entendre! De toute évidence, quelqu’un pointe une arme. À l’étage au-dessus de la Caisse des Hauts-Cantons, un drame se dessine. Mais une fois poussée la porte, on se détend. Les comédiens s’interrompent. Ils ne semblent pas effrayés outre mesure. Encore moins Adrien Aubert, le metteur en scène, qui intervient à l’occasion. Telle intonation de voix à corriger, tel geste à poser pour lier des jambes, tel cri de frayeur à élever d’un ton pour faire vrai…

D’abord l’histoire à raconter: Jocelyne (Suzanne Harpin), une infirmière sans emploi, et son frère cadet, Paul (Guy Dostie), ont transformé la maison héritée de leur mère en auberge pour personnes seules désireuses de vivre une vie de famille reconstituée. Ils s’affairent aux derniers préparatifs avant l’ouverture de leur Maison du Bonheur lorsqu’un voleur (Pierre Paquet), blessé et en fuite, surgit dans le décor, compromettant l’accueil, au petit matin, de leur première pensionnaire, Lucille (Louise Latulippe), et de sa fille, Luce (Claudia Collard).

Théâtre d’été pour adultes, avec violence modérée. Le texte, Chantal Cadieux l’a écrit en 2000. Adrien Aubert en est à sa troisième mise en scène pour Les Clouspines. Il est donc familier avec les comédiens qui ont accepté de jouer malgré tout. Malgré moins de temps de préparation que les autres années, malgré un nouveau local de répétition, moins accommodant que le sous-sol de l’église de Fatima qui tombe en morceaux, tout juste à côté.

«Nous avons tous la volonté de rire et de faire rire; d’aller de l’avant», explique le metteur en scène, lui aussi à des années lumière de cette nuit de tragédie au cours de laquelle il a pris des images saisissantes en criant: oh my god, oh my god!

Autre inconvénient, pas d’espace d’atelier pour recréer l’intérieur d’une maison de campagne. Sur la scène de Montignac, Bernard Champagne et Jean Labbé utiliseront davantage le mobilier pour faire office de points de repère.

À huis clos, la Maison du Bonheur parvient étrangement à réunir les familles, avec des personnages riches dotés de personnalités bien différentes! Pour eux, promesse d’une nouvelle vie; pour le public, promesse d’une soirée divertissante en compagnie d’une troupe qui n’a plus à faire ses preuves dans l’art de distraire. Les 10, 11 et 12 avril, dès 20h00, à l’auditorium Montignac. Ambiance familiale quelque peu disjonctée, mais tout à fait réussie.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 mai 2022
  • Proximité et magie signées Marie Mai
    Culture Musique

    Proximité et magie signées Marie Mai

    Claudia Collard / 24 mai 2022
  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
  • Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
    Actualités Économie

    Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
    Actualités Politique

    Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
  2. Proximité et magie signées Marie Mai
  3. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
  4. À nous deux Parkinson!
  5. Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
  6. Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
  7. Tout un spectacle avec Andréanne A. Malette!
Aux portes de l’abdication
Proximité et magie signées Marie Mai
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
  2. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  3. Intervenant(e) et animateur(trice)
    Lac-Mégantic
  4. Conseiller(ère) en boutique
    Nantes
  5. Mécanicien(ne) de véhicules de loisirs
    Nantes
Répertoire des entreprises