Lettre aux parents vivant un deuil périnatal

À l’approche de Noël, la Maison de la Famille du Granit a une pensée spéciale pour vous, parents qui vivez un deuil périnatal. Nous savons que la perte d’un bébé est sans doute l’un des deuils les plus difficiles à traverser et que le temps des fêtes peut-être un moment difficile à vivre. Un moment où vous aimeriez que le temps s’accélère et que déjà, cette période soit derrière vous.

Lorsque nous entendons le mot Noël, nous sommes, pour la plupart, empreints d’un moment de joie, d’excitation et nous nous réjouissons de nous retrouver en famille; nous sentons que l’atmosphère est à la fête. Par contre, il est tout à fait normal que, de votre côté, vous n’ayez aucunement ce sentiment et que vous vous sentiez à part des autres, sur une autre planète.

Il est important, durant cette période de prendre soin de vous et d’être à l’écoute de vos besoins. Respectez-vous! Prenez un temps avec votre conjoint(e) et discuter ensemble de ce dont chacun a envie, de ce que vous aimeriez faire durant la période des fêtes notre conjoint(e) vit lui aussi des émotions, il est important d’en discuter, il faut vous respecter en tant que couple. Il se peut que vous n’ayez pas envie de voir les gens, de sortir de chez vous, de voir le bébé tout neuf de votre cousine, le ventre rond de votre belle-sœur, ou même de ne pas prendre part à toutes les festivités dont vous avez été invité et c’est normal. Soyez patient avec vous-mêmes, soyez indulgent, n’hésitez pas à changer d’idée, si vous aviez dit oui à un évènement. Donnez-vous le droit de vivre vos émotions, lors des rassemblements familiaux, vous pouvez vous retirer dans un endroit calme si vous sentez vos émotions monter et que vous ne voulez pas les vivre devant tout le monde. S’ils ressortent devant les gens, ne vous excusez pas de les vivre.

Il se peut aussi que vous ayez envie de voir certaines personnes spécifiques, entourez-vous de ces gens qui vous font du bien, dont vous savez qu’ils seront à l’écoute et qui respecteront vos émotions. Il se pourrait que certains membres de votre entourage vous déçoivent par leur attitude devant votre peine, votre besoin de partager vos émotions et votre deuil, mais sachez que ce n’est pas pour vous blesser. Parfois, ils ne savent tout simplement pas comment réagir face à votre peine et comment vous soutenir à travers cette épreuve. Un jour, ils seront peut-être prêts à vous soutenir, mais durant ce temps, n’ayez pas à porter sur vos épaules leur propre malaise devant votre deuil, car cela leur appartient.

Si vous voulez être avec votre conjoint(e), vos enfants ou vos parents, faites-le. Si vous voulez créer vos propres traditions, lorsque vous serez prêt, faites-le. Si vous avez le besoin de prendre un temps pour souligner votre petit ange durant le temps des fêtes, faites-le et si vous avez envie d’en parler faites-le, votre petit ange fait partie de votre vie.

Vous vous demandez sans doute; est-ce que je vais, un jour, aimer de nouveau le temps des fêtes, est-ce que je vais retrouver le goût, la joie et l’envie de souligner la période des fêtes? Peut-être, un jour, l’envie vous reviendra. Mais laissez-vous du temps! Peu à peu, votre douleur s’estompera, elle ne s’effacera jamais, mais vous allez apprendre à vivre avec. Peut-être que votre amour pour le temps des fêtes reviendra tranquillement.

La Maison de la Famille est là pour vous. Elle offre un service de soutien au deuil périnatal pour les familles. (Fausse-couche précoce ou tardive, interruption médicale de grossesse, mort in-utero, à la naissance ou dans les jours qui suivent, mort subite du nourrisson, etc.) Soutien individuel, information, documentation, cérémonies, causeries, parrainage font partie des services offerts aux familles éprouvées. Vous pouvez nous joindre au 819-583-1824.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • L’ambiance du camp de jour au beau fixe
    Actualités

    L’ambiance du camp de jour au beau fixe

    Claudia Collard / 6 juillet 2020
  • Sept ans après: un devoir de mémoire
    Actualités

    Sept ans après: un devoir de mémoire

    Claudia Collard / 1 juillet 2020
  • Montignac rend hommage à ses finissants
    Actualités

    Montignac rend hommage à ses finissants

    Claudia Collard / 29 juin 2020
  • Les éducatrices en milieu familial revendiquent plus de justice
    Actualités

    Les éducatrices en milieu familial revendiquent plus de justice

    Rémi Tremblay / 25 juin 2020
  • La dernière nuit illustrée en bande dessinée
    Actualités

    La dernière nuit illustrée en bande dessinée

    Claudia Collard / 18 juin 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Le parc de Frontenac ouvert aux baigneurs
  2. Les négos en santé: ça ne va toujours pas mieux!
  3. L’ambiance du camp de jour au beau fixe
  4. Nouvelles mesures à la plage
  5. Sept ans après: un devoir de mémoire
  6. Lambton: tronçon de piste cyclable dans le noyau urbain
  7. Début de l’autocueillette
Docile ou non?
Festival virtuel pour Songe d’été en musique
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Directeur général
    Lac-Mégantic
  2. Inspecteur municipal
    Notre-Dame-des-Bois
  3. Agente - Agent de communication
    Lac-Mégantic
  4. Mécanicien
    Lac-Mégantic
  5. Technicien - Service comptable aux entreprises
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises