Les cheminots Tom Harding et Richard Labrie comptent sur 2250 partisans

Les cheminots Tom Harding et Richard Labrie comptent sur 2250 partisans - Rémi Tremblay : Actualités

Karl «Fritz» Edler du Comité de défense de Tom Harding et de Richard Labrie.

Créé en 2015, le Comité pour la défense de Tom Harding et de Richard Labrie, deux des trois accusés de négligence criminelle en rapport aux 47 victimes de la tragédie ferroviaire du 6 juillet 2013 à Lac-Mégantic, a déposé mardi, au palais de justice de Sherbrooke, des pétitions signées par plus de 2250 personnes tant aux États-Unis qu’au Canada, demandant l’abandon des charges.

«Les enquêtes ont déjà déterminé que les actions de ces deux hommes ne sont prédominantes dans ce qui a provoqué la tragédie, estime le représentant du Comité, Karl «Fritz» Edler, un ingénieur de train de 35 ans d’expérience. Le train fou qui a tué 47 personnes et détruit la moitié du centre-ville était le résultat d’une voie ferrée gérée de manière irresponsable, une situation aggravée par un manque de surveillance du gouvernement et de la réglementation en matière de sécurité. Il y avait une culture de sécurité laxiste qui doit changer.»

Tom Harding et Richard Labrie sont tous les deux membres des Cheminots Unis d’Amérique (Railroad Workers United). La puissante organisation syndicale estime qu’ils servent de boucs-émissaires dans ces procédures judiciaires au terme desquelles les accusés risquent la prison à vie. Selon la RWU «la pratique irresponsable d’envoyer des trains unitaires de la forme la plus volatile avec seulement un membre d’équipage illustre le mépris pour la sécurité publique de la Montréal Maine & Atlantic Railroad, dont les hauts dirigeants n’ont eu aucune sanction juridique.»

«Le nombre de trains fugueurs signalés au Canada a augmenté chaque année depuis Lac-Mégantic, d’ajouter Fritz Edler. Pas étonnant que les gens de Lac-Mégantic n’ont plus confiance dans les actions actuelles des compagnies de chemin de fer ou les agences gouvernementales pour assurer leur sécurité et qu’ils réclament une voie de contournement autour de la ville plutôt que de poursuivre à travers la ville.»
L’organisation syndicale croit que la condamnation de ses membres serait «un obstacle à la culture de la sécurité» et à la vérité quant à la pleine responsabilité de la tragédie.

À sa troisième visite à Lac-Mégantic, le 10 juillet dernier, Karl «Fritz» Edler a parlé d’une «mobilisation incroyable» surtout aux États-Unis.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Fin de la grève chez Maxi
    Actualités Économie

    Fin de la grève chez Maxi

    Claudia Collard / 8 décembre 2022
  • Engouement pour l’actualité astronomique
    Actualités

    Engouement pour l’actualité astronomique

    Rémi Tremblay / 8 décembre 2022
  • Hommage au talent de Dédé Fortin
    Culture

    Hommage au talent de Dédé Fortin

    Claudia Collard / 7 décembre 2022
  • Bassin de rétention: travaux préparatoires
    Actualités Environnement

    Bassin de rétention: travaux préparatoires

    Claudia Collard / 7 décembre 2022
  • Réouverture du Maxi?
    Actualités Économie

    Réouverture du Maxi?

    Claudia Collard / 7 décembre 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Florilège de Noël à Lambton
  2. Fin de la grève chez Maxi
  3. Une victoire et une défaite pour le Junior A
  4. Engouement pour l’actualité astronomique
  5. Hommage au talent de Dédé Fortin
  6. Bassin de rétention: travaux préparatoires
  7. Réouverture du Maxi?
Le malaise
Hommage au talent de Dédé Fortin
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Découpage, collage et emballage de médaillons de porcelaine
    Lac-Drolet
  2. Camionneur
    Woburn
  3. intervenant social/intervenante sociale
    dans la MRC du Granit
  4. Moniteur(e) de ski de fond
    Lac-Mégantic
  5. Moniteur(e) de planche a neige
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises