Recyc-Québec

Marc Garneau accueilli avec respect et… déception!

Marc Garneau accueilli  avec respect et… déception! - Rémi Tremblay : Actualités
Le ministre des Transports, Marc Garneau, a laissé derrière lui peu d’enthousiasme après son passage à Lac-Mégantic.
Marc Garneau accueilli  avec respect et… déception! - Rémi Tremblay : Actualités
Marc Garneau accueilli  avec respect et… déception! - Rémi Tremblay : Actualités
Marc Garneau accueilli  avec respect et… déception! - Rémi Tremblay : Actualités
Marc Garneau accueilli  avec respect et… déception! - Rémi Tremblay : Actualités
Marc Garneau accueilli  avec respect et… déception! - Rémi Tremblay : Actualités
Marc Garneau accueilli  avec respect et… déception! - Rémi Tremblay : Actualités
Marc Garneau accueilli  avec respect et… déception! - Rémi Tremblay : Actualités

Le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, a laissé derrière lui peu d’enthousiasme après son passage à Lac-Mégantic. Même en répétant deux fois plutôt qu’une qu’il faisait de la sécurité ferroviaire sa «priorité absolue» lui consacrant probablement 50% de son temps, a-t-il dit, il a laissé sur leur faim les citoyens venus entendre des engagements de sa part quant à la solution souhaitée de tous, y compris les élus, une voie de contournement ferroviaire!

Le maire de Lac-Mégantic, Jean-Guy Cloutier, avait mis la table en début de rencontre publique : «Monsieur Garneau, sachez que votre visite est importante pour les citoyens de Lac-Mégantic», réitérant le souhait de voir le train contourner sa ville, afin de permettre à ses citoyens de dormir sur leurs deux oreilles.
«Ce qui s’est passé ici a réveillé le pays et j’en entends parler tous les jours. Toutes les communautés
veulent parler de sécurité ferroviaire», a reconnu le ministre Garneau, rappelant les mesures adoptées par son ministère après la tragédie, dont l’immobilisation des trains pour la nuit, le remplacement en plusieurs phases des vieux DOT-111 par des wagons-citernes renforcés, les TC 117, et la loi sur la sécurité et l’imputabilité en matière ferroviaire, «pour que, si quelque chose se passe, elles (les compagnies ferroviaires) aient les moyens pour payer pour tous les coûts.»

Montréal, Maine & Atlantique ne disposait que d’une assurance de 25 millions de dollars pour éponger les dégâts du 6 juillet 2013, pas tous chiffrés encore mais qui devraient dépasser le demi milliard.
Se portant à la défense du chemin de fer, le ministre des Transports a tenu à rappeler que pour 280 milliards de dollars en marchandises étaient transportés à travers tout le pays chaque année. «Et on veut que ce soit fait de manière sécuritaire», a-t-il insisté, avant de se prêter à une période de questions du public.

Sur l’étude de faisabilité d’une voie de contournement, le ministre s’est contenté de dire qu’il fallait faire les choses dans le bon ordre et attendre le résultat du travail de la firme Aecom. «On commence à voir les données préliminaires. Je veux voir tous les détails de cette étude-là», a-t-il insisté. Le rapport d’étape de l’étude a déjà été livré aux élus. La population en prendra connaissance à la mi-mai lors d’assemblées publiques.

Si certains citoyens font encore confiance à Transports Canada, d’autres, tel le citoyen Paul Dostie, se montrent encore très sceptiques. «Le rapport de confiance a été détruit le 6 juillet 2013. Depuis, il y a eu en moyenne un accident ferroviaire par mois. La confiance c’est une pente que vous allez devoir travailler fort pour la remonter, parce que vous l’avez perdue.» Rappelant la réalité locale, «avec des citoyens qui ont quitté la ville et d’autres qui se préparent à le faire», Paul Dostie a émis une solution : «la seule façon de s’en sortir c’est l’aide humanitaire». Il propose que le fédéral puise 5% de son budget d’aide humanitaire pour financer la construction de la voie de contournement et doter la région de voies ferrées parmi les plus sécuritaires.

D’autres intervenants ont mis en doute les inspections sur le terrain, alors que les fonctionnaires eux-mêmes se plaignent d’être retenus dans les bureaux. «Mégantic mérite une enquête indépendante complète», a aussi lancé une résidante de Saint-Hyacinthe, Nicole Jetté, préoccupée par la problématique du transport des matières dangereuses sur les voies ferrées.

À son tour, le porte-parole de la Coalition des citoyens et organismes engagés dans la sécurité ferroviaire, Robert Bellefleur, a tenu à exprimer sa déception au sortir de la rencontre en tête à tête obtenue par son groupe avec le ministre, une heure avant la rencontre publique. Parmi les demandes de la Coalition, le rehaussement à la classe 2 de voie ferrée traversant Lac-Mégantic. Réponse du ministre : «Ce sont les chemins de fer qui décident dans quelle classe elles veulent rouler. Notre rôle c’est de les inspecter, pour s’assurer qu’elles sont conformes aux normes.»

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
  • Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
    Actualités Économie

    Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
    Actualités Politique

    Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km
    Actualités Société

    Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km

    Claudia Collard / 16 mai 2022
  • Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
    Culture Humour

    Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé

    Claudia Collard / 16 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
  2. À nous deux Parkinson!
  3. Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
  4. Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
  5. Tout un spectacle avec Andréanne A. Malette!
  6. Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km
  7. Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
Monsieur l’ambassadeur
Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
  2. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  3. Intervenant(e) et animateur(trice)
    Lac-Mégantic
  4. Conseiller(ère) en boutique
    Nantes
  5. Mécanicien(ne) de véhicules de loisirs
    Nantes
Répertoire des entreprises