BANQ

Vincent Blais qualifié pour le Championnat du monde d’Ironman

Vincent Blais qualifié pour  le Championnat du monde d’Ironman - Rémi Tremblay : Sports

Vincent Blais court vers le Championnat du monde d’Ironman.

Les Méganticois l’ont d’abord connu comme un biathlète accompli. Il a jadis fait le circuit à l’international comme membre de l’équipe canadienne. Voilà qu’il court encore, cette fois comme triathlète, à la conquête d’un titre Ironman. Membre des Forces armées canadiennes, il vient de se qualifier pour le Championnat du monde d’Ironman qui sera disputé le 13 octobre, à Kona, Hawaï.

«Mon premier triathlon a été le Canada Man 2017. Je voyais cette course comme l’opportunité de représenter les gens de la région, de compétitionner chez moi, dans mon terrain de jeu, et c’était surtout ma façon de continuer à aller de l’avant», livre-t-il à l’Écho.

Depuis qu’il est tout petit, il ressent le même électrochoc en voyant une ligne de départ et d’arrivée : «il y a deux fils qui se connectent et l’adrénaline monte.» Faire la compétition dans sa ville natale lui a procuré une dose d’énergie supplémentaire. «J’étais crinqué à bloc, comme on dit. Cette course a été incroyable et m’a fait beaucoup de bien. J’étais très heureux de voir que l’événement apportait autant d’énergie positive à la région. C’est là que j’ai réalisé que ce genre d’épreuve était dans mes cordes.»

L’expérience méganticoise l’a poussé à joindre l’équipe de triathlon des Forces armées canadiennes. «Depuis le début de l’été, j’ai la chance et l’honneur d’être entouré par un groupe de personnes et d’athlètes expérimentés qui m’aident énormément à poursuivre mon apprentissage en triathlon. Mes collègues militaires du Service incendie de la 3e Escadre de Bagotville me supportent également au quotidien et je les en remercie grandement.»

L’Ironman du Mont-Tremblant, le 18 août, son quatrième triathlon à vie, lui aura permis d’obtenir un laissez-passer pour Hawaï. «J’ai complété l’épreuve de 3.8 km de natation, 180 km de vélo et 42 km de course à pied en 9h32min13sec avec le sourire aux lèvres, quand j’ai entendu au fil d’arrivée «Vincent Blais de Lac-Mégantic you are Ironman !» J’ai terminé 30e sur 2464 athlètes au départ, et 3e dans mon groupe d’âge 25-29 ans.»

D’ici son départ pour Hawaï, Vincent poursuivra sa préparation avec le Demi-Ironman Superfrog, le 16 septembre, cette fois en Californie. «Mon objectif? Poursuivre mon apprentissage dans ce nouveau sport et en profiter au maximum!»

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Du haut des airs, un immense tapis vert!
    Actualités

    Du haut des airs, un immense tapis vert!

    Rémi Tremblay / 6 août 2020
  • À la rencontre des quatre éléments
    Culture

    À la rencontre des quatre éléments

    Claudia Collard / 3 août 2020
  • Un centre-ville coloré et festif pour l’été
    Actualités

    Un centre-ville coloré et festif pour l’été

    Claudia Collard / 23 juillet 2020
  • Des sculptures encore cibles de vandales!
    Actualités

    Des sculptures encore cibles de vandales!

    Claudia Collard / 23 juillet 2020
  • Une bonne nouvelle  qui en cache une mauvaise?
    Actualités

    Une bonne nouvelle qui en cache une mauvaise?

    Claudia Collard / 23 juillet 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Du haut des airs, un immense tapis vert!
  2. Chez les petits Torrieux
  3. Un esprit de partage qui se propage
  4. À la rencontre des quatre éléments
  5. Un centre-ville coloré et festif pour l’été
  6. Des sculptures encore cibles de vandales!
  7. Une bonne nouvelle qui en cache une mauvaise?
Docile ou non?
À la rencontre des quatre éléments
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Conseiller(re) en vente
    Lac-Mégantic
  2. Technicien(ne) de travail social
    Lac-Mégantic
  3. Technicien(ne) comptable
    Lac-Mégantic
  4. Directeur vente et marketing
    Lac-Mégantic
  5. Mécanicien avec expérience
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises