Recyc-Québec

Au nom de la loi!

J’écoute 19-2 le mercredi soir à Radio-Canada. J’adore Chartier et Berrof. Ils ont le gun! Le pouvoir! Le pouvoir du gun! Les deux flics ont la déontologie policière un peu lousse, la cravate desserrée. Encore un dernier épisode et la série sera malheureusement terminée. J’ai pas d’arme à la maison, mais tout jeune, mon frère aîné avait acheté pour 10$ une .22 à canon tronçonné. Le pouvoir du gun, quand t’es kid, te donne une assurance incroyable. Assez pour oublier les règles de la plus élémentaire prudence. Ce qui devait arriver arriva. Un jour ça cogne à la porte. Ma mère répond. Sur la galerie, un flic en civil. Un fédéral de la GRC. Impressionnant à voir, dans notre petite rue tranquille du bonheur rural. Mon frère a dû rendre l’arme, confisquée parce qu’illégale! En plus d’avoir perdu son 10$ entre les mains de M. Riverin! Fini les randonnées sur la grève à essayer de tirer les corbeaux qui s’enfuyaient en se moquant de nous. Le terrorisme n’avait pas encore été inventé à l’époque. C’est plus un phénomène de l’ère moderne. Alors, on ne pensait pas mal faire avec une arme.

Moi, ma première expérience avec un canif a été de taillader un poignet d’un voisin après qui je courrais. Quand tu cours, les bras te balancent, donc, si la lame de ton canif pointe à l’extrémité de la main gauche, c’est fort possible que tu finisses par atteindre le poignet droit du gars après qui tu cours, juste pour t’amuser. Au moins, nous, on jouait dehors. Me souviens de m’être caché dans une chambre quand la mère du voisin était venue se plaindre à la mienne que j’avais blessé son fils!

Stephen Harper a dû un jour être jeune et triper, lui aussi, sur les histoires de Kit Carson, de Josh Randall le chasseur de prime et du Justicier Masqué, comme je tripe aujourd’hui sur les deux flics délinquants de 19-2.

Mais c’est pas une raison, parce que t’as déjà été jeune, pour dire aujourd’hui un tas de conneries, comme l’a fait sa puissante directrice de campagne nationale, Jenni Byrne, qui envoyait ce message, encore toute excitée! «En tant que personne ayant grandi dans une région rurale de notre pays, j’ai été fier (t’es une femme, alors écris fière !) d’entendre ce que le Premier ministre avait à dire hier. Il a dit que la possession d’armes à feu est importante pour la sécurité de ceux qui n’ont pas accès à une aide policière immédiate. Notre Parti conservateur reconnaît que les armes à feu sont importantes pour le mode de vie, les loisirs et la sécurité de nombreux Canadiens. Et nous défendons les propriétaires d’armes à feu respectueux des lois.»

Venue des confins du défunt Reform Party de l’Ouest canadien, Jenni Byrne est décrite comme la femme la plus puissante à Ottawa. Je gage qu’elle dort avec un gun chargé sous l’oreiller.

Je comprends donc que tu les respectes, les propriétaires d’armes à feu Madame Fière! C’est ta base électorale, Madame Chose! Même Christian Paradis compte sur le vote des propriétaires d’armes à feu de son comté rural pour remporter ses élections. Les armes à feu, c’est vrai, font partie de notre mode de vie rurale. C’est pas gênant à dire. Ce qui l’est c’est de se servir de cette caractéristique du monde rural pour faire de la petite politique partisane, à quelques mois de l’élection générale.

La Madame Byrne se sert de notre rapport aux armes pour tirer à gros calibres sur les nécessairement méchants libéraux et les non moins épeurants néodémocrates, leur prêtant des intentions presque diaboliques. Je la connais pas Jenni (ne faites pas de mauvais jeux de mots comme dans… pas d’génie), mais son argumentaire est tellement malhonnête. Elle écrit: «Qu’est-ce que Trudeau a à dire à ce sujet ? «S’il y avait un vote demain, je voterais une fois de plus pour le maintien du registre des armes d’épaule.» Et le chef du NPD Thomas Mulcair? «La position du NPD sur le registre des armes d’épaule est que nous sommes en faveur de l’enregistrement des armes.» Sa conclusion qu’elle tire de leurs propos: «Ils veulent rendre la vie plus difficile aux honnêtes chasseurs, agriculteurs et tireurs sportifs en rétablissant le registre des armes d’épaule. D’un autre côté, ils s’opposent à tout ce que nous faisons pour punir les criminels qui utilisent des armes à feu pour commettre des crimes.»

S’il vous plaît, amis conservateurs, que quelqu’un lui explique à votre directrice de campagne nationale, la «Arnold Schwarzenegger» des Canadiens que pour punir les criminels, les forces de police et les intervenants de la justice, du moins au Québec, répètent que le registre des armes d’épaule que Stephen Harper s’est empressé d’abattre était un outil précieux pour favoriser l’arrestation des criminels et leur mise en accusation, pieds et poings liés devant les tribunaux. Au nom de la loi ! Expliquez-lui aussi que ça prenait moins de temps pour enregistrer une arme à feu que sa déclaration de revenus.

J’ai bien peur que Stephen Harper réussisse son pari qu’en faisant accroire aux Canadiens que leur sécurité est menacée face aux méchants terroristes et qu’elle ne peut être assurée que dans la mesure où ils s’arment pour mieux se défendre, dans leurs lointaines campagnes, comme le font si bien les «Amaricains». Et qu’on va voter pour lui et son équipe, parce que ce sont les seuls qui comprennent que nos libertés se gagnent à la pointe du fusil.

Seigneur, j’ai pas hâte à l’automne. Harper va utiliser le même stratagème que son ami israélien qui vient de se faire réélire après une campagne de peur. Si ça marche là-bas, par Allah, ça peut marcher ici, pense Jenni.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 mai 2022
  • Proximité et magie signées Marie Mai
    Culture Musique

    Proximité et magie signées Marie Mai

    Claudia Collard / 24 mai 2022
  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
  • Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
    Actualités Économie

    Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
    Actualités Politique

    Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
  2. Proximité et magie signées Marie Mai
  3. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
  4. À nous deux Parkinson!
  5. Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
  6. Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
  7. Tout un spectacle avec Andréanne A. Malette!
Aux portes de l’abdication
Proximité et magie signées Marie Mai
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
  2. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  3. Intervenant(e) et animateur(trice)
    Lac-Mégantic
  4. Conseiller(ère) en boutique
    Nantes
  5. Mécanicien(ne) de véhicules de loisirs
    Nantes
Répertoire des entreprises